AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Fearless with Courage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 126
+ Orbes + Orbes : 526
+ Âge du Personnage : 28 ans
+ Poste occupé : Lieutenant des Comètes de Feu
+ Nom du dragon : Ahimanu
+ Type de Dragon : Feu
+ Le Don légué : Enfer de Flammes
avatar
Moïra Ó Dochartaigh
Message Ven 5 Déc - 15:24

HRP:
 

Le vent du désert soufflait, emmenant avec lui un nuage de poussière. Les soldats debout à ses côtés toussèrent légèrement. Debout dans son uniforme impeccable, Moïra se tenait droite, les épaules en arrière, ses cheveux rosés volant doucement autour de son visage. Ses bottes claquèrent contre le sol de la cour ensoleillé et elle jeta à un œil à son escadron pour voir s’il était tous habillé correctement. Les mains dans le dos elle passa devant tout le monde et referma le bouton de sa plus jeune recrue en lui faisant un clin d’œil.

« Fais attention la prochaine fois » Glissa t-elle avant de pivoter et de retourner au début de la petite colonne.
Le soleil était haut, mais le vent apportait un peu de fraîcheur ce qui rendait le climat plus ou moins supportable.
Les dragons de son escadron tournoyaient lentement au dessus du QG, et Ahimanu était comme à son habitude posté sur son épaule.

« Bien » Dit-elle d’une voix claire. « Nous allons accueillir dans quelques minutes un détachement de l’Armée Territorial de Lostrego, ils escorterons un soldat de l’Armée Territorial de Narthan qui était infiltré chez les Wyrm de Tajeddine. » Penchant la tête légèrement, elle commença à marcher légèrement devant ses troupes et jeta un coup d’œil à l’homme dont le seul uniforme n’était pas semblable aux leurs. « Notre mission est d’assurée la sécurité des soldats de l’Armée de Lostrego et d’escorter Norel Lavelan jusqu’au QG de Prima où il sera protéger et poussa dévoiler les informations qu’il détient sur la position des Wyrms du Sud. » Son cimeterre pendu à sa ceinture tapa contre ses mollets et poursuivit en regardant un par un chacun de ses soldats. « Nous partons en début de soirée pour plus de discrétion et nous ferons une halte au camp de Nelhora. Demain matin, nous survolerons Wuweishu et atteindront Prima en fin d’après midi. » Se tournant vers trois des premiers soldats, elle dit d’une voix forte : « Sara, Yann et Valyn, vous posséder les dragons les plus rapides, vous ouvrirez la formation. Bren, Ronan, Nili, vous serez au milieu, vous possédez les dons les plus offensifs, l’un de vous sera avec Norel. Jess, Sim et Luka vous fermerez le vol et vous assurez que personne ne nous suis… » Elle allait poursuivre quand un soldat arriva en courant pour leur annoncer que l’escorte de renfort de Lostrego venait d’arriver.

Au fond d’elle-même, le cœur de Moïra fit un bon en avant, mais elle resta le plus stoïque possible. Elle allait retrouver Fenrisulf et même si c’était dans l’exercice de leur fonction elle ne pouvait s’empêcher de sentir le rouge lui monter aux joues. Non, personne n’était au courant, elle devait le cacher, et rester le plus professionnel possible.
Inspirant profondément quand elle vit les soldats de Lostrego pénétré dans la court, son regard chercha la silhouette maintenant bien connu de son petit ami, et elle retint un sourire de s’étendre sur ses lèvres quand elle le vit. Ses yeux s’accrochèrent aux siens et elle s’avança vers lui pour le saluer en portant sa main à son front.

« Capitaine Heirleif ! Lieutenant Ó Dochartaigh des Comètes de feu, c’est un honneur. » S’inclinant légèrement, elle se redressa sa poitrine se soulevant sous le mouvement. Ahimanu décrocha un large sourire à Fenrisulf et resta bien droit sur l’épaule de sa dragonnière.
Se détendant légèrement, elle eut un léger sourire et recula pour présenter son escadron. Elle assigna à chaque soldat de Fenri un de ses propres dragonniers et s’arrêta à côté de Bren.

« Bren sera le dragonnier qui vous transportera. C’est le plus ancien de l’escadron… » Se tournant vers Luka, elle acquiesça : « Je suis avec Ronan, Ahimanu n’est pas assez grand pour pouvoir me transporter. » Souriant doucement, elle s’éloigna un peu et lança : « Repos et quartier libre. Nous partons dans trente minutes. » Les soldats se détendirent et allèrent échanger des poignées de mains avec ceux de leurs compatriotes de Lostrego et Moïra se détendit et offrit un vrai sourire à Fenri.

« Contente de te revoir. Comment vas-tu ? La route n’a pas été trop longue ?»

Elle voulait se jeter dans ses bras mais elle se retint et resta droite dans son uniforme et ses bottes, ses galons pendu sur sa poitrine. Ahimanu voleta autour de lui et se posa sur son épaule.

« Alors ton petit séjour à Bregolh te plaît ? » Dit-elle en riant légèrement. Puis plongeant ses yeux ambrés dans ceux violines de son petit ami, elle se pencha pour lui frôler la main avec douceur.



Now I see fire, Inside the mountain, I see fire, burning the trees and I see fire. Hollowing souls and I see fire. Blood in the breeze and
I hope that you remember me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenebrae
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 314
+ Orbes + Orbes : 733
+ Âge du Personnage : 32 ans.
+ Année : 1ère
+ Poste occupé : Capitaine - Armée Territoriale. [Transféré à Lindorm]
+ Nom du dragon : Vayri
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Cage du Néant
avatar
Fenrisulf Heirleif
Message Lun 29 Déc - 17:57

Un silence. Lourd et pesant. Non, vraiment, une sale ambiance. Levant les yeux, je vis alors mes hommes. Ils semblaient attentifs, c’était bien mais…Paranoïaque, je m’en passe !

« Alors, on est devenu papa Antonio ? Et toi Favaro, tu as un rencard avec la combientième cette semaine ? »

Ma voix était calme, alors que je me mettais à questionnais chacun d’eux sur ce qu’ils aimaient ou faisaient. Sur ce qui les attendaient une fois ce travail terminé. Parler de la collection de thé de Jaime. Du fait qu’Elisa se plaignait que son nouveau compagnon n’est pas compris ce qu’elle disait, lorsqu’elle affirmait être allergique au mimosa…
Détendant un peu Julius sur le fait que, non, il n’allait pas mourir célibataire et puceau. Et enfin, terminer par Vicente, en lui confirmant son autorisation de un mois de vacances. Car bon, depuis la fin de la guerre, il n’a pas eu un seul jour de repos le pauvre ! Même moi, j’en ai pris. L’absence de lieutenant ? L’opération est censée être « secrète »…alors, je suis le seul gradé. Néanmoins, chacun de ces six là a prouvé sa valeur. Et tous sont sur la liste de « potentiels personnes à grader en cas de libération d’un poste de Lieutenant »…

L’humeur était soudainement plus souple, et légère. Moins tendue. Moins « peureuse ». Je savais qu’une fois arriver sur place, ils redeviendraient professionnels. Mais au moins, la peur ne les empêcherait pas d’agir efficacement. Et une trop grande « garde » ne les rendrait que fous. Je n’ai besoin de personnes dont le jugement est obscurcit par une trop grande tension sur les épaules. Et, au fond, chacun d’entre eux à le souvenir de cette guerre. De notre faiblesse face aux dragons des Wyrms, et de leurs élites. Comment leur en vouloir ?

Une fois que nous fûmes arrivés, je les laissais tous descendre en premier de notre transport. Passant en dernier, je me tenais au milieu du groupe. Voyant Moïra qui arrivait face à moi. La revoir pour la première fois, depuis le bal, dans ces conditions…C’est une joie et une gêne. Je veux dire, c’est plaisant de la revoir. Mais j’aurai aimé que cela soit autrement que lors du travail, où il paraît logique de cacher notre lien !


« Enchanté, Lieutenant Ó Dochartaigh. » Dis-je, avec un léger sourire.

Je notais clairement le regard en coin de Vicente, qui en tant qu’Aounien de la voie du serpent avait quelques manies semblable à moi. Il faut dire que mon clin d’œil à Ahimanu devait avoir été discret pour tous, sauf pour Ahi, Moïra et Vicente. Bah, il me questionnera bien plus tard…
Je faisais un salut à l’homme qui serait mon « dragonnier de transport », ceci tout en analysant notre nombre. Et le nombre de dragons. Echafaudant des idées et des plans en cas de problèmes…Mais ne pouvant rien trouver de très viable : je ne connais pas leurs compétences et spécialités. C’est Moïra qui saura mieux que moi, forcément.

Le repos et le quartier libre fut donné. Je fis signe à mes hommes que cela valait aussi pour eux. Et c’est légèrement à l’écart, notamment clairement le regard en coin de mes hommes se questionnant sur mon lien avec Moïra, que nous nous mîmes à parler.


« La route a été, merci. En tout cas, tu es seyante dans ton uniforme. »

Quoi ? Il est vrai que je porte le mien…Mais à notre première rencontre, je le portais déjà ! Mon séjour, hein ? J’eu un petit sourire alors que j’ajoutais :

« Disons que je n’ai pas vraiment put le savourer, non. Ils sont un peu stressés par ce travail. Si les choses s’ébruitent, le traité peut prendre une claque. Alors, je m’évertue à les faire se sentir à l’aise pour le moment. S’ils ont confiance en eux, ils donneront de bien meilleurs résultats. »

Je ne l’empêchais pas de faire son geste, savourant en fait ce léger contact. Mais rapidement, je revins sur le sujet sérieux, travail obligeant.

« Pourrais-je connaître les spécialités de tes hommes ? Ceci afin d’assigner au mieux mon unité pour le transport. J’aimerai éviter de mettre un spécialiste des actions à distance avec un de tes corps à corps. Ou notre soigneur avec les combattants. »

Marquant une pause, j’ajoutais :

« Et nous sommes deux Aounien à combattre aux poings dans mon unité. S’il était possible que Vicente Zuliani soit en première ligne, cela m’arrangerait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1003-un-visage-ne-peut-etre-oublie#16802 http://lindorm.forum2ouf.com/t998-pacifisme-comme-guerre-se-font-de-rencontres#16773
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 126
+ Orbes + Orbes : 526
+ Âge du Personnage : 28 ans
+ Poste occupé : Lieutenant des Comètes de Feu
+ Nom du dragon : Ahimanu
+ Type de Dragon : Feu
+ Le Don légué : Enfer de Flammes
avatar
Moïra Ó Dochartaigh
Message Sam 17 Jan - 13:59

Revoir Fenri ravissait le cœur de Moïra. Ahimanu le sentait bien, mais la lieutenant devait rester calme, pragmatique et veillé à tout ce que tout se passe bien. S’il arrivait quoi que se soit à son escadron, elle s’en voudrait terriblement et le Capitaine Mac Lochain risquait de lui tomber dessus. Il n’était pas de la meilleure humeur en ce moment.
Souriant à son compagnon, elle acquiesça et rougit légèrement quand à sa remarque sur son uniforme. Fenri était toujours prévenant et n’oubliait jamais de la complimenter, c’était quelque chose qu’elle appréciait terriblement chez lui. La soirée du bal lui revint en mémoire, de la promesse qu’elle s’était fait à elle-même, de ces mots qu’elle n’avait pas réussit à dire et qu’elle gardait pour le moment, là contre son cœur.

Baissant un peu les yeux, elle comprenait que la mission était un peu tendue, et que leurs hommes étaient un peu sur les ners. Elle avait aussi essayé de détendre un peu son escadron, mais comme tous les dragonniers, ils avaient sourit et elle leur avait promit que tout irait bien. Elle ferait tout pour.

Moïra fit un bref descriptif de ses hommes en les montrant à Fenri, et ensemble ils choisirent quelle configuration convenait le mieux. Vicente irait avec Valyn, tout deux combattait avec les poings, Valyn insufflant des flammes dans ses coups. Sara et Yann, les deux autres dragonniers de premières lignes possédaient les dons les plus offensifs et les meilleurs combattants. Sara se battait avec une lance enflammée et Yann avait le don d’envoyer des gerbes de feu explosives.
Bren qui était au centre et qui serait en charge de la protection de Fenrisulf, pouvait créer des barrières de feu. Ils voleraient tout deux à droite de l’escadron. Moïra serait sur sa gauche accompagné de Ronan et de son don de vision de chaleur, il pouvait discerner la chaleur humaine, de la chaleur d’objets inanimés. Norel, l’espion serait au centre avec Nili, une jeune femme au tempérament calme qui maîtrisait à la perfection son don pour soigner les brûlures à vif. Pour fermer la marche, Jess, Sim et Luka, des dragonniers rapides, qui saurait rejoindre rapidement l’avant de la troupe en cas de problème.

Quand Moïra approuva, elle fit un sourire à Fenri pour le rassurer. Ahimanu ne put s’empêcher de dire taquin :

« T’inquiète pas Capitaine, Moïra à le don le plus offensif de toute la troupe, elle viendra sauver tes fesses si ça tourne mal ! » Levant les yeux au ciel, la jeune lieutenant, tapa dans ses mains quand les trente minutes furent finit. Elle laissa Fenri dire à ses hommes avec qui ils allaient voler et Moïra ordonna qu’on appelle les dragons. Volant en cercle au dessus de la caserne, les plus petits descendirent en premiers, emportant avec eux leur précieux chargement. Certains dragons étaient tellement imposant qu’il fallut qu’ils descendent un par un. C’était le cas du dragon de Valyn et de Sim.
Montant derrière Ronan, elle s’accrocha à la selle et d’un geste souple ils s’envolèrent dans le ciel bleu de Bregolth. Se retournant pour jeter un coup d’œil à Fenri, elle lui fit un léger sourire et reporta son attention sur ses hommes.

« En formation » Cria t-elle. Levant le bras, elle indiqua au trois premiers de partir, ses hommes étaient habitués à travailler ensemble et chacun trouva sa place rapidement. Les dragons se suivirent en rythme, Norel au centre.
Ahimanu volait à côté d’elle, étrangement rapidement pour la petite taille qu’il avait.

Disparaissant dans le ciel bleu, la formation vola tranquillement dans le ciel, crevant parfois les rares nuages qu’ils croisaient. Ils volaient en losange, et les yeux de Moïra allaient d’hommes en hommes pour surveiller leurs positions, ainsi que celle des hommes de Fenrisulf.
Au bout d’une heure de vol, elle cria dans le vent :

« Tout va bien Capitaine Heirleif ? »

Le désert se dessinait sous leurs pieds et ils arrivaient à peine à discerner les habitations. Voler aussi haut demandait un peu d’expérience, mais les dragons étaient souvent plus à l’aise quand ils volaient dans les courants ascendants et cela leurs permettaient de gagner du temps.

« Nous devrions attendre Nelhora dans une heure et demi. » Dit-il à l’attention de Fenri. Ses yeux se perdirent dans ses cheveux blonds, et elle poussa un léger soupire. Elle espérait de tout son cœur que la mission se passerait bien.
Le soleil commença à décliner doucement, le bleu disparu rendant le ciel d’une teinte orange, même parfois rose. Les rayons illuminèrent le firmament et Moïra savoura la beauté qui s’étendait sous ses yeux. Ahimanu s’était fourré dans son giron et observa lui aussi le ciel disparaître peu à peu.

Le vol se passa sans le moindre accroc. Nelhora fut bientôt en vu et le camp réservé aux escadrons situé juste à côté aussi. Ils descendirent en piqué, et avec une souplesse surprenante les dragons se posèrent sur le sable. Certains soldats sautèrent tout de suite à terre, les dragons s’ébrouèrent et Moïra glissa jusqu’au sol, se réceptionnant sans trembler. Les soldats de Fenri devaient certainement avec les jambes un peu tremblantes, mais cela passerait rapidement.

Elle ordonna rapidement qu’on monte les tentes, qu’on allume un feu et qu’on commence à préparer à manger. Elle resta prés de Norel, le gardant à l’œil et demanda en souriant à Fenrisulf : « Pas trop mal aux jambes ? »



Now I see fire, Inside the mountain, I see fire, burning the trees and I see fire. Hollowing souls and I see fire. Blood in the breeze and
I hope that you remember me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenebrae
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 314
+ Orbes + Orbes : 733
+ Âge du Personnage : 32 ans.
+ Année : 1ère
+ Poste occupé : Capitaine - Armée Territoriale. [Transféré à Lindorm]
+ Nom du dragon : Vayri
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Cage du Néant
avatar
Fenrisulf Heirleif
Message Ven 23 Jan - 9:22

[Désolée par avance des fautes d'orthographe. Je m'essai àa rp depuis un iPad donc voilà, je ne suis pas sereine sur le correcteur ortho lol]

Rigueur pro, quant tu nous tiens...J'avoue que j'appréciais grandement la situation. Travailler avec Moïra était un plaisir certain. Une petite dose de bonheur mais aussi, au fond, de crainte. Et s'il lui arrivait quelque chose et que je ne pouvais l'aider ? Cette hantise était bien là, tapis dans le fond de mon esprit. Et pourtant, alors que j'analysais les compétences de ses dragonniers pour proposer mes hommes adéquats a chacun...Je ne pouvais pas oublier ce qui s'était passé et dit au Bal. Ayant longuement réfléchit à tout cela. Peut être qu'une fois ce travail fini, nous pourrons tout deux parler un peu plus de "nous" ?
Au moins, le commentaire d'Ahimanu me lâcha un rire. Et au fond, je le remerciais de ce qui semblait être une boutade, une partie de mes craintes fondant sous cette assurance qu'elle était forte. Forte et vaillante. Et qu'elle m'en voudrait si je la voyais comme une frêle demoiselle à protéger.


"Vicente ! Tu seras avec Valyn, leur combattant à main nu. Jaime, en tant que maître archer tu feras équipe avec Yann. Favaro, tu as déjà prouver que tu savais te synchro aux autres lancers avec ta propre lance : tu seras avec Sara. Elisa, toi et ton katana wushei vous serez en fermeture de marche avec Luka. Antonio, avec Jess, il pourra te ramener vite en cas de soutien médical. Sinon, hésite pas a user de ton acuponcture pour blesser, même si je sais que tu déteste faire ça. Quant à Julius et ses doubles Jian' avec Sim en backup. C'est compris ?"

Un oui groupé me répondit. La pause étant finie, chacun pris son matériel et vint à rejoindre son équipier pour le trajet aérien. De toute façon, ces paires resteront effective une fois au sol...et ils le savent tous. Je grimpais derrière le dénommé Bren, non sans le saluer. Son petit sourire en coin en réponse me faisait penser que certain avait compris pour Moïra et moi mais qu'importe.
Nous quittions donc la terre ferme, les sens en alerte. Une mission délicate ayant lieu en cet instant après tout. La question, après une bonne heure de vol, de Moïra me fit sourire. Je me contentais d'un regard et d'un sourire, avant de hocher la tête. Bren me murmurant que j'aurais pût etre plus expansif dans ma façon de transmettre mes émotions. Me faisant lever un sourcil amusé. Si même ses hommes viennent me donner des conseils de séduction : mais où va le monde ?

Enfin, même si je sentais mes jambes s'engourdir, mon regard était alerte. Mes muscles tendus. Mon corps près à agir. J'observais la topographie des lieux, la distance entre chaque Dragons et craignait l'embuscade derrière chaque nuage épais et imposant. Acquiesçant aux infos de ma petite amie. Et alors que la nuit tombée, nous arrivions. Pied à terre je lançais a mes hommes de rester alerte. Répondant ebsuite a ma belle métis.


"D'ici quelques minutes mes jambes iront mieux. C'était une expérience enrichissante. Pour la sécurité au sol, je vais envoyer mes hommes sécurisé le périmètre. Vos dragons et leurs cavaliers doivent se reposer, la fatigue du voyage étant la. Cela te convient ?"

Car j'avoue que je ne sens pas cette zone comme sûre. Trop de risques d'infiltration ou d'attaque. Ce n'est qu'un campement ouvert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1003-un-visage-ne-peut-etre-oublie#16802 http://lindorm.forum2ouf.com/t998-pacifisme-comme-guerre-se-font-de-rencontres#16773
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 126
+ Orbes + Orbes : 526
+ Âge du Personnage : 28 ans
+ Poste occupé : Lieutenant des Comètes de Feu
+ Nom du dragon : Ahimanu
+ Type de Dragon : Feu
+ Le Don légué : Enfer de Flammes
avatar
Moïra Ó Dochartaigh
Message Mar 3 Fév - 21:50

Le vent du soir, chargé des odeurs maritimes de la côte firent frémir les narines de Moïra et elle eut un sourire tranquille. Ses yeux traînaient partout et Ahimanu, accompagnaient les troupes de Fenri pour sécuriser le périmètre. Les dragonniers restant, montèrent le camp. Ses bottes soulevant du sable, elle s’arrêta au sommet d’une colline, Norel sur les talons. Ses yeux le fixèrent et elle lui fit un sourire. Tout irait bien. Elle en faisait la promesse.

N’apercevant rien de suspect, elle redescendit, son cimeterre tapant contre ses mollets. Elle donna un coup de main pour la tambouille et finit par s’asseoir en tailleur devant le feu. Chacun eu droit à une assiette de viande séchée avec de la semoule, arrosé de bouillon. Non loin de Fenri, elle discuta un peu quelques un de ces soldats, racontant quelques anecdotes particulièrement amusantes sur son propre escadron. Certains dragons avaient regagner le ciel pour faire une ronde, d’autres chassaient non loin et quand le repas fut finit, les rondes de nuit commencèrent. Ceux qui devaient veiller le matin partirent se coucher, Moïra invita Fenri à se joindre à Valyn et Sara pour une partie de carte.
La demi-Roroa était très mauvaise, mais elle n’était pas mauvaise perdante et elle finissait souvent par rire de bon coeur. L’ambiance semblait légère, mais chacun était sur le qui-vive, s’attendant à une alerte impromptue.
La nuit était tombée rapidement et Moïra ordonna à Norel de rester dans la tente commune aux dragonniers. Un tour de garde pour le surveiller fut instauré et la lieutenant, jeta un coup d’oeil à Fenri avant de lancer :

« Je suis dans ma tente, qu’on m’avertisse aux moindres mouvements... »

Un « à vos ordres » groupé lui répondit et chacun s’affaira à sa tâche. Moïra pénétra dans sa tente, ayant la furieuse envie d’inviter Fenri à le rejoindre. Elle se doutait que certains avaient dû remarquer que son regard s’attardait un peu trop sur l’homme mais elle faisait de son mieux pour maintenant les apparences.
Retirant ses bottes, déboutonnant son uniforme pour dévoiler son débardeur blanc échancré, elle s’assit sur sa couchette et tomba sur le dos, Ahimanu plongea sur elle, revenant de son tour de garde.

« Moï !! »

Il fonça sur son opulente poitrine et y enfuit la tête.

« Rien à signaler mon lieutenant...A part Fenri qui traîne dehors comme une âme en peine... »

Moïra rit doucement, glissant ses doigts dans le pelage si doux de son ami. Elle lui grattouilla la tête avant de se relever pour éteindre les lumières dans sa tente. Se glissant le long du tissus, elle se mit prés de l’entrée, juste masquée par les pans de la tente. Quand Fenri passa non loin, elle fondit sur lui pour le tirer dans sa tente et le plaquer au sol. Son doigt se posa sur sa bouche pour lui intimer le silence et elle s’assit sur son ventre un grand sourire sur les lèvres. Ce n’était pas sérieux, mais elle en mourrait d’envie. Sa bouche frôla la sienne, ne l’embrassant pas, cherchant juste à le titiller avec malice.

« Alors mon Capitaine, que pensez-vous de tout ça ? Est-ce que vos analyses du terrain, suggère que le moment est propice ? Ou devons-nous comme tout bon soldat rentrer chacun dans notre tente ? » Murmura t-elle à son oreille alors que ses doigts défaisait déjà le premier bouton de l’uniforme de son petit-ami.

Ahimanu pouffa dans le noir, avant de quitter la tente dans un rire joyeux. Il allait veiller pour deux.


Spoiler:
 



Now I see fire, Inside the mountain, I see fire, burning the trees and I see fire. Hollowing souls and I see fire. Blood in the breeze and
I hope that you remember me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenebrae
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 314
+ Orbes + Orbes : 733
+ Âge du Personnage : 32 ans.
+ Année : 1ère
+ Poste occupé : Capitaine - Armée Territoriale. [Transféré à Lindorm]
+ Nom du dragon : Vayri
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Cage du Néant
avatar
Fenrisulf Heirleif
Message Sam 7 Fév - 1:26

Un début de soirée de campement en mission, comme un autre. Rondes et repos se chevauchant, en fonction des créneaux affectés aux uns et aux autres. J’avais pris des créneaux sensiblement identiques à ceux de Moïra…voulant profiter de sa présence. Le regard en coin de mon cher camarade aounien étant équivoque sur le fait que lui, au moins, nous avait grillés. Mais il ne parla pas, et ne commenta pas. Je l’en remerciais au fond…Car y’en a deux ou trois qui n’auraient pas fini de me charrier. Ils ne m’ont jamais vu avec une histoire d’amour que qu’elle soit.
En tout cas, je m’étais joint à la partie de carte. Un poker. Je dois dire que lorsque mes hommes entendirent la nature du jeu, leur regard fut équivoque. Et l’un d’eux commenta qu’il existait deux jeux où on ne devait pas jouer avec moi : le poker et le blackjack. Le premier car je sais garder toujours la même expression du visage, tout en décortiquant la « poker face » de mes adversaires…le second, car je compte naturellement les cartes, mettant la banque en banqueroute. De l’antijeu dirait certain, mais pour moi, c’est jouer intelligemment.

Mais je ne connaissais pas encore Valyn et Sara, et la partie fut donc pimenter et difficile. Même si, j’avoue que plumer Moïra ne fut pas très, très difficile. Mais son expression était alors à croquer. Je ne pouvais donc m’en empêcher. Et lui faire mettre tapis était très plaisant aussi !
La nuit étant tombée, je la laissais presque à contrecœur partir se coucher. La suivant des yeux, Vicente venant me murmurer que je pouvais la suivre. Prendre ma pause.
Mon regard fut une simple réponse. Non mais oh, déjà…On est en service. Et puis, ça la mettrait mal à l’aise, non ? Sans compter que bon, ça serait suspect pour ses hommes.

Tout à mes pensées, alors que je passais prés de sa tente pour juste passer à la mienne, changer de haut…la nuit dans le désert étant fraiche…Et bien, je ne m’attendais pas à un mouvement. Et encore moins, à être traîné en arrière, dans Sa tente. J’avoue que là, c’est clairement de la surprise que j’avais dans le regard. Mais j’eu rapidement un petit sourire. Et moi qui pensait que ça la dérangerait que je m’invite…Mouais, faut que je la refasse celle-là. Y’en a qui va me charrier, si ce n’est Ahimanu qui se faufila en ricanant.

Mais alors qu’elle se glissait sur mon ventre, un peu trop proche du bas-ventre soit dit au passage, je crois que je pouvais dire que la température augmentait. Un sourire en coin se fit sur mon visage, alors que je laissais mes mains se perdre dans le bas de son dos, caressant en de fines arabesques. Tentatrice va. Merde, je reste un homme avec des envies ! Et là, je ne suis pas certain de pouvoir rester raisonnable. Ma voix grave lui répondant, alors qu’elle empêche le baiser salvateur…à moins qu’en cet instant, il ne soit déclencheur de bien plus si elle le permettait.


« Si c’est une réponse logique que vous attendez Lieutenant, je crains de refuser de l’énoncer… »

La logique me hurle en écho qu’on devrait arrêter. Mais mon corps, sérieusement ? Vous pensez qu’on peut se faire brancher comme ça sans rien vouloir ?! Mine de rien, nous nous côtoyons depuis six mois…Et j’avoue que par respect pour elle, et à cause de mes doutes nombreux quant à l’existence de Xia He, je n’ai pas osé la toucher ne fut-ce qu’une fois.
Mais là, alors qu’elle commence à déboutonner mon uniforme…Je ne peux rester stoïque.

D’un mouvement de bassin, je lui fis alors une légère prise afin d’inverser notre position. Pas qu’il est désagréable d’être celui que l’on domine…mais une invitation, je sais la reconnaître. Et, en cet instant, j’ai vraiment envie de dire merde à mon professionnalisme. Pas quand je la désire avec autant d’avidité. Pas quand le désir enflamme mes yeux améthystes. Me penchant vers elle, l’embrassant. Et laissant une de mes mains défaire lentement les boutons de son haut. L’autre main caressant sa cuisse…

Me penchant vers son oreille, je lui soufflais alors…


« Je ne suis pas certain de pouvoir rester raisonnable plus longtemps, Moïra. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1003-un-visage-ne-peut-etre-oublie#16802 http://lindorm.forum2ouf.com/t998-pacifisme-comme-guerre-se-font-de-rencontres#16773
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Dim 29 Mar - 15:58

Citation :
Alors que les deux tourtereaux s'ébattent, dans les fourrés retentit un bruit de cavalcade et de branches bruyamment brisée. Soudain, émergent un troupeau d'une dizaine de Véracéros qui chargent droit sur eux, sans se soucier de votre présence mais vous êtes dans le chemin de cette harde bruyante qui soulève sous leurs pattes un lourd nuage de poussière et semblent bien partit pour vous piétiner à mort...


Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenebrae
+ Date d'inscription : 10/09/2014
+ Messages : 314
+ Orbes + Orbes : 733
+ Âge du Personnage : 32 ans.
+ Année : 1ère
+ Poste occupé : Capitaine - Armée Territoriale. [Transféré à Lindorm]
+ Nom du dragon : Vayri
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Cage du Néant
avatar
Fenrisulf Heirleif
Message Ven 10 Avr - 17:05

Je mentirais en disant que je n’avais pas envie d’elle, là maintenant. Et à son attitude, on dirait que notre pensée était commune. Pourtant, un bruit me fit froncer des sourcils. Et ce fut plus l’instinct professionnel qui me permit de me décoller d’elle, tendant l’oreille. Tournant, le regard soucieux, le visage vers le sol. Quelle était cette secousse ?

« Moïra…Quelque chose approche. » Murmurais-je alors.

Il n’y avait plus de place pour batifoler. Les sens en alerte, j’attrapais mon vêtement avant de l’enfiler. Elle me verrait probablement comme un goujat, mais en cet instant, je ne vérifiais pas qu’elle s’habille. Je dois dire que je n’avais qu’une chose en tête : voir où en était nos hommes et notre « colis humanoïde ».


« Troupeau de Véracéros en approche ! On est sur leur trajet les gars ! » Hurla l’un de nos hommes dont c’était le tour de garde.

Dés lors, le campement et ceux qui dormaient quittèrent la torpeur de la nuit. On prit le colis, et le balançais sur un dragon avec le cavalier dragonnier pour qu’ils prennent de la hauteur. Et on quitta les tentes en ne prenant que nos armes.
Par les airs, ou en escaladant les parois alentours, je vis qu’elle était aussi à l’abri pour le coup. Le troupeau passa, écrasant tout sur son passage. Je n’en avais que rarement vu à l’œuvre, mais en effet, on ne dirait pas qu’on puisse les stopper une fois lancée.

Je me couvris le visage avec mon col face au nuage de sable, étant juste assez en hauteur pour ne pas être pris dans la force de cette charge animale. Le spectacle final était affligeant, car le camp ruiné et dévasté. Voyant avec Moïra, nous prîmes donc sur l’équipe de tout nettoyé. Et c’est dans une ambiance un peu tendu, et pour moi quelque peu triste quand même soyons franc…que la nuit se termina.

Au matin, nous reprîmes notre envol. Et nous arrivâmes à bon port. Je savais, et elle aussi, que je rentrerais dés demain pour Prima. Et, au fond, je m’en sentais triste et désolé. Pour la première fois, je me sentais vraiment proche d’une femme. Et malgré tout, il y avait cette présence persistante. Sans compter les soucis de chacun. Récupérant nos troupes, je l’embrassais avant de lui dire au revoir. Je remarquais à la fin que nos hommes, pas tous, avaient aperçu le manège mais je m’en fichais.

Laissant un petit papier dans sa poche de vêtements, un simple mot pour dire que j’attendrais de ses nouvelles, nous reprîmes la route pour Lostrego. Le travail conjoint de nos unités se terminer, et j’avouerai en être quelque peu triste. Et, par Karathion, pourquoi ces bestioles ont tout gâché ?! On allait enfin attaquer le clou de notre relation ! Sans compter que, pour le coup, mon collègue Aounien ne me rata pas sur mon « choix de damoiselle ». Ouais, un travail comme un autre en Neralith…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1003-un-visage-ne-peut-etre-oublie#16802 http://lindorm.forum2ouf.com/t998-pacifisme-comme-guerre-se-font-de-rencontres#16773
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Fearless with Courage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-