AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Wuweishu : Archipels de Traditions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Lun 20 Oct - 20:48

Wuweishu : Archipels de Traditions

Si vous souhaitez incarner une personne des archipels Wuweishu, il vous faudra connaître ces lignes.

☯ L'histoire d'un peuple autrefois indépendant.
Annexée en l’an 1068 APA, l’empereur Hi Quong n’aurait pas écouté les conseils du Yunnan de l’époque, Mikoto Kazehiro, et aurait ainsi mené à la défaite de l’empire Wuweishu contre le Lostrego.
Depuis, la famille impériale qui régit en Wuweishu est la famille Sun. Elle renomma même la capitale d’une partie de leur nom, en l’an 1100 APA. Faisant de Sun Quan la plus grande ville de Wuweishu.

Mais les choses sont bien plus spirituelles que cela, et le choix ne se porta pas sur les Sun sans raison.
Depuis toujours, la famille Impériale est vénérée comme étant l’élue de la Nature. Choisie et protégée par le Grand Dragon de la Lumière Sui Ra, la dynastie Hi aurait dominé les Archipels depuis l’époque de la grande Unification de cette nation, estimée vers l’an -900APA. Les gens parlant que le premier des Hi fut l’enfant de Sui Ra. Quand le premier des Sun fut l’enfant de Ren Sei.

Car, Sui Ra ne pouvait être sans Ren Sei, son opposé. Son frère. Et la lignée Sun aurait, depuis toujours, était l’ombre des Hi. Là pour permettre une harmonie. La face cachée des Hi se trouvant chez les Sun, et inversement.
Lorsque le Yunnan Mikoto Kazehiro conseilla Hi Quong, les Sun partageaient l’avis du religieux. Mais la fermeture de l’empereur aux paroles du plus grand Prêtre de leur territoire leur coûta la guerre. Dés lors, les Sun s’arrangèrent avec les Lostregs, et furent choisit comme nouvelle dynastie régnante.

Sui Ra avait abandonné les Hi. Telle était la vision du peuple face à cette défaite. Cette perte profonde de leur liberté. Néanmoins, les Sun étaient toujours protégés par Ren Sei. Ils avaient toujours l’un des Grands Dragons.

Le symbole de la famille impériale est, et reste, Sui Ra et Ren Sei s’enroulant de façon à refaire le symbole du Yin et du Yang. Les édits royaux sont signés de ce blason…
Au jour d’aujourd’hui, l’Empereur Sun est vieillissant, avec un jeune héritier qui n’est pas encore marié. Et les inquiétudes croient sur l’âge avancé de l’Empereur…et sur la future génération de la dynastie Sun.


☯ La religion, au centre de tous les esprits.
Philosophie de l'Equilibre
La religion. Tout est basé sur le principe d’équilibre, à l’image du Yin et du Yang. Lumière et Ténèbres étant en fait la symbolique représentatif que le mal existe pour le bien. Et ceci réciproquement.
Il n’existe nul mal destiné à ne faire que le mal. Le mal est là pour un bien de force équivalente. Les Dragons de Lumière et de Ténèbres sont donc vu comme des d’équilibre, à l’image de la représentation du monde idéal.

Néanmoins, ce qui est réellement prié par les gens, c’est les éléments. Les éléments formant le monde, l’ayant façonné, selon des cycles et des rapports de destruction et de création par alliance.
Même les plus petits villages possèdent leur autel dédié à la nature, et ses forces majeures regroupées dans les 4 essences primaires que sont :
    - L’Eau. Elle purifie. Hydrate. Nourrit de son essence la vie. Elle représente le calme, l’intelligence, l’esprit d’analyse. Elle symbolise l’esprit.
    - La Terre. Elle donne vie. Est nourricière. Permet la vie de sa présence, offrant un sol où cultiver et construire. Elle représente la sagesse, la sérénité, la religion. Elle symbolise l’âme.
    - L’Air. Il est indomptable, imprévisible, doux ou violent. Il est libre, et git selon ses désirs. Il représente l’esprit de contestation, les arts, le progrès. Il symbolise l’Imaginaire.
    - Le Feu. Il consume. Il détruit et purifie par la destruction. Il est le jugement final. Il représente la passion, la colère, la détermination. Il symbolise le Corps.
Chacun de ces éléments peut-être, indépendamment, relié au Yin et au Yang. Le féminin étant l’esprit et l’âme. Le masculin étant l’imaginaire et le corps. Les élèments, entre eux, s’annulent selon un adage connu. Selon la relation dit du « Cercle de Destruction » que voici :

« L’Eau éteint le Feu. Le Feu consume l’Air. L’Air souffle la Terre. La Terre absorbe l’Eau. »

Pourtant…Tout n’est pas que destruction. Et même, c’est en alliant le mal et le bien que le nouveau se créé. Et cela trouve sa symbolique dans l’adage des « Lignes de Création » que voici :

« Le Feu et l’Eau font naître la Terre et l’Air. »

Car de l’alliance du Corps et de l’Esprit, née les moyens pour apporter l’harmonie entre Imaginaire et Âme. Entre Progrès et Spiritualité. Car La Lave, à la rencontre de l’Océan, donna naissance aux Archipels Terrestre de Wuweishu…et à ses nuages, son air marin pur. Car c’est en liant le Mâle et le Femelle, que l’on est vraiment uni : entier.

Symbolique du Yunnan et de la Prêtrise
Yunnan est un titre honorifique d’importance. Il faut savoir que le statut de Prêtre, ou de Prêtresse, est un statut à part. Lorsqu’on emprunte la voie religieuse, afin de vivre au sein du temple, tous redevienne égaux. Sans avoir à être définit par sa caste de naissance.
Néanmoins, l’enseignement du Temple Chen Sou est rude et méthodique. Histoire. Analyse et théorie sur les relations élémentaires mais aussi, sur l’équilibre y sont faites. On y pousse la philosophie de Wuweishu a son paroxysme, attendant une forme « d’éveil » des apprentis.

Les meilleurs apprentis sont généralement choisit pour suivre l’enseignement et les voies du Yunnan. Le Yunnan ayant une charge importante : celle de guider le peuple en étant à l’écoute des flux de la nature.
Un Yunnan est quelque peu prophète. En ressentant l’air, la terre, l’eau et le feu…il y entrevoit des signes de la nature. Prévoir des catastrophes naturelles en lisant les signes de la nature fais partit de ses devoirs. Conseiller la famille impériale sur ce qui est équilibre ou non en fait partit.

La dernière phase d’apprentissage d’un apprenti au titre de Yunnan, est un voyage initiatique. S’ouvrir au reste du monde, découvrir, y percevoir les flux naturels, les ressentir, et ne faire qu’un avec la nature. Devenir un rouage de cet équilibre fondamental. Tel est la dernière épreuve pour pouvoir prétendre au titre de Yunnan, de façon légitime, par héritage.
A savoir qu’un Yunnan sentant sa mort arrivé, laissera derrière lui un écrit révélant le nom de celui ou celle lui succédant. Celui ou celle qui, selon lui, mérite cette place de Guide de la Nation Wushei.

C’est le titre le plus prestigieux de la religion Wushei. L’actuel Yunnan est encore assez jeune, d’une trentaine d’année à peine…mais serait de santé fragile.


☯ Cour Impérial de Rì Shí, cœur de complots.
A l’époque des Hi, la Cour impériale portait un autre nom. On la nommait « La Cour Impériale de la Lumière Solaire ». Soit, la Cour de ‘Yang Guang’. Mais lorsque les Sun investirent le palais impérial, la cité « interdite » où l’on trouvait la cour fut renommée en ‘Rì Shí’ : « La Cour Impériale de l’Eclipse Solaire » …En référence au fait que les Sun étaient les élus de Ren Sei. Et non de Sui Ra.

A l’époque où elle était encore la Cour de Lumière, de rares familles y avaient leur place ou entrées. Notamment celles des conseillers ou des généraux. On y retrouvait alors des lignées comme les Xinshi, les Jung, les Kazehiro et d’autres…
Mais certaines familles disparurent lors de la guerre contre Lostrego : annihilées. D’autres, lorsque l’annexion fut décrétée et certifiée, abandonnèrent la Cour par fidélité envers la famille Hi. Et enfin, certains perdurèrent…par fidélité aux croyances voulant que l’Empereur se doive d’être sous la protection d’un des 2 Dragons Sacrés.

Durant de nombreuses années, jusqu’en l’an 1425 APA précisément, la Cour resta un lieu clos. Une Cité « Interdite » où y entrer était un prestige rare et difficile. Les Familles qui y trouvait place avait généralement des domaines dans des îles voisines, voir, sur l’île principale de Sun Quan.
Depuis cette époque, 5 Grands Clans dominent dans les jeux de la Cour. Chacun ayant sa place, et sa symbolique. Une Sixième lignée existe pourtant…mais son statut reste relativement à part.
    Clan Jung : lorsque le Corps fait rempart.
    Lignée de guerriers et de combattants…à l’époque où Wuweishu avait encore sa propre armée, et ne dépendait pas de l’armée de Lostrego, ils étaient à la tête d’une majorité des forces. Gardes Impériales et Protecteur de la Nation, tel a toujours été le Clan Jung. Ils avaient déjà leur place à l’époque des Hi…mais selon eux, les Hi avaient perdus la bénédiction de Sui Ra. Et se sont de ferveurs gardiens de l’actuel Empereur…Bien que, désormais, ils désirent aussi retrouver leur place d’antan.
    Au fond, l’ouverture de la Cour aux « méritants » à amorcer un sentiment négatif envers les idées trop « ouvertes » et « progressistes » de la lignée Sun.
    Durant des siècles, ce clan a symbolisé le Corps de l’Empire Wuweishu. Sa force. Sa passion. Sa colère.

    Clan Kazehiro : lorsque l'Âme se fait plus sensible..
    Lignée Spirituelle, aux nombreux prêtres et prêtresses. L’un des rares clans a accepté des femmes en Chef. L’unique clan à pouvoir prétendre au fait d’avoir eu pas moins de 5 Yunnan.
    Les Kazehiro n’ont jamais caché leur avis sur les affaires politiques, si ces-dernières influençaient les flux naturels. Ils sont porteurs de conseils religieux, sur l’équilibre et ce qui est nécessaire à son maintien. La relation qu’entretenait Wuweishu avec Lostrego était un mal nécessaire. Mais les choses changent…et accepter des roturiers dans la Cour a commencé à toucher à leurs idées. Le mal doit cesser, pour rétablir son bien égalitaire.
    Ce clan a toujours symbolisé l’Âme. Il est le cœur religieux de la Cour Impériale…Même si, désormais, il cache des secrets ayant trait à des clans de Weishi.

    Clan Changjo : lorsque l'Imaginaire mène au développement.
    Tout comme les Jung et les Kazehiro, ce clan était déjà là avant. Bien qu’ayant subie de lourdes pertes, ils étaient le clan en charge du peuple.
    Généralement, les différentes îles de l’Archipel possédaient l’équivalent de « Gouverneurs ». Ces dirigeants, là pour faire respecter les décisions impériales et récupérer les doléances du peuple, c’était le clan Changjo. Le Clan désireux du mieux pour le Peuple, le clan y étant le plus proche. Aujourd’hui, ils voient d'un œil mécontent que leur culture, leur trouvaille comme la poudre noire, leur soit arrachée.
    Ce clan qui symbolisait l’Imaginaire a depuis lors décidé d’aider, en sous-main, quelques clans Weishi. Ignorant que les Kazehiro agissent de même.

    Clan Higan : lorsque l'Esprit devient mystère.
    Apparut lorsque les Sun devinrent lignée impériale, ils étaient autrefois un clan mineur. Un clan serviteur des Sun…Plus précisément, ils étaient les aides en stratégie des Sun. Ceux-là même qui réfléchissait et planifiait.
    Très secret et mystérieux, on ne sait que peu de choses sur leurs opinions. Ils se mêlent rarement à la Cour, malgré qu’ils en aient les entrées. Ils ont prit la place de la symbolique de l’Esprit…lorsque leur "prédécesseur" lié à ce symbole quitta la Cour, pour suivre les Hi.

    Clan Tu : lorsque l'Argent fait les relations.
    Parler de « Clan » est probablement une erreur. Les Tu étant bien moins nombreux que les autres. Combien même ignore-t-on le nombre exact de membre de la lignée Higan. Car, à l’origine, les Tu sont des commerçants. A l’égal des Hiroto, la famille la plus riche et influente en terme de commerce de Wuweishu.
    Lorsque l’Empereur Sun Mingyo ouvrit la Cour Impériale à ceux qu’ils jugeaient digne, car bon dans leur domaine, il fit de cette famille la lignée responsable des relations avec la Nation de Lostrego.
    Les Tu sont relativement fier de leur place politique actuelle, car ils sont ceux qui s’occupent des liens des archipels Wuweishu avec Lostrego mais aussi, avec les autres nations. Ils sont la famille ayant vendue la Poudre Noire, et répandue Katana et Jian dans les autres nations…comme si ces produits de la culture Wuwei n’avait pas plus d’importance que cela, et ne valait que de l’argent. C’est d’ailleurs la raison de leur conflit avec la lignée de forgerons Yeongwong.
    Ce clan n’a aucune symbolique, et n’est que peu appréciée. Mais parfois, s’en faire des alliés ou s’y lier par besoin n’est pas impossible.

    Lignée Yeongwong : lorsque la Forge se fait divine.
    Son entrée dans la Cour s’est faites par obligation, lorsque l’Empereur ouvrit la Cour aux méritant. Cette famille, cette lignée, qui ne compte généralement qu’un père transmettant le savoir à son premier fils et dont les droits à la Cour se relaient uniquement de ce père à ce fils…est spéciale.
    Il s’agit de la lignée de forgerons Yeongwong. D’aussi loin que remonte le savoir écrit des archipels Wuweishu, les armes de cette famille ont toujours été vue comme étant les meilleurs. Leurs katana, jian, yari et l’intégralité de leur savoir en armement font de ces forgerons : les plus grands maîtres.
    Ils voient l’Art de la Forge comme le moyen de confectionner ce qui sera l’Arme Parfaite. Une arme qui s’alliera et aura la communion idéale avec le Guerrier. Qui sera une partie de son Âme, jusqu’à devenir un reflet de sa personne.
    On ne les voit jamais à la Cour, sauf lorsqu’ils sont mandés pour des commandes impériales. Bien qu’ayant leur propres critères de temps de confection, et un savoir héréditaire maintenue secret et durement recherché par divers jaloux.
    La raison de leur conflit avec les Tu viens du fait que certaines de leurs armes, confectionnaient à des guerriers tombés lors de la guerre…ont été racheté aux familles prises par l’opprobre, et revendus sur les territoires à prix d’or. Les Tu ont piétiné l’Âme de nombreux guerriers par cette exaction et les Yeongwong ont fait serment de ne jamais rien forgé aux moins combattant de la lignée Tu ! Quitte à mettre fin à leur jour si jamais un édit impérial tomber avec un tel ordre. Jamais un Yeongwong ne forgera quelque chose pour quelqu’un qu’il ne reconnait pas comme digne.
En dehors de ces 5 Familles d’importances, l’ouverture de la Cour a amené des gens d’origines souvent basse à côtoyer la noblesse. Cela leur est compliqué, le comportement mesuré, et codifié, de cette noblesse étant dure à appréhender lorsqu’on n’a pas été éduqué dedans.
Archivistes, Scribes, Stratèges, Soldats…de nombreux métiers ou personne douée dans ce domaine se sont vu ouvert l’accès à la Cour. Par méritocratie. Mais si eux y ont accès, leur famille pas forcément…


☯ Le peuple, souffle de vie de Wuweishu.
Bien qu’annexé, le peuple n’en reste pas moins doué d’une certaine autarcie. Le commerce passe en grande partie par Sun Quan, le port de la ville étant le plus important de toutes les îles de l’archipel. Le second, après lui, étant le port de Wei Shi. Les villages se débrouillant en majorité par une culture auto-suffisante, et par la pêche.
La chasse n’est que peu pratiqué, les forêts denses étant souvent à titre sacrées, et les montagnes étant rudes. La culture y est en grande partie céréalière, et les montagnes sont riches en minerai et pierres de qualités. Le commerce se fait entre îles de l’archipel, seul Sun Quan et Wei Shi commerçant avec le Lostrego…et les autres Nations.
La Famille non noble la plus connue et riche étant la Famille Hiroto, qui gère une grande partie du commerce de Sun Quan, et semble avoir des liens important avec Wei Shi.


☯ Les pirates de Wei Shi : secret des profondeurs.
C’est sur la petite île de Wei Shi que se retrouvent la grande majorité des pirates wushei. Ces derniers vivent paisiblement sur cette partie de l’archipel où jamais ils ne sont dérangés. Car officiellement le port de Wei Shi est une zone de commerce maritime important pour Wuweishu après Sun Quan. Officieusement, beaucoup des habitants de l’archipel savent à quoi s’en tenir et seuls les plus naïfs ou les étrangers ne voient à cet endroit que des marins aguerris et un peu rustres mais gérés par des marchands sérieux. Pourtant même si ce n’est qu’un secret de polichinelle, ils n’ont rien à craindre de ce qui fut autrefois un empire avant d’être annexé à Lostrego. Car bien que connus comme violents et sans pitiés, les pirates wushei s’en prennent très rarement aux côtes de leur pays natal. Sans oublier les profits que rapporte le commerce légal qu’ils pratiquent à côté.

L’histoire des pirates de Wuweishu est très ancienne et a toujours été plongée dans le sang et la guerre. Pourtant, autrefois extrêmement craint par les wushei, leur destin changea radicalement lorsque Lostrego décida d’envahir et d’annexer le Wuweishu, lorsque l’empereur Hi Quan décida de ne pas écouter le Yunnan. Bientôt la nouvelle dynastie des Sun s’empara du trône, mais naturellement les choses ne furent pas aussi faciles que l’histoire le raconte. Beaucoup de clans de l’époque virent cette alliance des Sun avec Lostrego comme une traîtrise. Mais si certains se firent à l’idée et acceptèrent bon grés mal grés ce changement, d’autre décidèrent de rester fidèles aux Hi. Car certes Hi Quan avait manqué à son devoir et avait décidé de ne pas écouter les conseils du Yunnan, mais il s’était battu pour leur nation, pour leur liberté. Ils tournèrent le dos à la nouvelle dynastie et partirent faire une guérilla sans fin à Lostrego.

Mais petit à petit les choses se mirent à changer. Car sans l’appui de la cour impériale et sans source de revenu, ils durent trouver un moyen de survivre. Alors, ils se mêlèrent aux pirates déjà existants. Peu organisés et violent, ces derniers n’étaient que des chiens fous assoiffés d’or et de pouvoir. Il fut donc facile aux nobles déchus de prendre le dessus. Ainsi changèrent au fil des ans les pirates de Wuweishu. Ils s’organisèrent en clan sur l’île de Wei Shi, île sacrée de Sui Ra le dragon protecteur de la dynastie Hi. L’héritier des Hi de l’époque fut nommé chef de l’île et il prit son rôle à cœur. Les siècles passant ils ne devinrent qu’un symbole et leur pouvoir l’est tout autant au conseil pirate. Mais ils sont toujours là, dans l’ombre des pirates…

Il existe en tout cinq grands clans pirates. Les Xinshi, les Fuuma, les Sonshu, les Sawachi et les Liù. Chacun ont leur demeure à Wei Shi ainsi qu’un étendard et une petite flotte. Ils n’ont pas plus de cinq vaisseaux chacun mais ont des liens commerciaux avec tout le continent, de manières plus ou moins légal. A leur tête se trouve un chef, celui du clan le plus influent et le plus puissant. Cette place revient à celui qui arrive à s’imposer en tant que tel lors du premier conseil de l’année. Il fut un temps où c’était l’héritier de la dynastie Hi mais cela fait maintenant plus de cent ans que ces derniers ne font que siéger occasionnellement lors des grandes réunions.
Les règles des pirates sont simples :
    1 – Ne jamais s’en prendre aux côtes de Wuweishu
    2 – Ne jamais se marcher sur les pieds les uns les autres
    3 – N’avoir aucune pitié pour Lostrego
    4 – Ne jamais mettre en péril le fragile équilibre de leur association.
Depuis cinquante ans c’est le clan Xinshi qui est à la tête du conseil. Très influents même en dehors de l’île ils sont étroitement liés à la famille Hiroto. Certaines rumeurs avancent que l’actuel chef des Hiroto est aussi celui des Xinshi, mais cela n’a pas été prouvé. Certains racontent qu’ils auraient des relations particulières avec les Gorgos d’Aéria… mais tout cela n’est que suppositions.

Chacun des clans pirates a des liens plus ou moins étroits avec certains clans nobles de Sun Quan. Pour faire marcher le commerce mais aussi pour protéger leur petit état dans l’état. Il est important pour eux de garder un pied dans la capitale pour le jour où enfin les archipels Wuweishu décideront de reprendre leur véritable place dans le monde.

Car c’est un rêve que gardent, encore aujourd’hui, tous les pirates : l’indépendance de Wuweishu. Bien qu’ayant mis ce but de côté, ils n’en oublient pas moins la raison première de leur présence. Et c’est sans doute cette raison qui leur a permis de ne pas sombrer dans le crime pour le crime. Ils veulent croire que leurs intentions restent nobles, ils restent d’ailleurs très attachés à la religion et aux coutumes de Wuweishu. Si les chiens de mer sont des criminels ramassés de ci, de là, pour former des équipages, les chefs de clans sont pour beaucoup toujours pieux.

La dernière particularité des pirates vient du clan Liù. Car en cinq cents ans, c’est le seul clan pirate qui s’est retrouvé avec une femme à sa tête. Car si le clan Liù à gravement été menacé de disparaître avec la mort de Ho Liù qui ne laissait derrière lui qu’une pauvre veuve à peine sortie de l’adolescence. Ming Yue s’affirma avec tant de volonté qu’ils devinrent petit à petit un des clans influents de leur fratrie. Aujourd’hui, ses filles, les sirènes de Wuweishu sont bien décidées à continuer l’œuvre de leur mère et les Xinshi commencent à craindre le pouvoir qu’elles prennent sur le conseil.

Crédits © Mi-Cha Jung & Xia He Liù)


Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wuweishu : Archipels de Traditions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: Trouver sa Voie :: Index de Draconologie :: Les Territoires-