AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Intrigue : Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 3 Fév - 15:09


carte:
 

Dans les dortoirs régnait la panique alors que les élèves étaient éveillés brutalement par les gardes et la cloche d'alarme. Les cris et les jurons ajoutaient à la confusion et il fallu du temps pour que certains d'entre eux se regroupent, descendant au rez-de-chaussée de l'aile ouest, frissonnant sous les lourds flocons. D'abord, rien ne sembla venir. Rien ne bougea, comme l'air immobile de l’œil d'un gigantesque cyclone.
Puis, au milieu du blizzard, émergèrent les lueurs vacillantes de torches, comme si l'horizon s'embrasait brutalement, au milieu d'un concert de rugissements disparates.

Là où les premiers dragons fondaient sur les toits, et que le Béhémoth de roche défonçait le portail, les premiers arrivés de l'aile ouest virent brusquement le monde prendre feu alors qu'un vaste dragon fonçait en piqué depuis l'obscurité pour déverser un torrent de flammes sur la façade, brisant les vitres et remontant aussitôt en chandelle, tournoyant fiévreusement.
Mais celui qui se posa entre le petit groupe et la charge d'hommes en armures, épées tirées, ne fut pas celui de feu. La créature blanche et noire, d'une luminosité morbide, se dressa dans toute sa majesté au milieu des flammes encore dansantes et, dans un cri assourdissant, sembla exhorter les soldats qui se jetaient à l'assaut...


Règles de l'intrigue
- Nous ne jouerons pas tous les PNJs, uniquement les « boss » nécessitant une intervention (certains dragons de l'attaque) ou encore les manœuvres particulières des troupes. En dehors de ces points, vous êtes libres de massacrer joyeusement tout ce qui bouge. Un conseil : soyez puissants. Mais pas trop. Ne vous gâchez pas bêtement du plaisir de jeu en massacrant 50 mecs en un seul post. Mettez-vous en difficulté et cela rendra les choses beaucoup plus amusantes pour tous ! Pour ceux souhaitant des blessures, à vous de choisir quand et comment, face à un simple fantassin, contre un dragon... Mettez-vous en scène et vendez-nous du rêve.
- Soyez rapide dans votre rythme de post (minimum une fois par jour), sans quoi votre tour sera sauté, afin de garder un rythme dynamique. Ne vous offusquez pas si les tours de jeu ne sont pas respectés à la lettre, le rythme doit être fluide avant tout.
- Vos posts peuvent faire trois lignes comme cinquante, c'est à vous de gérer cela comme vous l'entendez.
- Au début les groupes sont fixes, nous vous y avons placé le plus stratégiquement possible. Il vous sera indiqué lorsque vous pourrez changer de groupe ou de lieu. Sans indication, vous devez rester dans votre groupe : c'est une attaque, par conséquent vos déplacements, surtout solitaires ne seraient pas possibles, si l'on veut rester cohérents.

Composition du Groupe 3

Groupe 3 : (profs) XiangLiang Ó Maoilriain, Rakel Solheim, (élèves) Raphaël Darragon, Tayeb A. El Yakine.



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Mar 3 Fév - 16:10

Au début, tout était calme, cette nuit d'hiver ressemblait à toutes les autres, bien que Raphaël se retrouvait presque seul dans sa chambre. Seul Tylendel était encore là, les autres étaient repartis chez eux pour les vacances. Pourtant, quelques heures plus tard, Raphaël ouvrit brusquement les yeux, réveillé en sursaut par Angélus et par un profond sentiment de malaise.

L'alarme résonnait dans toute l'académie et la porte de sa chambre s'ouvrit à la volée, un garde lui signifiant que l'académie était attaquée. Comment ça? Tout en se posant tout un tas de questions, le jeune hermaphrodite s'habilla à la hâte, enfilant pantalon veste et botte, récupérant son cimeterre, surpris de ne pas voir Tylendel. Où était-il?

Mais alors qu'il jetait un œil au lit défait et désespérément vide, le garde le saisit brutalement pour l'exhorter à rejoindre les autres. Le cœur au bord des lèvres et les jambes tremblantes, Raphaël rejoignit ses camarades qui regardaient tous la scène surréaliste qui se déroulait sous leurs yeux.

Des dizaines de dragons et une armée d'hommes en armures se déversaient dans la cour et sur les toits. Lorsque les vitres explosèrent, Raphaël se baissa en criant. L'enfer s'était abattu sur eux sans qu'ils n'aient rien vu venir! Et qui étaient ces guerriers? Le jeune élève Ventus était totalement perdu, mais heureusement, la voix rassurante d'Angélus raisonna dans son esprit:

-J'arrive.

Raphaël, galvanisé par l'arrivée imminente d'Angélus, prit le temps d'observer ce qui se passait autour de lui, tentant d'analyser la situation malgré le chaos, repérant les professeurs présents. Il savait que pour perturber leurs assaillants, il faudrait couper les têtes.

Mais le dragon qui se tenait devant eux était réellement impressionnant et il semblait....commander? Le jeune hermaphrodite se précipita vers le professeur Solheim et Ó Maoilriain qui rassemblaient les élèves pour leur donner des directives. Il n'était pas question que l'un d'eux tente quoi que ce soit d'idiot.

La peur lui serrait les entrailles à lui faire mal mais il n'était pas seul, ce qui restait une maigre consolation mais une consolation quand même. Au moins, Nathanaël et Maelen étaient-ils en sécurité, eux:

-Professeurs!

Pendant ce temps, effectuant une descente en piquée, Angélus bouscula violemment plusieurs dragons ennemis et se posa près de son allié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Mar 3 Fév - 16:35

Elle était assise sur le perron de l'aile ouest, à discuter avec Samelrion. Rakel n'arrivait pas à dormir depuis quelques temps, comme si elle s'attendait que quelque chose se passe, bientôt. Samelrion tentait de la rassurer, mais sa voix et son attitude n'étaient pas rassurante pour autant. Le draogn humanoïde était tendu, sur ses gardes comme durant la guerre, quelques années plus tôt. Pendant leur échange, Rakel se leva et les bras croisés, elle faisait les cent pas dans la neige, couverte d'un grand manteau blanc par-dessus sa combinaison noire. Sur le smarches de pierres étaient posés son arc et son carquois. Elle était allée tirer quelques flèches un peu plus tôt dans la soirée, et n'était pas encore allée ranger son attirail. Un acte manqué peut-être ? La conscience d'une ancienne militaire toujours sur le qui-vive ?  Toujours est-il qu'elle se tenait prête lorsque l'alarme de l'académie retentit la faisant sursauter.

Samelrion scrutait le ciel, son sceptre brandit comme dans l'attente d'une attaque, en position. Rakel était déjà rentrée dans l'aile ouest, du côté des dortoirs et dispatchait les ordres aux gardes et aux autres professeurs après rapide concertation. Ils allèrent chercher les étudiants et Rakel revint vers le perron quand des étuidants arrivaent déjà, ensomeillés, surpris, et apeurés. Soudain le feu embrasa le ciel et un dragon fonçait en piqué vers l'académie. Rakel sortit en courant dans la neige et bandit son arc, mais le trait de lumière qui partit manqua sa cible et les flammes vinrent percuter les murs de l'académie, faisant voler en éclat le verre des fenêtres et faisant s'écrouler un pan de mur. C'est alors qu'elle vit l'armée de soldat se déversait dans leur direction.

-Ne vous dispersez pas ! Rester groupés, les professeurs en première ligne, les étudiants de 3, 4 et 5ème année ensuite, les 2ème et 3ème année en arrière ! Que personne ne tente quelque chose de stupide, laisse-nous gérer ça !

Ils entendant au loin derrière eux, d'autres bruits de combats, des cris, des éclats, des lames qui s'entrechoquent, mais elle n'avait pas le temps de penser à ce qui se passait ailleurs. Bientôt ils seraient tous dans une mêlées dont ils ne verraient pas la fin avant plusieurs heures.

Elle se campa sur ses deux jambes et encocha une flèche normal sur son arc. Elle visa la première ligne, laissant Smalerion éblouir les hommes et les dragons de ses capacités. Mais elle se rendit compte qu'ils seraient bientôt dépassés par le nombre. Elle bandit de nouveau son arc mais avec plusieurs flèches de lumière cette fois et atteint plusieurs cibles en même temps. Cependant, elle savait qu'elle ne faisait pas suffisamment de dégâts de cette façon. Ils devaient prendre de la hauteur s'ils voulaient espérer avoir une chance contre leurs assaillants. Rester au sol ne servirait à rien. Elle se tourna vers l'étudiant le plus proche.

-Raphael ! Montez sur le dos de votre allié et utilisez votre don. Faites que la neige les gêne et les éblouisse. Allez !

Puis elle appela son dragon et tous deux s'envolèrent également, pour tirer des flèches de plus haut, et avoir une chance de toucher plus de cibles en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 03/01/2015
+ Messages : 115
+ Orbes + Orbes : 364
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Wivine - Végétal
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Parasite - par toucher il puise dans les réserves énergétiques d'un autre
avatar
Tayeb A. El Yakine
Message Mar 3 Fév - 17:54

Tayeb dormait plutôt paisiblement lorsque l’immense armée se rapprocha de Lindorm.
Il aurait pu être réveillé par les cris ou les vitres qui explosaient, mais ce fut Wivine qui se fit entendre dans son esprit et le tira de son sommeil.

* Lèves-toi Tayeb. Les ténèbres s’approchent de l’Académie, dépêches-toi de sortir, rejoins-moi *

L’urgence était perceptible dans la voix de sa dragonne et bien que l’esprit rendu lent par les brumes du sommeil qui peinaient à se disperser, il se hâta enfilant le premier pantalon qu’il trouva au pied de son lit, un pull par-dessus son tee-shirt pour la nuit et un manteau. Il quitta rapidement sa chambre, l’épée qu’il avait reçu de la part de Zaïm serrée entre ses doigts.
Son cœur tambourinait fort dans sa poitrine lorsqu’il atteignit, le souffle court, l’extérieur de l’Académie sur le côté ouest. Il vit alors l’enfer s’abattre sur la bâtisse sous la forme d’un grand dragon de feu. Tayeb trébucha mais fut relevé par sa dragonne qui venait de se poser à ses côtés.

Le professeur Solheim lançait ses indications plaçant les deux premières années derrière tout en leur indiquant de passer devant. Tayeb n’hésita pas, même si la peur était bien présente, il savait se battre.
Même s’il n’avait pris part à un tel évènement.
Son don n’était pas des plus offensifs mais il serra avec force son épée dans sa main, ignorant l’inquiétude de sa dragonne il courut pour venir se placer devant les premières années et juste derrière les professeurs comme leur professeur Solheim leur avaient indiqué. Wivine s’éleva dans les airs prête à fondre sur les blessés pour les écarter de la zone de combat et leur apporter un peu de vie en puisant dans la végétation aux alentours.

La créature qui leur faisait face était immense, Tayeb était forcément impressionné et même un peu effrayé. Pourtant une fois qu’il entendit son professeur crier à un élève d’aller éblouir leurs adversaires avec de la neige, il intervint à son tour.

« Professeur ! Si je parviens à m’approcher assez près de la créature, assez pour la toucher, je devrais être capable de l’affaiblir !

Il n’aimait pas vraiment son don qu’il ne trouvait pas assez offensif, trop compliqué à utiliser lors d’un combat. Il essayait de compenser avec son maniement de l’épée, mais il pouvait toujours se montrer utile … à condition d’être à portée de bras de la créature.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1549-tayeb-aileen-el-yakine
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Mer 4 Fév - 11:57

Sans chercher à trop réfléchir pour l'instant, Raphaël acquiesça d'un signe de tête à l'ordre du professeur Solheim, lui signifiant ainsi qu'il avait bien compris.

Angélus l'aida à monter sur son dos. Malheureusement, avec la précipitation, Raphaël n'avait pas eu le temps d'aller chercher la selle rembourrée pour équiper son allier ce qui lui valut de nouvelles coupures.

-Ca va aller?


-Oui, ne t'en fais pas, allons-y, d'autres dragons arrivent!

Ils n'avaient pas le temps de tergiverser. Prenant appui sur ses pattes puissantes, l'immense dragon d'air se propulsa dans les airs, le plus haut possible, avant d'agiter ses ailes puissantes:

-Il faudrait dissimuler l'académie aux yeux des assaillants! Séparer ceux qui y sont déjà de ceux qui arrivent et les gêner le plus possible!

-Alors allons-y!

Agitant ses ailes de plus en plus vite, Angélus envoya des rafales de vent et de neige, cherchant à créer ainsi un mur de neige devant l'académie. Le problème étant qu'ainsi il gênait autant leurs alliés que leurs ennemis. Mais c'était déjà un début.

Sur son dragon, Raphaël frissonnait de froid, resserrant le pan de sa capeline sur ses épaules. Il était terrifié et il avait encore du mal à réaliser que tout ceci était bien réel.

Malheureusement trop concentré sur ce qui se passait en bas, il ne vit pas le dragon ennemi foncer sur eux. Celui-ci bouscula Angélus qui dû interrompre sa tâche. Déséquilibré, Raphaël bascula dans le vide tandis que son allié tentait de se débarrasser du dragon ennemi pour pouvoir plonger le rattraper.

Activant finalement son don, le jeune étudiant ventus freina sa chute et se redressa, suspendu dans les airs. Tentant de calmer les battements de son cœur, il regarda autour de lui, gêné par la neige qui tombait toujours.

Le bruit de la bataille qui faisait rage en bas, et des dragons rugissants, parvenait aisément à ses oreilles. Il devait se reprendre. Il allait remonter pour aider Angélus quand une flèche siffla en frôlant son épaule. On lui tirait dessus d'en bas!

En colère cette fois, Raphaël baissa les yeux sur la silhouette qu'il apercevait malgré les flocons. Son cimeterre à la main, il activa son don pour se propulser sur son adversaire, les faisant tous les deux rouler au sol. Pas question qu'il se laisse tirer comme un lapin!

Le casque de son ennemi roula sous le choc quand le dos de celui-ci heurta le sol; une femme! L'hésitation de Raphaël lui valut un bon coup de poing dans la mâchoire qui le sonna pour le coup. Sortant une épée de son fourreau, la femme allait lui donner le coup de grâce quand Angélus fondit sur elle, l'attrapant entre ses puissantes mâchoires. L'horreur se dessina sur les traits de l'ennemie, mais contrairement à son allié, le dragon d'air n'eut aucune hésitation à refermer ses puissantes mâchoires sur le corps de la malheureuse qui se brisa entre ses dents dans un hurlement d'agonie.

Reprenant ses esprits, Raphaël se redressa tandis qu'Angélus, légèrement blessé, revenait vers lui.

-Reprenons de la hauteur!

Le jeune étudiant acquiesça:

-J'ai une idée!


Le dragon acquiesça tandis que son dragonnier reprenait place sur son dos, la lèvre inférieure en sang. Raphaël l'essuya du revers du bras et demanda à Angélus de les dissimuler à travers le blizzard. Ainsi, le jeune étudiant bouscula plusieurs soldats ennemis, surgissant de son bouclier de neige avant d'y retourner mais il n'arrivait toujours pas à les tuer. Angélus s'en chargeait pour lui. Usant de son souffle puissant, il les bousculait avant de les croquer ou de les écraser sous ses pattes, quand leurs alliés draconniques n'étaient pas là pour les protéger.

Epuisé, Raphaël remonta sur le dos d'Angélus et se tourna vers le monstre qui semblait être "le chef". Comment le faire tomber? Il était véritablement impressionnant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Mer 4 Fév - 13:19

Alors qu'elle était sur le point de monter sur le dos de Samelion pour s'envoler au-dessus du combat et faire ce qu'elle faisait demieux : des dégats à distance, la voix d'un étudiant lui parvint dans son dos, lui proposant un plan, certes utile, mais dangereux.

Rakel se tourna vers l'élève en question et se planta fac eà lui, même si la situation ne le permettait pas vraiment.

-Ca va pas non ? Vous voulez approcher encore plus ce dragon, alors qu'on peut à peine repousser les hordes de soldats qui nous assaillent ? Je refuse de vous exposer encore plus que vous ne l'êtes déjà, Tayeb ! Retournez à votre place, derrière les professeurs et faites ce qu'ils vous disent. Défendez votre vie et celle de vos camarades, si vous le pouvez, mais ne tentez pas de jouer les héros ! Vous n'êtes pas prêts !

Sur ces paroles, elle remit son arc dans son dos, revint vers son dragon et tous deux s'envolèrent haut dans le ciel. De là-haut, elle pouvait se rendre compte de l'ampleur de l'attaque et les différents fronts que ses collègues et les étudiants devaient affronter. Comment allaient-ils pouvoir s'en sortir, avec si peu de combattant aguerris sur place ? L'armée devait être prévenue, et les renforts devaient venir, sans quoi, elle ne donnait pas cher de leur peau à tous.

Elle revint sur le front qui la concernait quand Raphael et son dragon s'étaient eux-même envolés et faisaient tournoyer la neige ce qui eut pour effet de certes aveugler les ennemis, mais gêner aussi les nôtres. Elle n'eut pas le temps de les observer se débrouiller, il fallait agir. Samelrion envoya une boule de lumière sur le dragon blanc qui les menaçait pour l'aveugler, mais cela ne semblait pas lui faire grand-chose. Alors que certains s'occupaient d'endiguer le flot de la marée humaine en armure qui les attaquait, Rakel ferma les yeux pendant une seconde et se concentra. Quand elle rouvrit les yeux, un arc de lumière avait pris forme dans ses mains et elle visait déjà la créature gigantesque.

Une, deux, trois, puis toute une volée de flèche lumineuse filèrent droit sur le dragon et furent déviées par la peau plus épaisse que ce qu'elle avait pensé. Commençant à perdre patience et à s'inquiéter sérieusement du sort de ses alliés, Rakel demanda à Samlerion de reprendre son vol et de passer au plus près du dragon quand elle le lui dirait. Il s'excécuta et Rakel puisa au plus profond d'elle l'énergie et la magie dont elle avait besoin. Son arc lumineux sembla prendre plus d'ampleur et une unique mais gigantesque flèche prit forme sur la corde. Samelrion fonçait en direction du dragon blanc, l'air filant autour d'eux à grande vitesse. Alors qu'elle passait juste au-dessus du dragon, Rakel sauta du dos de Samelrion tout en tirant sa flèche créée pour l'occasion. La flèche se ficha en plein dans le crâne de la bête et Rakel atterrit à côté. Elle empoigna la flèche de ses mains, et sans se soucier de la douleur que cela lui procura, elle tenta de toutes ses forces de l'enfoncer plus profondément dans la tête du dragon, dans l'espoir de le terrasser. Elle fut secouée en tous sens avant de perdre pied et d'atterrir entre les pattes de la créature, au milieu de plusieurs soldats en armure. Elle attrapa son arc dans son dos et commença à frapper dans toutes les directions dans l'espoir de faire reculer ses assaillants, pour rejoindre son groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 03/01/2015
+ Messages : 115
+ Orbes + Orbes : 364
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Wivine - Végétal
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Parasite - par toucher il puise dans les réserves énergétiques d'un autre
avatar
Tayeb A. El Yakine
Message Mer 4 Fév - 21:32

Bien sûr que l'idée de Tayeb était un peu folle, mais il s'agissait de la seule solution qui lui venait à l'esprit. Il détestait son don ! Il détestait ce détail tellement important : il devait toucher son adversaire pour pouvoir puiser dans ses forces.
Alors son professeur lui rappela avec beaucoup de justesse qu'il s'agissait d'une mission suicide. Il lui faudrait passer les hordes de soldats qu'ils peinaient déjà à tenir à distance, puis parvenir au moins à une patte de la créature sans se faire croquer, rôtir, geler ou quelque soit la capacité du monstre.

Serrant les dents, baissant légèrement les yeux, il acquiesça et vit du coin de l'œil la femme monter sur le dos de son dragon pour s'envoler en direction de l'ennemi. Wivine aurait pu faire de même, le prendre sur son dos pour l'aider à approcher le plus près possible de la créature, mais elle était déjà bien trop occupée à faire mourir la pelouse de l'aile ouest de l'Académie pour maintenir en vie les blessés.
Serrant avec force l'épée que son frère lui avait donné, Tayeb y puisa sa force. Il devait faire honneur aux siens, alors s'il ne pouvait pas atteindre leur principal ennemi, il pouvait toujours aider les membres de l'Académie à repousser les troupes adverses.

Bien avant de rentrer au sein de Lindorm, il maniait déjà l'épée. Les cours de combat avaient été les seuls capable de l'aider à se concentrer, à canaliser l'énergie qui bouillonnait en lui. Il était temps de mettre en application ce que le maître d'arme du palais, puis les professeurs de Lindorm leur avait enseigné jusqu'à présent. Il devait faire honneur aux siens et aider à protéger ceux qui avaient la chance d'apprendre dans cette Académie.
Criant peut-être pour se donner du courage, il s'élança dans la mêlée. Sa lame se heurta plusieurs fois aux armures de ses ennemis, mais il esquivait les coups qui venaient dans sa direction, jeune homme au corps presque adulte, musclé par des jours, des mois et des années d'entrainement. Il frappa, il blessa, il tua ... peut-être. Il ne fit pas vraiment attention s'il portait des coups mortels ou pas essayant avant tout de ne pas se laisser dépasser par l'ennemi.

Il venait de planter sa lame dans la cuisse de l'un de leurs adversaires lorsqu'un rugissement se fit entendre pas très loin d'eux. La grande créature blanche rugissait de douleur alors qu'une longue flèche était plantée dans son crâne, le professeur Solheim à l'autre extrémité. Il la vit soudainement lâcher prise et chuter, puis il ne la vit plus parmi la troupe ennemi qui se trouvait encore aux pieds de la créature.

« Wivine !! »

Un appel oral et mental qui alerta sa dragonne qui quitta sa place auprès des blessés pour venir le rejoindre. Comprenant les intentions de son dragonnier, la dragonne ne fit que passer à côté de lui, le jeune homme s'agrippant à elle pour ne pas perdre de temps. Wivine repoussa les soldats les plus proches et reprit un peu de hauteur.
Ils se rapprochaient de leur professeur lorsqu'un dragon surgit soudainement sur leur gauche. Wivine dut brusquement bifurquer pour éviter leur ennemi mais pas assez pour que Tayeb évite les serres du dragon qui lui attaquèrent l'épaule. La dragonne pivota soudainement sur elle, se plaçant entre son dragonnier et le dragon adverse. Elle referma ses plus petites ailes sur le ventre adverse s'accrochant à lui pour que Tayeb puisse se pencher et atteindre l'ennemi. Il put poser sa main sur les écailles alors que les deux dragons faisaient claquer leurs ailes et leurs mâchoires. Et bientôt l'autre dragon battit moins furieusement des ailes.

La mâchoire de la dragonne végétale se referma sur la gorge de son ennemi et ils tombèrent en direction des pieds de la créature qui agonissait et où se trouvait encore leur professeur.
Tayeb se redressa pour s'accrocher à sa dragonne qui, d'un dernier coup de mâchoire acheva son ennemi, et le dragon mort fut relâché sur une petite troupe de soldat face au professeur Solheim. Wivine atterit dessus rugissant pour tenir à distance ceux qui s'étaient déjà élancés dans leur direction, et le souffle court Tayeb tendit la main en direction de son professeur.

« Grimpez !! »

Ils allaient maintenant avoir besoin d'aide pour rejoindre leurs troupes, Wivine n'était pas assez imposante pour parvenir à voler correctement avec eux deux sur le dos, mais elle courrait toujours plus vite qu'eux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1549-tayeb-aileen-el-yakine
avatarInvité
Message Mer 4 Fév - 22:46

Une attaque.. Ici... Je me mords les lévres avant de sauter bas du lit... J'entends au loin le galops de mon dragon. Il faut.... il faut quoi que je prévoie des pansement, et autre baume de soin... Enfilant rapidement un pantalon et une tunique, j'ajuste ma lame a mes hanches, avant de courir dans les escaliers... Je déteste ce genre d'attaque en silence.. Je déteste ne pas être prête.... D'abords courir dans ma classe saisit un sac que je garde toujours plein de bandage et de remède...

Grondant j'attache mes cheveux, avant de courir pour bondir sur le dos d'Embarr, après avoir bienattacher a ces flanc un carquois et un arc, arriver sur le champs de batailles mes réflexes reprirent le dessus, je ne réfléchissait pas, frapper pour ne pas être frapper, mais surtout j'observais autour de moi... Organiser les secours... Trouver les personnes les moins douée en combat pour les mettre en sécurité...

Mon regard fini par se poser sur un couple étrange... Le professeurs Solheim et un élevé...

« Embarr. »

Un simple mot et je sentit ma monture démarrer, il courais plus vite que n'importe qu'elle dragon... Je suis passé un instant a coté du jeune homme, avant que mon Embarr, lâche un jet de spore empoissonnée, faisant chuter au sol les poursuivant..

D'un mouvement souple Embarr se retourna... Donnant un coup de ces sabots fendus... Avant de venir galoper a coté du coup.

« Vous êtes blesser ? »

D'un mouvement souple je décroche l'arc , sans broncher je me retourne sur le dos d'Embarr le laissant galoper a sa guise, encocher et tirer.... Tant de réflexe...

« Quand nous aurons rejoins le groupe je m'occuperais de vos blessure. Pour vous permettre de combattre. »


Parlez.. Puis tirez... Sans broncher, sans faiblir...
Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Jeu 5 Fév - 14:14

Alors que Raphaël se demandait comment abattre le gigantesque dragon qui rugissait au milieu de la cour, il vit un trait de lumière le frapper au crâne. Autour de lui, tous ses camarades se battaient et Angélus faisait de même. Mais lui...que pouvait-il bien faire maintenant?

Rejoindre ses camarades en premier lieu! Le jeune étudiant Ventus fit part de son désir à son dragon qui balaya quelques soldats fonçant vers eux d'un puissant coup de queue. Ils finirent par regagner les rangs, mais Raphaël avait bien envie de profiter de la blessure du gros dragon pour tenter quelque chose. Angélus l'aida à descendre de son dos, puis le jeune hermaphrodite courut rejoindre ses camarades et ses professeurs. Le goût du sang dans la bouche était désagréable et sa mâchoire était encore douloureuse, mais il s'en remettrait:

-Professeur Solheim! Professeur O Maoilrian!

Il voulait vraiment se montrer utile. Mais alors qu'il allait les rejoindre, un mur de flammes s'éleva soudain devant lui. Il ne dut la vie qu'à ses réflexes, se propulsant en arrière pour ne pas finir carbonisé. D'autres de ses camarades se trouvaient avec lui et un groupe de soldats profita de les avoir séparé des autres pour attaquer. Raphaël serra la poignée de son cimeterre, en position de défense, prêt à subir le choc. Son adversaire était un homme de haute taille, assez lourd, qui abattit son énorme épée bâtarde sur la lame de son cimeterre. Des étincelles jaillirent sous le choc et les bras de Raphaël tremblèrent sous l'impact mais il n'avait pas oublié ses cours de combat.

Relevant la tête, son regard croisa celui de son ennemi et ce qu'il y lut lui glaça le sang. Un regard presque illuminé dans lequel il put lire sa propre mort. Non! Activant son don, il bouscula son adversaire et échangea de nombreux coups avec lui, mais ses bras fatiguaient. Heureusement, il avait la souplesse et la rapidité pour lui et bientôt, profitant d'une ouverture, il planta son cimeterre dans la cuisse de l'homme avant de lui envoyer un coup de pied dans le menton, l'assommant pour le compte. Ses autres camarades, blessés mais en vie, avaient repris leur place en deuxième ligne.

Mais soudain, une pluie de flèches s'abattit sur eux. Raphaël réussit à en éviter quelques-unes, déviant certain trait à l'aide de son arme, quand une violente douleur à l'épaule et à la cuisse lui arracha un cri de surprise et de douleur. Heureusement, Angélus arriva et protégea le groupe en étendant ses ailes.

-Ca va aller, rejoins tes professeurs.

Le jeune hermaphrodite acquiesça et passa le mur de flammes en usant de son don, il atterrit et les rejoignit enfin en boitant:

-Professeur! Il faut profiter de la blessure du grand dragon pour l'abattre! Si je crée un mur de neige autour de lui pour le séparer des autres et l'aveugler, vous pourrez en profiter pour l'achever!

A bout de souffle, le jeune étudiant Ventus se redressa. Il savait qu'il devrait supporter la douleur des flèches encore fichées dans son corps un petit moment mais il était étrangement résistant à la douleur malgré son apparente fragilité. Mieux valait éviter de les retirer pour l'instant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Sam 7 Fév - 9:53

Submergée par le nombre et moins à l'aise dans le combat rapprochée, Rakel se sentit soudain faiblir. Où était Samelrion ? Un coup à la tempe d'un soldat qui n'avait plus son casque. Un coup dans le ventre d'un autre ce qui lui coupa le souffle et le fit reculer. Un autre coup derrière les genoux d'un troisième pour le faire tomber. Mais ce n'était pas suffisant. Ils revenaient chaque fois à la charge et d'autres se rajouter et bientôt elle ne pourrait plus lutter. Ses coups n'étaient pas assez puissant, son arme n'était pas contondante et elle regretta bientôt de ne pas avoir toujours sur elle au moins une dague ou un couteau quelque chose, n'importe quoi !

Soudain passant près du groupe et bousculant plusieurs hommes au passage, le corps d'un dragon s'affalant à ses pieds, elle vit Tayeb et sa dragonne et elle profita de leur arrivée pour grimper sur le dos du dragonne de terre, derrière l'étudiant. Le moment était trop intense pour en profiter pleinement, mais en d'autres circonstances, elle aurait sourit, amusée. Pour l'heure, elle était contente d'être sortie de cette galère et de pouvoir rejoindre les autres. Mais les ennemis étaient nombreux et la petite dragonne peinait à se frayer un chemin tout en protégeant ses passagers. Heureusement XiangLiang et son dragon Embarr les rejoignirèent bientôt et les escortèrent jusqu'au petit groupe.

-Ça va aller, rien qui ne m'empêchera de combattre. Je dois retrouver mon dragon, Samelrion, vous l'avez vu ? Je dois reprendre de la hauteur, il n'y a que comme ça que je pourrais être utile.

Alors qu'elle cherchait dans le même temps la présence de son draogn et qu'il restait sourd à ses appels mentaux, la voix de Raphael leur parvint. Rakel vit arriver le jeune homme, des flèches plantés dans son épaule et sa cuisse et elle réprima un élan protecteur. On était en guerre et il n'était pas temps de considérer les étudiants comme des enfants à protéger. Ils étaient des soldats et ils se battaient. De plus, ôter les flèches dans la précipitation pouvait être plus désatreux encore et détruire les nerfs ou les tendons, ce qui pourrait paralyser un membre et rendre le jeune homme complètement inutile et l'exposer à une mort certaine. Elle se rapprocha de lui tout de même.

-Raphael, restez en arrière, et battez-vous en défense, vous êtes blessé, vous ne tiendrez pas longtemps comme ça. Vous avez fait du bon travail jusqu'à maintenant, continuez comme ça. Faites ce que vous avez prévu, et retirez-vous ensuite, promettez-moi d'aller voir le professeur XiangLiang pour vous faire soigner, d'accord ? Moi, je dois trouver mon dragon... je dois allez plus haut...

Tant pis pour la hauteur. Le dragon ne lui répondait pas, et elle n'avait pas le temps d'attendre. Elle n'avait presque plus de flèches dans son carquois et il était trop dangereux d'aller rechercher celles qu'elle avait déjà tiré. Son pied buta sur quelque chose au sol, enfoui dans la neige. Elle prit le temps de se baisser et attrapa l'objet en question. Il s'agissait d'une épée courte mais massive. Elle se releva juste à temps pour parer le coup d'un soldat ennemi. Elle dut puiser dans sa mémoire pour retrouver les réflexes du combat rapproché et se promit que s'ils s'en sortiraient, elle reprendrait sérieusement l'entrainement. Elle passait d'un ennemi à un autre, se rapprochant inexorablement du dragon à l'agoni qu'il fallait abattre. Elle fut soudain happée par la tempête de neige provoquée par Raphael. A l'intérieur, tout lui semblait étrnagement calme. Elle était seule, ou du moins le pensait-elle, avec le titanesque dragon blanc qu'elle avait blessé un peu plus tôt... aurait-elle la force et le courage de lui offrir une mort digne ? Pourrait-elle achever un dragon, frère, même de loin, avec Samelrion ? Durant la guerre, elle avait ôté la vie à de nombreuses reprises, de nombreuses hommes. Parfois elle le savait, elle avait blessé des dragons. Mais jamais elle n'en avait tué. C'était interdit. Elle se l'était interdit.

Mais en de pareilles circonstances, avait-elle le choix ?

Des bruits de métal se rapprochaient et elle parvenait à les entendre de plus en plus clairement. Elle ne pouvait pas prendre le temps de la réflexion. Elle n'avait pas ce luxe... mais où était Samelrion ?

Dans le calme de la tempête, sa voix lui parvint, lointaine mais claire dans son esprit.

*-Tue-le. Tu n'as pas le choix. Tu n'as que cette option pour offrir une chance aux personnes que tu veux protéger. Achève-le. Il est à l'agonie de toute façon.*

Prenant une profonde inspiration, Rakel fit appel à son don et fit de nouveau apparaître son arc de lumière et une flèche. Bandant l'arc en direction de la créature, elle s'interdit de verser les larmes qui pointaient au bord de ses yeux. Quand la flèche de lumière se ficha dans la gueule de la bête et que sa tête retomba sur le sol, la puissance du choc dispersa la neige autour d'elle. Une lance profita du moment de faiblesse de la jeune femme et lui transperça les côtes. Un peu plus loin, on entendit le cri de douleur d'un dragon de lumière à l'allure humanoïde, tandis que sa dragonnière tombait à genoux, les yeux écarquillés, les mains cramponnait la hampe meurtrière.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 03/01/2015
+ Messages : 115
+ Orbes + Orbes : 364
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Wivine - Végétal
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Parasite - par toucher il puise dans les réserves énergétiques d'un autre
avatar
Tayeb A. El Yakine
Message Sam 7 Fév - 16:25

Un second professeur, Ó Maoilriain, leur vint en aide alors que Wivine peinait à fendre les troupes ennemies pour leur permettre de rejoindre leurs alliés. La dragonne végétale n'était pas d'une nature violente et Tayeb savait que ça lui faisait du mal de devoir se battre pour défendre leurs vies. Elle venait d'ôter la vie à l'un de ses congénères et Tayeb poussait ressentir le déchirement au creux de la poitrine de sa compagne.
Pourtant, elle continuait à se battre, à claquer des mâchoires blessant et écartant ceux qui se mettaient sur leur chemin alors que la grande créature blanche lâchaient des grognements d'agonie dans leur dos enflammant ses troupes. Leur professeur des premiers secours et son dragon leur vint en aide en écartant leurs poursuivants et finalement le dragon de Darragon termina de couvrir leur retrait.

Wivine avait reçu une flèche qui peina un peu à redresser dresser sur ses quatre pattes alors que le professeur Solheim et son dragonnier descendit de son dos. La défense et l'attaque continuèrent à s'organiser alors que la dragonne rassurait Tayeb sur son état. Son dragonnier cassa la flèche sans la retirer limitant les dégâts en attendant qu'ils puissent se replier puis ils allèrent rejoindre ceux qui tentaient de contenir les troupes ennemies qui chargeaient encore.
Son arme en main, Tayeb continua à affronter ses ennemis aux côtés de sa dragonne cherchant à avoir un contact physique avec son adversaire lorsque ce dernier prenait le dessus sur lui. Il usait alors de son don pour l'affaiblir et prendre le dessus. Lorsqu'il le pouvait, il évitait de tuer même si leurs adversaires n'avaient pas ce genre de retenue. Ils furent un peu aidés pour la tempête de neige créée par Darragon et qui leur permit d'aider certains à se replier.

Et finalement leur professeur de combat à distance acheva la créature à l'agonie calmant un peu l'ardeur des troupes ennemies. Et Tayeb ne put s'empêcher de crier lorsqu'il vit que l'un de leur ennemi avait profité de la position de leur professeur pour la viser avec une lance qui se planta en elle.
Aidé d'autres élèves, ils allèrent à son secours afin de l'écarter du front qui se désorganisait maintenant que le leader adverse était à terre. Mort.

« Tenez bon professeur !! »

La jeune femme fut installée sur le dos de la dragonne végétale alors que ses élèves se battaient autour pour repousser l'ennemi. Wivine rejoignit progressivement la ligne arrière, la pelouse mourant sous chacun de ses pas alors qu'elle s'efforçait d'insuffler assez d'énergie au professeur blessée.

«Professeur Ó Maoilriain, on a besoin de vous ici ! »

Ils étaient tous en mauvais état et pourtant ils étaient toujours là essayant de se battre jusqu'au bout pour leur Académie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1549-tayeb-aileen-el-yakine
avatarInvité
Message Sam 7 Fév - 19:35

Je grimace doucement. Bien sûr que tout le monde vas bien.. Je passe une main dans mes cheveux. Sautant souplement au sol. Je déteste voir les gens tuer, pourtant je l’ai vus plus souvent qu’a mon tour… Je sais aussi que certaine personne se croient plus fort qu’ils ne le sont… A ce moment je fais un geste qui peut paraitre étrange, mais c’est pour moi normale. Bref j’enlevé mes soulier, avant de m’approcher du jeune Raph..

De un enlever les flèches... Rapidement mes mains s’éclairèrent de vert, alors que je pose une main sur les blessures, l’autre venant tirer d’un mouvement sec la flèches, je ne supprime pas la douleur, j’empêche juste le sang de couler… Une blessure puis deux, enlever les flèches simplement…

« Ça vous permettra de tenir. »


Un cris me fit gronder doucement, celui d’un dragon qui mourais, je déteste ce genre de cris..

« Embarr, tu te charges des dragons blesser de notre côté ? »

Le dragon a forme de cheval s’inclina doucement, avant de trotter vers l’autre dragon végétal.. Une flèche à enlever et à soigner grâce à sa salive… Quant à moi, je courais vers l’appelé.. Mince…

Je soupire doucement observant la pelouse autour de moi.. Mes mains vinrent se poser sur la chair de l’autre professeurs.. D’abords réparer les dégâts…

« Ne la bougez plus. »

Puisez l’énergie des gens pour ressouder les chair, les réparer, empêcher les hémorragies. Je ne pouvais que la sauver, rien de plus, je pouvais lui donner l’énergie nécessaire, mes doigts nouait les chair… Recousait de mon mieux ce qu’il avait à faire… Empêcher le sang de trop couler… Je grimace un peu. Il n’y a pas assez de verdure autour de moi..

Je sentais Embar se jeter dans la bataille, si certaine personne avait des remord, lui pas du tout, il écrasait empalait ceux qui s’opposait à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Dim 8 Fév - 11:48

Raphaël aurait aimé protester, dire qu'il pouvait encore se battre, même blessé, mais ce n'était pas le moment de désobéir. Il avait beau être plus résistant à la douleur que son apparence pouvait le laisser penser, il n'y était pas insensible.

Le jeune hermaphrodite rejoignit donc le professeur O Maoilriain qui se chargea d'enlever correctement les deux flèches fichées dans son corps. Les dents serrés, Raphaël n'émit aucune plainte, hormis un petit grognement peut-être, mais au moins, il allait mieux.

-Merci Professeur.

La douleur était toujours là mais les flèches retirées, cela n'entraverait pas encore trop ses mouvements. Se redressant, il vit son autre professeur achever l'immense dragon qui semblait guider l'armée adverse. Un sourire se dessina sur ses lèvres, cela en faisait toujours un de moins. Mais cette armée ennemie avait été parfaitement préparée contrairement à eux et les soldats adverses se battaient toujours avec hargne. Dans quel but exactement?

Le jeune étudiant ventus ne put se poser plus longuement la question, un cri interrompit sa réflexion. Ses yeux se posèrent sur le professeur Solheim, gravement blessée et sur son autre professeur qui s'était précipitée pour la soigner. Pendant les soins, ils étaient presque sans défense, presque, car les dragons étaient toujours là et qu'un autre élève était sur place.

Raphaël décida de les rejoindre, appelant Angélus via leur lien pour qu'il les rejoigne. Le grand dragon d'air se posa près du petit groupe, ses plumes blanches d'ordinaires immaculées, rougies par le sang, et pas seulement par celui des autres dragons ou des soldats qu'il avait tué. Inquiet, son jeune dragonnier le rejoignit mais le dragon le rassura, il était encore en état de se battre. Il n'aimait pas cette situation lui non plus, tuer ses congénères lui déplaisaient au plus haut point, mais ceux-ci semblaient être animés d'une rage meurtrière. Il avait bien tenté de les raisonner, mais aucun ne l'avait écouté.

Aussi n'avait-il eu d'autre choix que de se battre et parfois de tuer ses congénères. C'était la première fois.

Heureusement, la tempête de neige qu'il avait créé un peu plus tôt les dissimulait en grande partie, mais cela n'était pas suffisant. Un groupe de guerriers ennemis composé d'une dizaine d'individus, fit son apparition. L'un d'eux était une véritable montagne et la masse qu'il tenait dans sa main était rougie du sang de ses ennemis.

Raphaël raffermit sa poigne sur son cimeterre et attendit que le premier soit à portée de main pour tenter de le repousser, usant de son don pour bondir à une vitesse qui étonna son adversaire. Mais celui-ci répliqua avec une force surhumaine, envoyant son poing dans le ventre du jeune hermaphrodite qui en eut le souffle coupé, se courbant en deux et cherchant vainement de l'air. Le soldat ennemi agrippa alors ses longs cheveux blonds pour dégager son cou et se préparer à plonger sa dague dans sa gorge offerte. Encore en partie assommé par le coup, le ventus réussit tout de même à lever les bras à temps pour retenir son bras, avant d'activer une nouvelle fois son don pour renverser son adversaire et lui faire ainsi lâcher prise.

Cela suffit et il se retrouva sur son ennemi qui avait heureusement lâché son arme dans le feu de l'action. Cependant, Raphaël ne voyait pas tout ce qui se passait autour de lui, et alors qu'il allait se redresser pour reprendre une distance raisonnable, l'homme qui était à terre sortit un petit poignard qu'il planta profondément dans sa cuisse tandis qu'un de ses camarades arrivait pour maîtriser Raphaël.

Celui-ci fut tirer en arrière par un bras puissant qui lui écrasait la gorge et l'empêchait de respirer tandis qu'il aperçut un éclat du coin de l'œil, une dague pointait vers sa poitrine et il avait beau s'agiter dans tous les sens, il n'arrivait pas à se défaire de la poigne de fer qui l'emprisonnait.

Le bras commença à s'abaisser, comme au ralenti et il appela Angélus à l'aide, mais celui-ci était trop loin. Ses yeux s'agrandirent d'horreur quand il vit la lame se rapprocher dangereusement de son cœur. Ses pensées étaient décousues mais les visages de ses parents, puis de ses amis et enfin, celui de Nathanaël, apparurent dans son esprit. Il ne voulait pas mourir maintenant et ne plus le revoir. Ses yeux se remplirent de larmes tandis qu'il tentait toujours de se dégager.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Dim 8 Fév - 12:42


carte:
 

Le chaos du champ de bataille s'éternisait, semblant ne jamais avoir de fin. Les cris des blessés répondaient aux hurlements des assaillants qui semblaient se jeter inlassablement à l'assaut de l'académie, en un flot ininterrompu sur ce flanc. La lutte était féroce et le grand dragon solaire étendait sa triste carcasse au milieu de la pelouse plus boueuse qu'enneigée, rougie de sang.
Le dragon de feu, en pleine lutte contre Wivine et Tayeb, poussa un hurlement profond et puissant, aussi assourdissant qu'une corne de guerre, avant de piquer vers le sol à toute allure, avant de remonter en chandelle en un nouveau cri terrifiant, crachant un geyser de flammes en direction de Tayeb et Wivine.

Un instant, le champ de bataille resta identique, comme un moment flottant, alors que les blessés se débattaient contre la mort... Puis, il y eut le bruit. Comme un étrange sifflement en contretemps du hurlement du blizzard, un son dissonant d'abord infime, puis de plus en plus fort, de plus en plus soutenu, semblable au bourdonnement agaçant de milliers d'abeilles. Le son venant de partout et de nulle part s'intensifia de manière insupportable, jusqu'à ce que même les soldats ennemis se tiennent la tête à deux main, chancelants, de plus en plus confus. Les gardes de Lindorm vacillaient en miroir à leurs opposants, de même que les combattants dragonniers. Les hommes d'armes, les yeux soudain fous, se ruaient les uns sur les autres, sans faire plus de distinction entre amis et ennemis, à l'instar des gardes de la prestigieuse académie. L'homme qui assaillait Raphaël s'était relevé, hagard, pour se jeter sur le premier soldat venu, l'oeil rond et semblant presque stupéfait de planter sa dague dans la gorge de l'un de ses alliés, qui s'écroula dans un gargouillis et une écume écarlate.
Et ce bruit, ce bruit qui envahissait jusqu'à l'âme... Soudain, le bruit changea pour l'oreille des dragons, de ceux qui avaient la capacité d'entendre : cela prit la forme de murmures dans le blizzard, d'une voix désincarnée, terrible et malsaine, qui leur chuchotait des choses si douces, si terribles... Ho, ces mots, ces mots si tentants...

Angélus fut le premier à céder, fixant son dragonnier au sol avec des yeux vides, et, de la puissances de ses ailes, naquirent une lame d'air coupante qui fonça droit sur son allié, lui tranchant profondément le torse, avant de fondre en direction de XiangLang et de Rakel. Wivine stoppa son vol après le dragon de feu, battant des ailes en faisant un instant du sur place et désarçonna furieusement son dragonnier, ruant et tentant de le mordre. Heureusement pour Tayeb, ils n'étaient plus très haut et sa chute fut amortie par des cadavres, les corps émettant un bruit mou et spongieux tandis que le jeune Saabi s'y écrasait.
Salmerion poussa un hurlement en écho aux mots susurré, ces mots presqu'audibles à présent dans les hurlements du vent, et chargea droit sur Embarr, l’œil fou, totalement dominé à son tour alors qu'il avait résisté si longtemps à l'Appel terrible.

Un instant, au milieu de ce chaos terrible, dragons amis contre alliés, frères contre frères, surgit le dragon sonique, qui fondit pour mordre cruellement un garde, l'emportant dans ses crocs acérés, rougissant sa gueule d'une bave sanglante. L'infecte créature noire et blanche ne s'attarda qu'une seconde avant de se fondre de nouveau dans les nuages bas, en un hurlement joyeux, sa voix venimeuse glissant toujours dans les esprits des dragons du groupe... Mais déjà, le dragon sonique avait filé vers d'autres points de l'académie, insaisissable démon qui avait su retourner l'esprit des combattants et des dragons et décupler la fureur combative des soldats ennemis.



Composition du Groupe 3

Groupe 3 : (profs) XiangLiang Ó Maoilriain, Rakel Solheim, (élèves) Raphaël Darragon, Tayeb A. El Yakine.



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Mar 10 Fév - 12:59

Sous le choc, Raphaël avait perdu connaissance, en plein milieu du champ de bataille où le chaos s'était intensifié. Son sang s'écoulait de la plaie béante qu'il avait à la poitrine, rougissant de plus en plus ses vêtements déchirés.

Il resta là, inconscient du drame qui se jouait autour de lui, durant de longues minutes. Puis, ses yeux s'entrouvrirent enfin et ses yeux turquoises mirent un moment à faire le point. La douleur le clouait au sol et ses yeux se remplirent de larmes quand il se souvint de ce qui s'était passé. C'était Angélus qui lui avait infligé cette blessure, et pire que la douleur physique, c'était celle d'être séparé de son allié qui lui était insupportable. Le lien était rompu. Il avait beau l'appeler de toutes ses forces, le grand dragon blanc ne lui répondait pas.

Le jeune hermaphrodite se redressa en gémissant, le corps douloureux. Ses yeux cherchaient un repère, quelque chose à quoi se raccrocher, quelqu'un qui pourrait l'aider. Il avait mal, il avait froid, il avait peur et il n'arrivait pas à se relever. Sa résistance à la douleur avait ses limites.

De son côté, Angélus continuait à agir sous l'impulsion hypnotique du dragon sonique, attaquant dragons alliés et dragonniers, ses ailes continuant à envoyer des lames d'air tranchante et sa gueule crachant de puissants tourbillons. Ses plumes étaient rougies de sang tout comme sa gueule. Il était presque plus rouge que blanc à présent et il s'attaquait aux deux professeurs avec une férocité que personne ne lui connaissait.









Dernière édition par Raphaël Darragon le Jeu 12 Fév - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
Message Mar 10 Fév - 20:44

Les ténèbres l'enveloppaient et Rakel eut une pensée pour Ericka, sa soeur jumelle. Etait-ce cela qu'elle ressentait ? Est-ce la vision du monde qu'elle avait ? Le chaos était-il pour elle tout ce dont elle avait besoin ? Rakel était incapable de réfléchir posément, intelligemment, alors que la douleur l'envahissait et que des frissons la parcouraient déjà. Des cris, des voix et des bras qui l'enserre. La chaleur de nouveau mais la douleur, toujours là au plus profond.

-Xiang...

Parler lui arracha une grimace de douleur. Sa collègue venait probablement de lui sauver la vie, mais pour combien de temps ? Elle devait recevoir des soins appropriés, et non pas du rafistolage précipité sur un champ de bataille. Elle avait sentit des organes se déchirer dans son abdomen et c'était un miracle qu'elle ne soit pas encore morte ou en train de se vider de son sang. Qui remercier encore pour avoir la vie sauve ? Des étudiants probablement. Il n'était pas encore temps d'y penser.

Une douleur fulgurante la prit à la tête et elle se prit la tête entre les bras, hurlant de douleur, à cause du son insoutenable et de la douleur dans sa poitrine.

Elle parvint à rouvrir les yeux, à la recherche de la source de ce bruit et ne put qu'assister, impuissante à l'attaque d'Angélus sur son dragonnier. Rakel avait tendu les mains vers Raphael, et crié pour le prévenir, mais trop tard. En regardant alentour, elle se rendit compte de la cohue plus intense encore. Que se passait-il ? En tournant de nouveau la tête elle vit Angélus leur fondre dessus à leur tour.

-Angélus ! Stop ! Reprends-toi ! NON !

Rakel, dans un mouvement désespéré et par réflexe se jeta sur XiangLiang pour lui épargner le choc avec le dragon d'air, mais c'est elle qui se le prit de plein fouet, s'envolant sous le choc et atterrissant plusieurs mètres plus loin.

Le silence... enfin. Il n'y avait plus ni chaud, ni froid, ni douleur. La dernière chose qu'elle vit fut Samelrion attaquer Embarr, la gueule déformée dans un cri de haine. Le regard rougi par la colère.

-Sam... mon ami... mon frère...

Puis à bout de force, elle laissa les ténèbres l'emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 03/01/2015
+ Messages : 115
+ Orbes + Orbes : 364
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Wivine - Végétal
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Parasite - par toucher il puise dans les réserves énergétiques d'un autre
avatar
Tayeb A. El Yakine
Message Mar 10 Fév - 22:29

C'était le chaos, le chaos le plus total autour d'eux.
Dès que le professeur de premiers secours fut aux côtés du professeur Solheim, Tayeb repartit sur le dos de sa dragonne parce que leurs ennemis n'allaient leur laisser aucun répit. Quittant la terre ferme pour les airs, ils prirent un peu de hauteur pour pouvoir prendre par surprise leurs adversaires au sol, Wivine attaquait en piquet pendant qu'il attaquait avec son arme et qu'elle usait de sa mâchoire et de ses griffes.

Ils fatiguaient tous les deux mais ils leur fallaient être forts.
Ils ne s'étaient pas entendu à la suite, à ce dragon sonique qui rendit leurs dragons fous. Même si son équilibre et son assise étaient bons, Tayeb fut surpris par les brusques mouvements de sa dragonne qui parvint à le désarçonner alors que lui portait ses mains à ses oreilles dans une vaine tentative de se protéger du son strident.
Son cœur manqua un battement lorsqu'il se retrouva dans le vide battant impuissant des bras. Il chuta et il ne dut son salut qu'à un amas mou et poisseux. Hurlant le nom de sa dragonne qui se jetait sur un dragon d'un autre élève, son estomac se tordit douloureusement alors qu'il s'appuya de part et d'autre de ses hanches, le corps douloureux, et qu'il remarqua que ses mains se recouvrèrent du sang des cadavres sur lesquels il était tombé.
Une vision qui ne le quitterait jamais et il dut serrer les dents pour ne pas rendre le peu qu'il avait dans l'estomac. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine et un peu hagard, il attrapa son épée plantée dans le corps d'un jeune élève. Il fut soudainement projeter en avant lorsque le dragon de Daragon passa brusquement au-dessus de lui en crachant de puissants tourbillons d'air.
Avec peine, il poussa sur ses mains pour se relever alors qu'il n'avait qu'une envie : rester allongé et fermer les yeux. Peut-être qu'il ne s'agissait que d'un mauvais rêve, qu'il allait se réveiller.

Mais il s'agissait de la dure réalité et pour sauver sa vie, il dut se remettre sur pied afin de parer l'attaque d'un ennemi. Sa cuisse le lançait douloureusement, tout comme le reste de son corps, mais il puisa dans des réserves qu'il ne se connaissait pas pour parer les coups, puis pour les rendre jusqu'à prendre le dessus sur son ennemi en parvenant à le toucher.
Il s'épuisait n'ayant pas l'habitude d'user tant de son don et le souffle court, il regarda autour de lui apercevant Daragon la poitrine en sang. Il se précipita à ses côtés, mais fut bien incapable de lui venir réellement en aide. Il n'avait pas le même don que sa dragonne, il était un parasite il ne pouvait que puiser l'énergie d'un autre, pas la restituer.

« Tiens bon Daragon »

Ses mains flottaient autour de lui sans qu'il n'ose le toucher.
Un peu affolé, il retira son pull pour l'appuyer sur le torse de son camarade relevant les yeux pour chercher de l'aide autour d'eux.

« A l'aide !! »

Si seulement Wivine pouvait retrouver ses esprits.
Mais son cri n'attira pas la bonne personne et ce furent deux nouveaux ennemis qui chargèrent dans leur direction. Laissant Raphaël maintenir son vêtement en place, il se releva les doigts crispés autour de son arme.

Il aurait tant aimé que tout ça ne soit qu'un mauvais rêve.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1549-tayeb-aileen-el-yakine
avatarInvité
Message Jeu 12 Fév - 1:18

Fichu... fichu dragon.. je grimace doucement Rakel m'a pousser a temps... Mais je dois me dépêcher... mes doigts fouille rapidement dans mon sac pour sortir plusieurs fiole, dans celle ci plusieurs puissant somnifère que j'utilise pour soigner certain dragon quand il sont trop blesser...

Mon regard se porte sur le dragon blanc... Je vais devoir le blesser, mon esprit se ferme, je ne pense plus a rien... Doucement je sort une éventail assez long... Avant de faire face a Angelus. Je ne suis pas faible même si mon corps n'est plus aussi souple qu'avant...

Il faut attendre l'attaque... Attendre que la gueule s'ouvre pour me dévorer.. Je n' hésite qu'une seconde pour caler mon éventail dans sa gueule, cela ne tiendra pas longtemps, mais suffisamment pour que je plonge ma main dans sa gueule, pour y verser les deux fiole de somnifère dans sa gorge...

Je n'ai que le temps de retirer ma main ces crocs m’éraflant le bras, mon autre mains se leva , la dague que je tenais viens entailler le nez du dragon blanc, juste le blesser pour pouvoir fuir... Le somnifère allait vite agir... Mais je ne pouvais pas le laisser approcher des blesser... Il faut donc... Sans réfléchir j'attrape une poignée de terre pour la lancer sur les yeux du dragon. Pour l'aveugler...

Je sens Embarr se débattre, lutter contre le dragon de Rakel... J'ai confiance en lui... Mais pourquoi son esprit a été troubler en dernier... Le son... C’était a cause du son, le dragon qui avait un instant survoler le chant de bataille étais un sonique...

Mais je n'ai pas le temps de réfléchir, je dois encore esquiver les attaque du dragon blanc qui ralentisse doucement.. Il s''endors parfais.

**EMBARR**

Je crie pour voir si il m'entends.. Le voir se battre contre le dragon humanoïde me fait peur, je ne survivrais pas si je le perds pas...Je ne … Non... Puisque le dragon du ventus est ralentit... Je n' hésite plus avant de courir droit devant moi en direction de mon dragon, je saisit une épée sans cesser de courir... Un bond , et mon épée se plante dans l'épaule du dragon humanoïdes... Trop faible , mais cela le ralentira... Je sens le coup qui m'envoie voler sur le sol. Bon dieu ca fait mal...

( si je n'ai pas comprit quelque chose dite le moi)
Revenir en haut Aller en bas
Ventus
+ Date d'inscription : 19/01/2013
+ Messages : 830
+ Orbes + Orbes : 1303
+ Âge du Personnage : 20 ans
+ Année : 4ème
+ Nom du dragon : Angelus
+ Type de Dragon : Air
+ Le Don légué : les ailes d'Eole
avatar
Raphaël Darragon
Message Jeu 12 Fév - 14:06

Tayeb...le jeune hermaphrodite fut presque rassuré de voir enfin une tête familière approcher. Même s'il ne connaissait pas très bien le jeune homme, au moins il connaissait son visage et savait qu'il était un de ses camarades. Malheureusement, ils n'étaient pas vraiment plus avancés. Sa blessure l'affaiblissait et son camarade ne pouvait rien faire pour lui à part lui prêter son pull pour tenter d'endiguer l'hémorragie.

Raphaël serra donc le tissu contre la plaie, n'osant pas vraiment constater l'étendue des dégâts. Il était terrifié à l'idée que le sang ne s'arrête pas de couler, terrifié à l'idée qu'Angélus n'ai définitivement perdu la raison. Il l'appelait encore et encore, mais toujours le silence lui répondait, ce silence vertigineux, comme si un fossé les séparait à présent.

Les larmes inondaient son visage tandis qu'il s'efforçait de rester lucide, vulnérable en plein milieu du champ de bataille, gravement blessé, tandis que son camarade se préparait à le défendre et à défendre sa propre vie alors que deux ennemis arrivaient droit sur eux.

Le jeune ventus serra les dents, attrapa le cimeterre qui se trouvait encore près de lui, et activa son don pour l'aider à se redresser, le bras maintenant toujours le tissu contre la plaie béante qui déchirait sa poitrine. La douleur se répandait dans tout son corps, mais il ne pouvait pas rester sans rien faire, pas alors que Tayeb se battait à quelques pas de lui.

L'un des ennemis l'aperçut et laissa son comparse se charger de son camarade Terra avant de foncer sur Raphaël. le jeune hermaphrodite tenait à peine debout et il était près de s'évanouir à nouveau, mais avant, il voulait se montrer utile, alors il puisa dans ses dernières forces et surtout dans sa volonté pour se concentrer et mettre cet ennemi hors d'état de nuire. Son regard se fit soudainement déterminé. Ce n'était plus un jeu, il se battait pour sa vie et pour celle de ses camarades. Pour cette académie qui l'avait aidé à grandir. Pour Angélus.

Malgré la douleur, il resserra sa poigne sur le manche de son cimeterre et para, feinta, asséna des coups, se servant de sa souplesse pour échapper aux attaques, activant son don à plusieurs reprises pour tenter de supplanter son adversaire. Il devait être rapide et précis car sa conscience vacillait, dansant autour de son ennemi, évitant ainsi ses coups mortels.

Sa respiration était saccadée et il fit un dernier effort, renversant enfin son adversaire sur le dos, levant son cimeterre sans hésiter cette fois, pour le planter dans sa gorge qui n'était pas protégée, dans un cri de rage.

A bout de forces cette fois, il leva son visage vers le ciel qui déversait toujours des flocons d'un blanc immaculé qui se teinteraient bientôt de leur sang, alliés, dragons et ennemis avant de fermer les yeux, retombant sur le dos, ses longs cheveux blonds encadrant son visage pâle et exsangue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
+ Date d'inscription : 03/01/2015
+ Messages : 115
+ Orbes + Orbes : 364
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Wivine - Végétal
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Parasite - par toucher il puise dans les réserves énergétiques d'un autre
avatar
Tayeb A. El Yakine
Message Mer 18 Fév - 13:32

Pour la première fois à Lindorm, ils ne se battaient pas pour de faux.
Ils n’étaient pas en cours, ils avaient le droit à un avant-goût de ce qui pouvait les attendre après la fin de leur formation. La personne en face d’eux n’était pas un mannequin ou un tronc d’arbre dans lequel ils pouvaient frapper sans rien recevoir en retour.
Non aujourd’hui s’ils atteignaient leur cible il y avait du sang et des cris.
S’ils rataient leur cible, il fallait savoir parer les coups qui venaient en retour.
Ils se battaient pour de vrai, pour protéger Lindorm et les plus jeunes.
Ils se battaient pour survivre.

Voyant Raphaël en difficulté, affaibli par l’attaque de son propre dragon, il s’était porté à son secours sacrifiant son pull dans une maigre tentative de stopper le saignement. Puis il s’était relevé parce que le combat n’était pas fini malgré la mort de la grande créature blanche et que des ennemis les avaient repérés. Il engagea le combat contre deux adversaires, mais il dut bientôt se concentrer sur un seul qui le surpassait physiquement. Il perdit sa concentration un instant lorsque son second adversaire le dépassa pour s’en prendre à Raphaël.
Faisant prendre d’une grande résistance, son camarade parvint à se relever et à se défendre, l’instant d’inattention de Tayeb lui fit effectuer une parade moins forte et le coup de son adversaire termina dans sa cuisse lui tirant un cri douloureux. Prenant appui sur sa jambe valide, il parvint à pivoter sur lui-même atteignant son ennemi aux flancs … puis à la tête.

Il vit alors Raphaël retombé à terre, son ennemi mort à ses côtés et il souffla un instant.
Et puis il la sentit. Sa dragonne qui se rapprochait survolant leurs rangs en claquant des mâchoires dans le but d’attraper l’un des leurs au passage. Tayeb ne l’avait jamais vu ainsi, elle qui aimait le calme de la forêt avait accepté de quitter son refuge pour lui, pour s’entraîner et le protéger.
Comment se sentirait-elle en se rendant compte de ce qu’elle était en train de faire ?
Poussant sur sa jambe intacte, boitant en s’appuyant sur l’autre, il prit sa direction.

« Wivine !! »

L’avait-elle reconnu ?
La dragonne changea brusquement sa trajectoire et à l’écoute du hurlement qu’elle poussa à son encontre, il comprit que l’attaque du dragon sonique faisait encore effet.
Et pourtant, il resta campé sur ses deux pieds la regardant foncer sur lui et lorsque les mâchoires s’apprêtèrent à se refermer sur lui, il se projeta en arrière. Il sentit les dents claquer à quelques centimètres à peine de son visage et il s’agrippa à sa dragonne enroulant ses bras à la base de son cou et ses jambes entre deux paires d’ailes.

La dragonne se débattit et Tayeb sut qu’il avait très peu de temps pour agir. Alors avant qu’elle ne reprenne de l’altitude, il mit toutes les forces qui lui restaient pour faire usage de son don. Il aspira l’énergie de sa dragonne jusqu’à ce que ses battements d’ailes furieux se fassent moins puissants. Et après quelques secondes, minutes peut-être Tayeb n’avait plus la notion du temps, la dragonne perdit connaissance et dans un grand rouler-bouler le couple reprit pied avec la terre ferme.
La tête du Terra frappa durement le sol et il perdit connaissance à son tour.

[Clos pour moi ! Tayeb et sa dragonne ont perdu connaissance, batteries à plat pour un moment. Merci pour cette intrigue !!]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1549-tayeb-aileen-el-yakine
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 24 Fév - 18:37



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue : Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-