AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Intrigue, groupe 4.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 3 Fév - 15:09


carte:
 

En ces instants de confusion, entre l'attaque frontale d'une terrible créature titanesque et les tournoiements prédateurs de quelques dragons d'Air et de Ténèbres, un groupe s'avance dans la nuit, sans torches. Ses hommes sont silencieux sur la neige, uniquement éclairés par la lueur bleue et étrangement falote du corps d'un sombre Dragon Abyssal dont la queue musclée battait l'air avec langueur tandis qu'ils gagnaient l'Aile Est de l'Académie. Une masse s'enfonçait dans la neige de tout son poids, immense bête de somme dont le poil épais était d'une blancheur immaculée et qui transportait sur ses flancs de grandes échelles dont s'emparèrent les soldats sitôt qu'ils arrivèrent à leur objectif pour les hisser contre la grande façade. La bête rugit fiévreusement en constant l'arrivée des premiers gardes de l'académie, en dévorant une dizaine tout vifs tout en révélant sa véritable apparence, celle d'un monstrueux Dragon de Terre multicolore au mufle cuirassé, le corps puissant, gras et recouvert d'un pelage qui savait prendre la couleur de la neige. Entre ses terribles dents furent impitoyablement mâchés et broyés les pauvres hères qui s'opposèrent à lui, éclaboussant la neige de sang frais en rugissant comme un cri de guerre, une clameur qui appelait à la destruction, relayée par les ondulations vocales étranges de son frère des Abysses...



Règles de l'intrigue
- Nous ne jouerons pas tous les PNJs, uniquement les « boss » nécessitant une intervention (certains dragons de l'attaque) ou encore les manœuvres particulières des troupes. En dehors de ces points, vous êtes libres de massacrer joyeusement tout ce qui bouge. Un conseil : soyez puissants. Mais pas trop. Ne vous gâchez pas bêtement du plaisir de jeu en massacrant 50 mecs en un seul post. Mettez-vous en difficulté et cela rendra les choses beaucoup plus amusantes pour tous ! Pour ceux souhaitant des blessures, à vous de choisir quand et comment, face à un simple fantassin, contre un dragon... Mettez-vous en scène et vendez-nous du rêve.
- Soyez rapide dans votre rythme de post (minimum une fois par jour), sans quoi votre tour sera sauté, afin de garder un rythme dynamique. Ne vous offusquez pas si les tours de jeu ne sont pas respectés à la lettre, le rythme doit être fluide avant tout.
- Vos posts peuvent faire trois lignes comme cinquante, c'est à vous de gérer cela comme vous l'entendez.
- Au début les groupes sont fixes, nous vous y avons placé le plus stratégiquement possible. Il vous sera indiqué lorsque vous pourrez changer de groupe ou de lieu. Sans indication, vous devez rester dans votre groupe : c'est une attaque, par conséquent vos déplacements, surtout solitaires ne seraient pas possibles, si l'on veut rester cohérents.

Composition du Groupe 1

(professeurs) Valentina L. Assania, Lysias Eolis, Nicola Ferretti.
(élèves) Tylendel S. Asgenar, Johann A. E. A'Gnÿm.



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aqua
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 1692
+ Orbes + Orbes : 116
+ Âge du Personnage : 19 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Kerinea
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Pluie d'automne
avatar
Calisto Lionheart
Message Mar 3 Fév - 18:00

Mais qu'est ce qui était en train de se passer, bordel ??

Un immense vacarme annonçait une grosse attaque de nuit apparemment ! Sans attendre une seule seconde, Nicola s'habilla, s'arma de sa lance et rejoignit sans attendre l'aile est, la plus proche de lui. Les combats faisaient déjà rage et la situation semblait grave. Heureusement, Amethyst avait pu bénéficier de soins constants, ce qui avait eu le mérite de remonter sa santé défaillante à leur arrivée, il y avait de cela quelques mois.

Et même s'il n'avait pas récupéré son don, le prof de combat gardait néanmoins sa force et sa dextérité. Hurlant mentalement à sa dragonne de le rejoindre, il faisait déjà face à trois hommes armés d'épée. Faisant virevolter sa lance, Nicola en mit un hors d'état de nuire et tentait de défaire rapidement les deux autres pour pouvoir jeter un oeil aux alentours, histoire de voir si des visages connus étaient là afin de pouvoir mettre au point un plan d'attaque pour un gros nettoyage nocturne...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com http://lindorm.forum2ouf.com/t1893-calisto-it-s-all-so-quite-shhhhh http://lindorm.forum2ouf.com/t1895-le-periple-tranquille-de-calisto
avatarInvité
Message Mar 3 Fév - 19:04

Tout était arrivé si vite. J'étais resté à l'école cette nuit là, histoire de préparer le terrain pour le lendemain matin et en pleine nuit, il y eut d'abord un vacarme assourdissant et des Dragons inconnus et hommes armés envahirent l'école sans coup de semonce. Une vraie attaque surprise. Malheureusement pour moi, Argon n'était pas à proximité, mais il faudrait bien qu'ils viennent, autrement le combat serait tendu. Sans réfléchir plus que la situation ne le permettait, j'ai donc dégainé ma Gunblade et me suis lancée dans le combat. L'endroit le plus proche du terrain d'entraînement était l'aile Est de l'école, la zone des salles de classe. Normalement, il ne devrait pas y avoir d'élève en salle de classe à cette heure de la nuit. Néanmoins, je doute que les dortoirs soit épargnés.

Ça faisait quelque temps que je ne m'étais pas battue en corps à corps, j'avais un peu perdu l'habitude, mais moin don m'aidait beaucoup à éviter les attaques adverses. Difficile de discerner quoi que ce soit dans le cohue générale de cette bataille. Difficile d'apercevoir des visages familiers. Tant pis, il faudra pour le moment que je me débrouille seule jusqu'à apercevoir quelqu'un que je connais. Faisant attention à ne pas presser la gâchette de ma Gunblade pour ne pas gâcher inutilement mon unique cartouche, je me battais visiblement contre des soldats entraînés et en armure, rendant l'exercice encore plus difficile étant donné que je n'étais vêtue que de ma robe et d'une cape d'hiver. La marge d'erreur était quasi inexistante, heureusement, les dragons n'avait pas commencé à s'attaquer aux humains. Autrement, nous serions dans de beaux draps.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mar 3 Fév - 23:33


Syllenthyl
et Johann

C’était une belle nuit : la lune haut dans le ciel, le monde qui dormait… Les ronflements de Keenan cachèrent presque le bruit des pas de deux fuyards. Le premier était un nobliau qui, dans une tenue des plus sombres, riait intérieurement. Le second était un dragonnet qui avait les écailles assorties à la tenue de son humain, enfin : il aurait précisé que c’était l’inverse. Et ces deux personnes s’étaient décidées sur le fait que c’était le bon moment en cette nuit là pour quitter les lieux. Le dragonnet était mécontent : il le faisait savoir à son allié en lui signalant qu’ils pourraient au moins s’enfuir en emportant sa femelle avec lui. Mais Johann refusait de prendre du temps pour se mettre en quête d’une élève qui ne voulait pas même quitter l’académie.

Ayant observé les jardins du toit, le nobliau avait vu une faiblesse dans les patrouilles au niveau est de l’académie. Ils s’étaient glissés dans une salle de classe puis étaient sortis par la fenêtre : la discrétion faisait leur fort. Le dragonnet s’enveloppait dans l’ombre : lové dans les bras de son allié, ils semblaient peu remarqués dans la pénombre de la nuit. Mais leur fuite, encore une fois, était interrompue et ils trouvèrent en ces détails de fort étranges choses. Premièrement, ils buttèrent sur un cadavre de garde ce qui ne leur laissa présager rien de bon. Puis, comme un accord avec cette pensée, le bruit survint : les oiseaux s’envolèrent sans se reposer dans les jardins et ils remarquèrent les humains et dragons… une attaque : quelle bonne idée aurait été de tenter de s’enfuir quelques heures avant ! Bien cachés, ils auraient pu en profiter pour partir !

Ils croisèrent alors un homme qui se mit à rire comme un dément et à hurler qu’il allait tuer tout le monde…. Oui, Johann avait cet effet là chez les gens : moins ils avaient de morale, plus son don les atteignait vite. Et là, ils croisèrent le regard de l’homme et Syllenthyl demanda mentalement à celui-ci :

*Si on vous aide dans votre attaque ? Est-ce que vous nous aider à nous enfuir en emportant ma femelle ?

La réponse fut simple : l’homme se dépêcha de leur courir après en leur promettant une mort rapide… Et en retour, le duo se mit à courir sur ses pas, entouré par un certain nombre de gens sombrement vêtus : d’un poursuivant, ils finirent par en avoir trois. Par chance, ils prirent un autre carrefour et se cachèrent derrière un mur… et par chance, leurs poursuivants eux continuèrent sur sa lancée sans remarquer leur bifurcation –le pouvoir des ténèbres : utile pour une fois songea Johann !- et se jeta sur un homme – un professeur précisa la pensée de Johann- qui les mit hors d’état de nuire.

C’était la cohue : Johann bien caché en était sûr : il entendait le bruit d’un combat juste à coté. Oh, toutes ces heures à tenter de fouiller les jardins pour les employer pour s’enfuir étaient bien utiles… cela permettait au petit duo d’en connaitre toutes les caches aussi bien que s’ils avaient été dans une histoire d’amants devant se retrouver en secret. Il y avait nombres de bruits, nombres d’hommes armés continuaient de venir… Ils allaient finir par être repérés quand même. La question était : que faire ? Attendre que cela passe pour mieux disparaitre le lendemain tout en risquant d’être vu par l’ennemi ? Aider les alliés de l’école et risquer leur fine et délicate peau ?

Finalement, ils se décidèrent pour un entre deux : rester cacher tout en aidant le professeur qui avait vaincu leurs poursuivants. Le dragonnait pouvait mouvoir les ombres et même dans la nuit, les ombres restaient sur les murs et les sols. L’homme qui avait vaincu les trois hommes semblait chercher quelque chose du regard… le dragon prit donc de son énergie pour utiliser son don sur l’ombre de l’homme et la faire lui faire un coucou et lui désigner, d’un geste de la main, la cachette du petit duo. Un peu lâche ? Certes… mais ce n’était point des combattants tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 4 Fév - 0:59

Lysias était dans son bureau. I était tard et la nuit était avancée. Ourianis dormait devant la cheminée, bien décidé à faire ce que son compagnon ne faisait que trop peu.
Le jeune professeur leva les yeux de sa lecture et se précipita à la fenêtre après avoir entendu des bruits inhabituels mais non pas moins connu du jeune homme. Il vit alors ce qu’il redoutait ; il revivait ses jeunes années dans l’armée.
Le dragon se réveilla en bondissant. Leurs pensées s’entremêlèrent et tout alla très vite. Lysias fit volte-face et décrocha de sa cheminée un élégant fleuret dans son fourreau, ainsi qu’un couteau qu’il prit soin d’attacher à sa jambe droite. Ourianis avait alors déjà ouvert la porte et c’était précipité sur l’aile Est de l’académie.
Une attaque de front s’était organisée. Quelques professeurs, élèves et gardes étaient déjà sur place et tentaient, autant que faire se peut, de contenir l’assaut.

Le professeur se tenait alors non loin du gymnase. La zone était extrêmement sombre et propice aux adversaires. Néanmoins, le ciel, parsemé de nuages, laissait filtrer la lumière de la lune.

« Ourianis, j’aimerais que tu aies une idée brillante » cria t’il.

Le dragon prit alors son envol. On aurait pensé à un feu d’artifice. Et tel un dioptre, il diffracta et dispersa la lumière de la lune afin d’éclairer au mieux les alentours.
C’est à ce moment que Lysias put constater l’étendu de l’attaque, en particulier les quatre soldats qui fonçaient sur lui et qui n’était plus qu’à quelques mètres.

Il se mit en garde, épée en main. Un premier arriva sur sa droite. Malgré le fait qu’il n’avait pas eu recourt au combat depuis plusieurs année, il n’hésita pas. Après quelques passes, il désarma son adversaire et le blessa sérieusement à la gorge. En accord avec ses principes, il ne le tua pas.
Celui-ci recula et s’enfuit tant bien que mal, le sang lui coulant le long du corps.

Les trois autres arrivèrent ensemble, sur sa gauche cette fois ci. Trois en une fois, c’était beaucoup pour lui. Il joua alors stratégiquement. Il attendit que ses ennemies soient proches de lui, pour les entourer de multiples images de lui-même. Cela lui demanda un peu de concentration mais eu pour effet de les déstabiliser. Ils perdirent alors tous repères.
Il put alors les frapper un par un, les désarmant et les blessant, sans que ceux-ci ne puissent point savoir de quelle image venait le coup.

Il venait de repousser des éclaireurs ; il le savait. Le plus gros des troupes ne devrait pas tarder. Il se demandait juste combien de temps il pourrait tenir avec ce genre de tour. Mais, ce qui l’inquietait le plus, c’était la probable force de frappe que les adversaires possédait. Celle-ci restant, pour l’instant, caché.
Il leva les yeux aux ciels.

« Mon ami, fait attention à toi. Ils n’apprécieront pas que tu dévoiles leurs positions. Tu es notre lumière, ils ne doivent pas pouvoir t’éteindre. »
Revenir en haut Aller en bas
Aqua
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 1692
+ Orbes + Orbes : 116
+ Âge du Personnage : 19 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Kerinea
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Pluie d'automne
avatar
Calisto Lionheart
Message Mer 4 Fév - 18:27

C'était n'importe quoi !

Qui avait pu programmer une telle invasion ? Parce que pour voir une telle profusion d'ennemis, il fallait un cerveau brillant pour mettre au point un plan d'attaque aussi parfait, à savoir entrer dans l'académie sans faire de bruit avec le nombre qu'ils étaient, puis déclencher l'offensive une fois à l'intérieur seulement ! Nicola ne put se pencher plus que ça sur la question, car les opposants continuaient à arriver par flots ininterrompus.

Cependant, entre deux combats, il put voir que sa propre ombre lui faisait signe, lui montrant une cachette dans le couloir en proie au bruit des armes qui se frottaient entre elles. Il put voir un 1er année bien planqué et lui fit signe de la tête, pas le temps de faire autre chose que le professeur était déjà débordé par quatre nouveaux opposants.

Il fut encerclé, et pendant qu'il se battait pour sa vie et celle de l'académie, Nico aperçut Valentina qui faisait de même.

- Il ne faut pas qu'ils aillent plus loin ! Je m'occupe des mecs au sol, essaie de trouver Argon au plus vite pour t'occuper des volants !

Sur ces mots, Amethyst fit entendre son rugissement caverneux et très en colère. Elle rejoignit son dragonnier sur la seconde et le débarrassa de ses adversaires, alors qu'il en arrivait encore d'autres. Nico se reconcentra sur le combat et fit tomber les hommes un à un, avec l'aide de sa dragonne aux ailes encore abîmées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com http://lindorm.forum2ouf.com/t1893-calisto-it-s-all-so-quite-shhhhh http://lindorm.forum2ouf.com/t1895-le-periple-tranquille-de-calisto
avatarInvité
Message Mer 4 Fév - 22:27

Dormir avec Faranth c’était agréable.. Sauf quand cette douleur ravage son cerveaux, le faisant presque hurler dans la nuit, enfin il ouvrit la bouche poussant un hurlement silencieux. Se réveillant au moment même ou la terre avait trembler..
D'un bond il fut debout, entendant Faranth panique, l'école étais attaquée... Fronçant les sourcils, le jeune homme alla dans un coffre qu'il gardait toujours prés de Faranth, en silence il ajusta son jeu de dague... Ces éventails..

Avant de courir a travers les jardin ..Jusqu’à tomber sur un zone de combat.. Un instant le jeune homme poussa un grondement, tant de douleur, tant de peur, d'angoisse... Mais serrant les lèvres, il s’avança. Surtout parce que Faranth semblait un peu … Comment dire... Perdue... Et agressive, Tyl pouvait la voir frapper envoyer les gens qui l'attaquait.. C'étais pour elle une premier lui connaissait bien la violence des hommes, mais pas sa dragonne..

Bon trouver un professeur... Pour une fois le jeune homme ouvris son esprit, avant de s'avancer son don lui permettais de pouvoir esquiver la plus par des attaque, c’était pratique de savoir que l'on allait se faire attaquer, mais surtout... Il étais souple et endurant...

**Fa aide le dragon du professeur Eolis**

Parce que le jeune homme préférais voir sa dragonne en l'air qu'au sol, et puis elle pouvais refléter la lumière, pour distraire les ennemis. Elle n'étais pas un dragon Solaire pour rien...
Prenant son courage a deux mains le jeune homme, laissa son esprit effleure celui d'un professeur...

** Je peux aider ? **

Il avait parler assez doucement pour ne pas trop troubler l'homme... Heureusement que les professeurs connaissait son don.. Et pour l'instant il se contrôlait... En fait il se sentait plus a l'aise pendant ce genre de situation qu'en priver...

Esquiver et frapper au genoux... Il ne pouvait pas se battre en combat régulier, mais il pouvait frapper en traite.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 4 Fév - 23:45

Lysias repoussa plusieurs tentative de percé. Mais plus le temps passait, plus la fatigue et la difficulté des combats se faisaient ressentir.
Derrière lui, un dragon s’éleva. Il se détourné et vit un solaire éclairer lui aussi le ciel. Un jeune homme se tenait non loin du jeune professeur. Il s’agissait d’un première année, capable de télépathie. Pouvoir que l’étudiant utilisa afin d’entrer en contact avec Lysias.
Celui-ci demandait en quoi il pouvait être utile. Le professeur de Géopolitique ne savait pas lui-même s’il avait une quelconque utilité là où il était ; alors un jeune première année, sans expérience et novice, il ne savait vraiment pas. Le laissé aller au-devant des combat, c’était le condamné.

Lysias devait se ressaisir. Il se détourna, faisant face au champ de bataille. Des troupes s’avançaient de partout et elles menaçaient de tous les encercler. Plusieurs choix étaient possible : soit il se repliait au plus près des murs d’enceinte pour les contenir le plus longtemps en resserrant les rangs, soit ils restaient à leurs postes, un peu désorganisé, sans savoir ce qui pourrait leur tombé dessus.
Puis, lui vint une idée. Tout en scrutant les ténèbres, il s’adressa à l’élève.

« Restez en arrière, vous ne pouvez combattre. Et de ce que je connais de votre personne, vous n’y êtes pas forcement disposé. Je vous nomme élève-infirmier. Bonne chance ! »

Lysias prit alors son élan. Il courut droit devant lui, en direction du gymnase. Il avait eu l’idée de prendre à revers les adversaires. Certes, cela était un risque car il laissait une place sans défense. Néanmoins, il pourrait peut-être en savoir d’avantage sur leurs opposants en passant par les arrières de leurs lignes offensives.
Il connaissait toutes les contrées et une majorité des familles ou groupes populaires du monde. Son voyages de plusieurs années lui servira peut être finalement.

Une fois au gymnase, il prit la décision de faire le plus discret possible. Il rangea son fleuret et marcha discrètement dans les ombres pour ne pas se faire repérer ; garant toujours, la main sur la poignée de son couteau, attaché à sa cuisse droite.

« J’espère que tout cela va marcher… »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 4 Fév - 23:48

Heureusement pour moi, Nicola, le professeur de combat au corps-à-corps vint m'aider alors que j'étais en situation critique. Il me conseilla de monter Argon. Il avait raison, si sur terre, j'avais des failles, dans les airs, j'étais impitoyable et presque imbattable. Grâce à lui, je pus prendre un peu de recul par rapport au combat et ainsi contacter mentalement Argon.

-Argon, vient immédiatement à l'aile Est de l'école, nous éssuyons une attaque. Ne perds pas de temps !

- Compris, je fais au plus vite.

Cet échange de paroles mentales fut très rapide. Restait maintenant à survivre en attendant l'aide précieuse de ma magnifique monture métallique. Ils allaient voir de quel bois on se chauffe à Lindorm. Argon ne fût, en effet, pas très long et une posée, je grimpai immédiatement sur son dos et m'envolai dans le ciel nocturne n'oubliant pas de remercier Nicola. Les choses sérieuses allaient enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Jeu 5 Fév - 1:19


Syllenthyl
et Johann

Johann remarqua que le professeur ne pourrait trop s’occuper d’eux. Syllenthyl approuva ce fait et ils s’assirent, assez détendu. Le dragonnet demandait même à essuyer de leurs réserves de viandes séchées. C’est que le duo s’était préparé à la fuite. Johann fouina dans sa sac et trouva la viande, entre la petite fiole d’eau et les poisons.

*Tu voudrais pas qu’on en utilise pour les aider ?*
*Ils ont besoin d’un temps d’action…*
*Je pourrai les piquer avec des ombres, le temps que…*
*Non : ils coutent chers. Je ne vais pas les dépenser pour des roturiers…*
*D’accord… ce sont tes professeurs, c’est toi qui choisis ! D’ailleurs, pourquoi t’as emporté tes poisons ?*
*Je suis sûr que Keenard les aurait volé…*
*Han… sans doute.*


Un bruit de choc : un cadavre venait de valser jusqu’à eux. L’homme était déjà mort et le duo n’eut réellement de réactions autres qu’observer l’arme à sa main. Une arme… ce pouvait être pratique cela. Le dragon étira son ombre et l’amena vers eux : ils n’eurent même pas à s’arrêter dans leur prise de nourriture pour ce fait. Johann s’en saisit avec hardiesse : après tout, son grand père et sa grand-mère avaient toujours été d’accord sur un point… Pour être un bon maitre, il faut savoir tuer un mauvais travailleur de ses propres mains. Remarquant un cheminement un peu plus libre, ils allèrent vers une autre cache : celle-ci allait finir par être découverte. C’est comme ça qu’ils le croisèrent : Tyllendel. Ils l’avaient croisé sur le toit mais au milieu des rouages de la guerre, aucun membre du duo ne se souvenait s’ils l’appréciaient ou non… et si c’était réciproque. Ils hésitèrent sur le fait de communiquer avec lui puis se dirent qu’ils allaient d’abord observer ses actions : allait il tenter de combattre ou… ?
Revenir en haut Aller en bas
Aqua
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 1692
+ Orbes + Orbes : 116
+ Âge du Personnage : 19 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Kerinea
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Pluie d'automne
avatar
Calisto Lionheart
Message Ven 6 Fév - 18:02

Bon ! Le minot planqué de première année venait de partir pour un autre endroit, et Valentina s'était empressée de suivre ses directives. La situation n'évoluait pourtant pas d'un pouce avec une arrivée toujours plus massive de fantassins ennemis...

Nicola continuait de tournoyer avec sa lance à la main, ne prenant même plus la peine de réfléchir. Les souvenirs de ses précédents combats remontaient inexorablement et rajoutaient de la hargne à ses coups. Il se souvint des années passées dans son escadron, les batailles gagnées ou perdues, les blessés, les morts, la solitude, Jan...

De manière totalement impromptue, cette dernière envahit brutalement ses pensées, à tel point qu'il esquiva trop tard le tranchant d'une lame qui lui entailla sévèrement le bras. Marmonnant un gros juron, le lostreg redoubla d'acharnement pour étaler ses adversaires, quand le rugissement affolé d'Amethyst se fit entendre dans son esprit.

Se tournant vers elle après avoir mis KO un gonz quelconque, Nico la vit ployer sous un nombre grandissant d'assaillants. La haine et la peur qui montaient crescendo en lui finirent par ouvrir une vanne qui libéra finalement son don brimé depuis plus d'un an.

Les mecs se mirent à voler dans tous les sens sans même comprendre comment, et tout ce que l'on pouvait voir ou sentir était une sorte d'électricité statique stagnant dans l'air. Une fois la dragonne libérée, Nico s'arrêta, complètement essoufflé.

Il caressa la tête de son alliée, laquelle lui lécha doucement la main, avant de le projeter brutalement sur le côté afin de lui éviter une flèche qui aurait pu le tuer, laquelle se ficha juste sur le poitrail de la bête ailée. Elle gémit de douleur avant de tomber au sol...

Nicola ouvrit grand les yeux avant de se précipiter sur sa dragonne, arrachant le projectile avec une hâte affolée, sentant déjà la douleur d'Amethyst comme si c'était la sienne...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com http://lindorm.forum2ouf.com/t1893-calisto-it-s-all-so-quite-shhhhh http://lindorm.forum2ouf.com/t1895-le-periple-tranquille-de-calisto
avatarInvité
Message Ven 6 Fév - 19:54

Après un long moment de marche à travers la végétation, Lysias atteint son objectif. Il se tenait en hauteur, sur une petite colline. Autour de lui, quelques arbres, buissons et rochers ; ce qui lui permettait d’être dissimulé de tous dans toutes les directions.

Un spectacle magnifique et effrayant à la fois, ce déroulait devant lui. Un camp, certainement un poste de commandement avancé, était dressé à une certaine distance. On le distinguait parfaitement dans la nuit ; éclairé de centaines de torches, qui brillaient chacune comme des flammes ardentes. E là, des garnisons et des bataillons de soldats s’organisaient.
Lysias ne pouvait cependant pas définir, s’il pouvait y avoir des dragons ou autres créatures susceptibles de les attaquer. Une seule certitude, ils se préparaient à une attaque franche et massive.
Qui étaient-ils ? D’où venaient-ils ? Le professeur, de tous ce qu’il connaissait, avait pu voir et apprendre, ne pouvait que supposer. La plus probable était une attaque de Wyrms. Mais comment était-ce possible ?
Ourianis et Lysias eurent la même pensée : les services de sécurité ne voyaient jamais bien plus loin que leurs nez ; toujours à comparer à celui qui aurait la plus longue lame… Il ne put contenir un rictus. Cette idée l’amusait assez.

Il prit alors quelque instant de réflexion ; après tout, c’est ce qu’il faisait de mieux, avec être un excellent orateur. Ce qui ne lui était absolument pas utile dans la situation.
Le jeune professeur eu un semblant d’idée, faisant réagir Ourianis dans la seconde qui suivit.

« Je ne peux pas te laisser faire ça ! La dernière fois… »

Lysias le coupa :
« J’étais jeune. Aujourd’hui j’ai plus d’expérience et je ne pense pas pouvoir faire mieux d’où je suis. Il leur faut du temps à l’académie et avoir le choix n’est pas un luxe que je peux me permettre. »

L’Orateur se mit alors en position. Debout face à ce campement, le regard noir dirigé droit vers lui. Il ne sillait plus. Les mains croisées devant son buste, il se concentrait. Respirant lentement.
Il ferma les yeux, prit une grande inspiration et leva le poing vers les cieux étoilés. Une légère fumée, arborant le spectre des couleurs de la lumière, se répandit légèrement dans l’air ; s’évanouissant ensuite. Au loin, derrière lui et haut dans le ciel, des images fantomatiques de dragons montés et organisés par factions volaient de concert.
Lysias ouvrit les yeux, sa mâchoire se crispa alors et dans un geste ample mes rapide, il frappa le sol avec force. Alors, une vague de couleur se répandit sur le sol, comme un torrent qui évacue le trop plein. Et de la terre, sortie l’image de bataillon de l’académie : gardes, élèves et professeurs rangés en bataille près à marcher sur l’adversaire.

Lysias se releva difficilement, l’effort était tel que le sang lui perlait déjà au nez. Et il devait tenir, afin que les images restent et bougent. Il devait faire ce sacrifice afin de donner du temps aux défenseurs de l’académie. Combien de temps pourrait-il resté là, concentrer et fixe. Le camp était son objectif et il ne détachait pas son regard de lui ; il marmonna juste quelques mots :

« En avant, prenez à revers le camps. Qu’ils paniquent et replient leurs troupes vers vous. Pour Lindorm, soyez une bonne diversion. »



Pendant ce temps, le dragon tournoyait toujours en l'air évitant les quelques projectiles qui essayaient de l'atteindre et faisant de son mieux pour donner de la lumière aux combattants d'en bas. A cette instant, les cieux paraissait calme et serin ; comparé aux sols. Le calme avant la tempête ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Message Sam 7 Fév - 19:19

Je suis perdus je le sais bien.

En silence le jeune homme regarda autour de lui avant de gronder doucement, un douleur.. Un couple blessée. Oui il appelait couple les duos que formais les Dragon et leur dragonnier. Son regard fini par tomber sur le dragon d’un professeur… Et son cris silencieux frappa Faranth.. Qui sans attendre viens se poser entre le couple et les attaquants… Sans plus réfléchir la jeune dragonne ouvrit grand la gueule lançant son rayon de lumière…

Quant à lui Tylendel s’élança saisissant un sac avec quelque remède. Il ne pouvait pas vraiment se battre, trop faibles trop faible, mais il pouvait courir et esquiver.. En glissant il parvient près du professeur. Il ne pouvait faire qu’une chose..

Posant sa main sur l’épaule de Nicola, il laissa son don le couper un instant de la douleur de son dragon. Juste pour qu’il puisse s’occuper de la blessure. Qu’il puisse réfléchir. En silence il tendit le sac avec les potions…

« S..soignez »

Le jeune homme grimaçait son don étais en train de lui échapper, et cela risquait d’être douloureux….

D’un bond il se redressa, il avait perçus quelque chose... D’un mouvement souple il saisit un de ces couteaux de lancer, d’un mouvement fluide, il l’envoya voler dans l’air, et se figer dans le corps d’un des attaquant. Pas de pitié, jamais… Son visage était fermé.

** Fermez les yeux.**

Cette fois c’est la voix de sa dragonne qui s’adresse à ceux qu’elle connais, ces alliées.. Se servant de la lumière qui venait d’Ourianis la jeune dragonne aveugla la plus par de ces adversaires pour les assommer à coups de queue. Tylendel l’observais en grimaçant…

Mais il devait surveillez, il ne savait pas vraiment quoi faire et cela se voyait… Pour l’instant il veillais juste à ce que personne n’approche… Grondant, il se lanca a l'assaut d'un adversaire qui essayait de le prendre a revers.. Danser.. Bouger ... Bouger si il arréter il mord, le jeune homme ne frappait pas fort, mais il esquivait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Aqua
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 1692
+ Orbes + Orbes : 116
+ Âge du Personnage : 19 ans
+ Année : 3ème
+ Nom du dragon : Kerinea
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Pluie d'automne
avatar
Calisto Lionheart
Message Lun 16 Fév - 17:34

Il ne se souciait plus de rien d'autre que sa dragonne...

Parce qu'elle était touchée et souffrait au-delà du supportable, parce que la blessure n'était apparemment pas banale, le souffle d'Amethyst se faisait plus profond, plus rauque au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient... Nicola ne savait plus quoi faire quand un sac lui tomba carrément dessus. Un élève Lucem venait de lui apporter son aide, et sa dragonne empêchait les ennemis de fondre sur eux. Nico cacha les yeux de son alliée et attendit que la vague de lumière s'apaise pour regarder rapidement dans le sac quel remède pourrait soigner Amethyst.

Son maigre espoir s'envola peu à peu quand il prit conscience que les fioles n'étaient pas assez puissantes pour espérer soigner une dragonne déjà bien éprouvée... Elle aurait pu s'en sortir si elle avait été indemne dès le départ, mais les dégâts d'une simple flèche était la goutte d'eau qui faisait déborder un vase déjà trop rempli...

*Ne t'en fais pas...*

- Non...

*Mon tout petit... Te rencontrer a été le but de ma vie... Je t'ai appris tout ce que je sais, et tu peux t'en sortir, tu l'as déjà fait...*

Il sentait un sourire las dans ses pensées, comme si elle avait déjà abandonné l'idée de se battre un instant de plus... Il ignorait encore ce qu'elle avait vécu avant leur rencontre, et elle ne lui avait jamais dévoilé sa vie passée. Et apparemment, ce combat était de trop, cette blessure était de trop...

*Nicola... Je sais que ce que je vais te demander... Va te paraître insurmontable... Mais...*

- Ne me demande pas ça ! Tu sais que je ne peux pas...

*Si, tu le peux... Tu es fort, je t'ai élevé pour que tu le sois... S'il te plaît... Fais-le... Pour... Moi...*

Exhalant son dernier souffle, Amethyst plongea une dernière fois son regard mauve dans celui de son fils, avec un espoir non dissimulé, avant de fermer les paupières et de relâcher tout son corps, comme si un apaisement sans nom venait de la gagner. Mais Nicola ne le vivait pas de la même façon. Hébété et totalement perdu, le petit garçon qu'il était avant de rencontrer sa dragonne refit surface. Il ne savait plus quoi faire...

Complètement sonné, le professeur avait perdu toute volonté, encore plus que quand il avait perdu Jan, ou encore Liam... Posant sa main sur le front d'Amethyst, il ne bougeait plus, ne savait plus quoi faire, attendait quelque chose, il ne savait quoi... Il ne se souciait même plus de sa propre blessure qui continuait de couler comme une rivière rubis...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com http://lindorm.forum2ouf.com/t1893-calisto-it-s-all-so-quite-shhhhh http://lindorm.forum2ouf.com/t1895-le-periple-tranquille-de-calisto
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 24 Fév - 18:36



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue, groupe 4.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-