AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Intrigue : Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 3 Fév - 15:09


carte:
 

La cloche retentissait, ébranlant jusqu'aux fondements de l'académie, en écho avec les lourdes vibrations de quelque chose de gigantesque.
L'obscurité et la neige tombant en lourds flocons empêchaient de bien voir, mais ce qui approchait des portes de Lindorm était plus noir que la nuit elle-même, plus haut que les toits même de l'académie. La lourde forme aux pas comme un grondement de tambours de guerre était toute environnée de lueurs dansantes. Les torches étaient innombrables, l'entourant de toute part comme des feux-follets.

Dans ces instants d'attente angoissante, le rugissement des dragons déchira le silence ouaté, alors que les formes jusque-là vagues comme dans un cauchemar se précisaient brutalement, concurrençant les cris de certains élèves pris de panique, et la cloche qui n'en finissait pas de retentir.
La terre vacilla et la masse gigantesque se précisa. Le titan de roche émergea du blizzard, tout entouré de soldats en armes, l'épée au clair, une torche brandie. Leur pas régulier, le cliquetis des armures lourdes, le bruit de l'acier emplissait le monde. Le gigantesque Béhémoth poussa un long mugissement alors qu'il défonçait sans effort le portail d'acier de Lindorm, piétinant sa devise, renversant le mur d'enceinte, ses énormes pattes massives creusant de profondes empreintes dans la terre meuble du chemin menant droit aux portes de l'académie. Devant les portes encore closes, le premier groupe de résistance s'organisait tant bien que mal, mené par la Directrice en personne, face à un surnombre évident...

Et dans les cieux, rugirent bien d'autres ennemis encore, semblant couvrir tout le ciel...


Règles de l'intrigue
- Nous ne jouerons pas tous les PNJs, uniquement les « boss » nécessitant une intervention (certains dragons de l'attaque) ou encore les manœuvres particulières des troupes. En dehors de ces points, vous êtes libres de massacrer joyeusement tout ce qui bouge. Un conseil : soyez puissants. Mais pas trop. Ne vous gâchez pas bêtement du plaisir de jeu en massacrant 50 mecs en un seul post. Mettez-vous en difficulté et cela rendra les choses beaucoup plus amusantes pour tous ! Pour ceux souhaitant des blessures, à vous de choisir quand et comment, face à un simple fantassin, contre un dragon... Mettez-vous en scène et vendez-nous du rêve.
- Soyez rapide dans votre rythme de post (minimum une fois par jour), sans quoi votre tour sera sauté, afin de garder un rythme dynamique. Ne vous offusquez pas si les tours de jeu ne sont pas respectés à la lettre, le rythme doit être fluide avant tout.
- Vos posts peuvent faire trois lignes comme cinquante, c'est à vous de gérer cela comme vous l'entendez.
- Au début les groupes sont fixes, nous vous y avons placé le plus stratégiquement possible. Il vous sera indiqué lorsque vous pourrez changer de groupe ou de lieu. Sans indication, vous devez rester dans votre groupe : c'est une attaque, par conséquent vos déplacements, surtout solitaires ne seraient pas possibles, si l'on veut rester cohérents.

Composition du Groupe 1

Groupe 1 : (profs) Bryne O'Cuinn, Cordelia S. MacElurst, (X) Morwen O'Shanahan, (élèves) Sloan O'Leary, Mi-Cha Jung.



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terra
+ Date d'inscription : 14/09/2014
+ Messages : 497
+ Orbes + Orbes : 497
+ Âge du Personnage : 18 ans
+ Année : 2ème
+ Poste occupé : Etudiant Terra
+ Nom du dragon : Akairo
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Shikigami
+ Inventaire : ▬ 1*Mémoire Parasitée
▬ 1*Larve de Cauchemars
▬ Gantelet Hyakki Yakō
avatar
Mi-Cha Jung
Message Mar 3 Fév - 15:29

La nuit était tombée sur l’académie, et pourtant, je ne trouvais pas le sommeil. Soupirant, je m’étais levé et j’avais quitté les dortoirs, afin de respirer l’air frais. Soupirant, j’avais envoyé un petit appel à Akairo, afin qu’il me rejoigne dans la cour. Une fois arrivé sur le perron, j’avais alors fini par m’asseoi sur les marches. Vêtu chaudement…Je portais plusieurs robes wushei, comme le veut le fonctionnement vestimentaire chez nous. Des gants recouvraient mes doigts, et un bonnet le haut de ma tête. Akairo, à côté de moi, je regardais le ciel. Je ne trouvais pas sommeil depuis ce que m’avait dit Jillah…et cette histoire avec le professeur Ubieto. Me posant sans cesse une multitude de questions. Certaines me dérangeant plus que d’autre. Et les vacances…J’avais refusé de rentrer pour une fois. Amaya me l’ayant déconseillé : mère étant furieuse après Loreleï. Tant de choses, et de soucis.

« Chacha…je ne le sens pas.
- De quoi Akairo ?
- Cette masse noire, ce mur plutôt ! Regarde ! »


Levant le regard vers le portail, plissant des yeux n’y voyant que peu dans l’obscurité de la nuit…Ce fut l’entente de cri draconique, et le fait de voir des dragons volaient au-dessus de nos têtes qui me firent écarquiller les yeux. L’alarme de l’école retentit, et je me relevais. Me concentrant un instant sur la terre, j’envoyais un shiki trouver un enseignant…

Ce que je vis détruire le portail, était titanesque. Aussi, je rentrais et fermais les portes. Même si je sais que cela ne mènera nulle part, c’est mieux que rien ! Courant, mon shiki revint mais pas seul. J’empruntais finalement une lance à une armure de décoration du hall. Bah, encore heureux que les bâtons et les lances, je suis à l’aise avec. Akairo était à mes côtés, dans le hall, prés à suivre les ordres. Rassuré, au fond, de voir aussi Sloan-sempai de présent...son don étant parfaitement adéquat à affronter la Terre par la Terre.

Le bruit des pas martelant la terre de l’énormité me faisant frissonner. Mon don est plus un soutien, mais cette fois-ci, je devrais agir en combattant. Grimpant sur mon dragon, mon allié, meilleur en combat monté que sur mes pieds. En tout cas, je me permettais d’informer ayant été celui en extérieur :


« Je n’ai vu qu’un seul dragon titanesque dans l’avancée ! Mais il y a de nombres soldats avec lui Madame ! On ne pourra l’atteindre sans se frayer un passage assez vaste pour ne pas finir encercler. »

Ma voix n’était pas forte, mais je confirmais de mes mots que j’avais été dehors lorsque la masse avait été en vue. Même si la présence de mon dragon était déjà une preuve en soit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1014-l-equilibre-du-temps-se-fait-de-rencontres http://lindorm.forum2ouf.com/t1576-seule-la-vie-apporte-son-lot-d-experiences
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Mar 3 Fév - 15:34

♫ Thème

Dès que l'alerte avait été donnée, elle avait sauté à bas du lit, ignorant Morwen. L'appel souverrain de la guerre l'avait dirigé tout naturellement vers son armure intermédiaire de Capitaine des Lianes Terrestres, soigneusement entretenue, qu'elle avait vêtu en des gestes rapides d'une habituée des champs de bataille.
Elle n'ordonna pas à Morwen de la suivre, uniquement tournée vers l'appel de la cloche, vers cet appel qu'elle redoutait... A moins qu'elle ne l'espérais en secret ? Flammes et fureur...
Une fois vêtue, attrapant son arme dans son fourreau, elle fila d'un pas agile et rapide, sentant la présence proche de son ennemie.
« Suivez-moi ! » Cria-t-elle aux gardes et aux élèves qui croisèrent son chemin, en ralliant quelques uns, ses yeux graves entièrement tournés vers les portes. Là où les hommes la suivant parlaient de la plus grande forme condensée. Elle avait trop l'habitude de la guerre pour ne pas savoir que l'attaque, éclair, viendrait de toutes parts. Mais elle devait concentrer sa force là où ils seraient le plus nombreux : de front évidemment.

Trouvant Mi-Cha dans le couloir, elle s'y stoppa un instant, hochant gravement la tête.
« Jung, venez avec nous ou cachez-vous. Nous devons les contenir de front, les empêcher de rentrer dans l'école. Le dragon est peut-être seul mais ce n'est que le début... Lorsque nous seront sortis, faites refermer les portes par les gardes. » Fit la directrice, en posant sur l'adolescent wushei un regard entendu. Cette nuit, ils devraient tous apprendre à être des hommes.

Dehors, la neige, épaisse, gênait sa vision, nimbant ses cheveux verts et elle repéra du coin de l’œil son cousin dans la cohue, lui faisant un signe, aboyant simplement « Sloann, avec moi. » Ele fit quelques pas sur le chemin, sur la neige, se dressant auprès de ceux qui l'avaient suivit, entre les portes claquant derrière eux et les assaillants.

L'Ombre et la Flamme approchait, inexorablement et elle tira sa propre épée d'une main, la longue lame brillant de manière sinistre dans l'obscurité.
« Au commencement, tu étais la Lumière, Ô Unique. Au commencement, tu étais la Terre. Tu étais le Ciel. Tu étais la Mer. » Elle inspira, profondément, jetant un coup d’œil à Morwen. « Au commencement, il n'y avait que Ta lumière et Tu éleva Ta voix. Alors apparurent les dragons, les premiers de Tes enfants... »
Calme, malgré la cohue, malgré la cloche, malgré la silhouette immense, en position, elle récitait le Cantique d'une voix basse, ses yeux fixés sur l'avancée du Titan, appelant mentalement Hagen, entendant son rugissement au loin. L'Appel silencieux qu'elle lui lança éveilla le second dragon gigantesque, sa forme émergeant bientôt entre les arbres de la forêt. Elle sourit. Il viendrait.


« Mettez-vous en garde, contenez les soldats. Offrez une ligne de front unie. Ne reculez pas. Les dons offensifs en avant, les autres à l'arrière. » Fit la femme aux ronces en levant une main. Et les multiples lianes empoisonnées en jaillirent bientôt, formant un roncier en une allure accélérée, entre eux et les premiers ennemis...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines
Assassins
+ Date d'inscription : 04/09/2014
+ Messages : 1368
+ Orbes + Orbes : 569
+ Âge du Personnage : 27 ans.
+ Poste occupé : Assassin de la Main, criminelle de guerre recherchée.
+ Nom du dragon : Nerviskah.
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Armure d'écorce.
avatar
Morwen O'Shanahan
Message Mar 3 Fév - 15:58

    Les cloches avaient tiré Morwen de son sommeil aux côtés de Bryne le plus surement du monde, sentant son ennemie quitter les draps, mue par l'appel du devoir et de la guerre. Un appel qu'elle ne comprenait qu'à moitié : toujours partante pour heurter fer froid et muscles douloureux, partir à la rescousses de gosses mal dégrossis ne la tentait pas du tout. Protéger sa propre vie et celle de Bryne fut un leitmotiv évident et elle se mit à suivre la jeune femme comme son ombre, enfilant un jogging rouge un peu sale à jeux jambes en manquant de tomber tête en avant, remontant le pantalon sur ses tibias et enfilant ses épaisses getas de bois. En elle poussa une envie transporté par le sang jusqu'à son cœur, dès que ses doigts se refermèrent sur le long fourreau de fer de son nodachi qu'elle trimballa dans tous les sens, maintenu par une simple bride de cuir. Suivant la directrice au travers des couloirs en proie à la cohue, la rousse inspira l'air de la confusion, le parfum pleins de promesses d'un air dense qui sentait le brulé. Qui attaquait Lindorm? Il fallait être sacrément siphonné ou particulièrement bien organisé pour oser tenter ça. Et en voyant l'immense titan qui défonça le portail et piétina la devise de Lindorm, Morwen ne se posa plus de question : ces gars étaient barges, mais foutrement organisés.

    "Oh, la grosse bête..."
    , constata-elle d'un air un peu stupide en se grattant la tête pendant qu'un élève était venu parler à Bryne, avant de se tourner vers les deux, "bah bonne chance, les ploucs!"

    Elle sourit de son habituel air un peu fielleux, appréciant la situation terrible. Ce n'était pas son combat, après tout. La rousse ne sembla pas paniquer, simplement parce qu'elle ne le pouvait pas: elle souffrait de cette infaillibilité illusoire, ce besoin de pousser l'adrénaline au maximum: cette attaque l'enchantait, au fond d'elle-même. Regardant Bryne prier, elle eut un sourire dédaigneux sans rien faire, sans dégainer son sabre exotique.

    "Prier ne te servira à rien, poulette et..."
    , elle se coupa soudain dans sa phrase, ses pupilles s’étrécissant et son corps se mettant en branle tout seul.

    Un soldats adverse avait chargé comme un beau diable, la pique en avant vers le gamin qui parlait à Bryne; et même si Morwen se refusait à entrer dans le jeu de la défense, son bras se couvrit d'écorce alors qu'elle saisit sans effet la hampe de l'arme ennemie pour la retenir à la force de son bras, tirant l'homme vers elle pour le désarmer et lui planter cette dernière en travers de la gorge, soulevant son corps sans hésiter pour le lancer au loin tandis que les premiers soldats fondirent sur la ligne de défense. Elle se tourna vers le jeune homme auquel elle venait de sauver la mise, avec un sourire tordu, son nodachi toujours à la main, faisant claquer ses getas au sol en signe d'impatience un peu enfantine.

    "Tu sais que je vais vous laisser dans votre merde, Bryne"
    , fit-elle à l'intéressée tout en fixant Mi-Cha, "tu sais aussi ce que je vaux... si tu me motives, je me battrai avec vous..."

    Tournant la tête vers la directrice tandis que le combat de masse s'engageait, Morwen savait qu'elle comprendrait son sous-entendu; ce n'était peut-être pas le moment, mais tourmenter sa meilleure ennemie était un sacerdoce. Elle savait que Bryne estimait ses capacités martiales. Et tourmenter les gens lui plaisait. La rousse essuya un peu de sang sur son visage, et attendit sans rien faire, le sabre au poing. Elle n'aurait aucun remord à les abandonner là et à se battre pour sa seule vie...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t905-morwen-ses-blaireaux#14835 http://lindorm.forum2ouf.com/t906-les-blairotteries-de-morwen#14839
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Mar 3 Fév - 16:11

Sloan s'était endormi tard cette nuit-là, incapable de trouver le sommeil. Vhaxas était resté à l'orée de sa conscience, lui parlant de sa voix cristalline, lui racontant sa journée, les progrès qu'il faisait et ce qu'il ressentait pour son frère. Le Terra avait finalement trouvé le sommeil et s'était roulé en boule dans sa couverture, comme pour fuir le froid mordant du dehors. Ce n'est que bien plus tard que les cloches d'alerte de l'académie le tirèrent de son sommeil en sursaut. En cinq ans d'étude qu'il était ici, jamais il ne les avait entendu retentir, jamais avec cette force et cette insistance. Ses camarades de chambrées s'étaient aussi éveillés en sursaut et chacun se demandait ce qui se passait. La cohue faisait rage dans le couloir et Sloan rejeta la couverture d'un mouvement vif pour aller passer un pull et un pantalon noirs, ainsi que ses chaussures et attrapa son épée courte. Pas le temps de penser à prendre une veste plus chaude, des gants et une écharpe, lui et ses camarades étaient déjà en train de courir à l'extérieur des dortoirs, poussés par les professeurs et les gardes qui tiraient les derniers retardataires de leur lit.

-Qu'est-ce qui se passe, bon sang ? Cria Sloan à un des étudiants à côté de lui, pour que sa voix couvre le tumulte et l'agitation. Qu'il regarde d'un côté ou de l'autre, en tous sens couraient les étudiants et le personnel de Lindorm, certains les armes à la main, d'autres avec encore les cheveux emmêlés et les yeux collés par la fatigue. Il vit passer Bryne et sa chevelure verte si rapidement qu'il douta l'avoir vu finalement, mais sans plus se soucier, il la suivit dans le couloir en direction de l'entrée. Il s'arrêta à la hauteur de Mi-Cha pour écouter les instructions et les informations qu'ils avaient, puis s'élança sans plus attendre à la suite de sa cousine. Vhaxas manqua de le bousculer en arrivant sur lui, ralentissant à peine sa course.

-On va tous mourir !!!
-Ca suffit, Vhax ! Ce n'est pas le moment de faire l'idiot ! Envole-toi et fais-nous un topo, tu veux bien ? Il faut qu'on sache ce qu'il se passe, avec une vision plus large... mais... FAIS ATTENTION !

Le jeune dragon s'était élancé sans attendre la fin de la phrase de son allié et avait manqué se faire attraper par des griffes aussi grosses que sa tête. C'est alors que Sloan vit une femme qu'elle ne connaissait pas, mais qui semblait connaître Bryne, s'élancer vers un soldat qui menaçait Mi-Cha et avant qu'il n'ai pu faire quoi que ce soit, tout était fini, Mi-Cha était sauf. Sloan soupira de soulagement intérieurement et observa le mur de ronces que Bryne était en train de construire. Observant autour de lui, il se dit que c'était maintenant le moment de réagir. Plus on attendait, plus on était mort.

Il se concentra sur le mur de ronces, inspira profondément et sentant la magie au plus profond de lui, il la laissa l'envahir comme à l'entrainement et ferma son visage, concentré sur la tâche qu'il effectuait. Bientôt, de la terre s'éleva alentour et vint compléter le mur de ronces, colmatant les interstices, laissant le poison des épines à portée d'ennemis imprudents, et rendant le mur d'autant plus solide avant de pouvoir être défoncé, même pas un dragon aussi gigantesque que celui qui avait piétiné le portail.

Vhaxas apparut soudainement devant le petite groupe et menaça de son cri le plus puissant le titan, faisant trembler les murs de l'académie derrière eux, et le sol devant, sous les pattes du monstre, comme pour le destabiliser.

-Pas touche à mon dragonnier !!!

Sloan eut un rictus amusé en voyant l'attitude surprotectrice de son allié, mais s'approcha de lui en douceur pour lui demander de reculer et de lui faire un topo de ce qu'il avait vu. L'échange resta mental et inaccessible aux autres pour le moment, mais Sloan changea de couleur et ses yeux se braquèrent sur Bryne, comme s'il craignait de ne plus jamais la revoir, la terreur emplissant ses prunelles claires.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
Professeur
+ Date d'inscription : 01/12/2014
+ Messages : 421
+ Orbes + Orbes : 472
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Poste occupé : Professeur de Technique vétérinaire, PP des Lucem.
+ Nom du dragon : Ahu'ra Tanotiuh
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Explosion Solaire
avatar
Cordelia S. MacElurst
Message Mar 3 Fév - 17:18

- J’ai une sale impression. Cordelia, tien toi sur tes gardes.

Avait dit Ahu’ra de sa voix caverneuse. Il discutait silencieusement avec Cordélia depuis des heures. Le sommeil n’était pas au beau fixe et là, maintenant, elle ne voulait qu’une chose. Caressé de son esprit elle souriait finalement encore une mauvaise blague, ou simplement une personne mal intentionné.
Non. Les vibrations, le silence de la nuit… le reste tout, tout était absolument, véritablement flippant. Elle était aux aguets et quand la cloche sonna, quand tout se mit en branle le cessa de réfléchir.

Son corps bougeait seul. Filant vers ses appartement ou l’attendait une armure légère. Pas celle qu’elle avait eu dans l’armée, non, l’amure offerte pas son père, l’armure de la capitaine Corsaire, celle qui épousait ses formes et ses courbes, qui laisser libre cours a ses mouvements, à son savoir, au style de combat qu’elle pratiquait. Celui apprit par son père.
Là elle attachait finalement sa chevelure. Appelant son dragon pour qu’il l’a rejoigne. Elle attrapait finalement son sabre et sortait de sa chambre.

Là, tout était en branle. Où devait elle aller ? Que devait elle faire ? Soupirant, fermantes yeux elle savait. Son don était offensif, de grande ampleur, elle était soldat de première ligne, elle devrait finalement se rendre devant.
Un signe de main à sa mère et elle courait finalement esquivant les différents obstacle, elle fut vite rejoin par Ahu’ra, le dragon tout comme son âme soeur avaient le sang bouillonnant et les écailles /la peau chaude.
D’un geste simple elle montait sur son dos et des air il vint a rejoindre l’endroit qui lui serait le plus propice. Les ronces dressé devant eux, Ahu’ra la déposait finalement au sol la laissant finir à pied. Ecrasant un Soldat adverse qu’il eu tôt fait d’éventré.

- Montre nous ta puissance roi soleil.

Avait elle murmuré il restait Ahu’ra Tanotiuh même de nuit.
Regardant autour d’elle elle pouvait voir l’immense bestiole. Déglutissant elle se reprenait finalement, regardant autour d’elle pour voir la directrice, deux élèves Terra et …. Et…. Une Rousse.

- Qu’est ce qui se passe ?

Dit elle finalement en regardant autour d'elle, sur ses gardes.

Armure ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Neite.Cosplay?ref=hl http://lindorm.forum2ouf.com/t1446-le-carnet-de-cordelia
Terra
+ Date d'inscription : 14/09/2014
+ Messages : 497
+ Orbes + Orbes : 497
+ Âge du Personnage : 18 ans
+ Année : 2ème
+ Poste occupé : Etudiant Terra
+ Nom du dragon : Akairo
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Shikigami
+ Inventaire : ▬ 1*Mémoire Parasitée
▬ 1*Larve de Cauchemars
▬ Gantelet Hyakki Yakō
avatar
Mi-Cha Jung
Message Mar 3 Fév - 17:30

Les ordres de la directrice…Me…Cacher ? Il est vrai que la situation nous dépasse, Akairo et moi. Mais jamais, jamais je ne ferais honte au nom et au sang guerrier des Jung en fuyant face à l’ennemi ! Je ne suis pas d’une force indéniable, mais j’ai au moins la prétention de savoir faire face. Aussi, j’avais emboîtais le pas. Et suivit l’ordre de refermer les portes…Laissant une marionnette de terre de petite taille pour guider les derniers à évacuer le hall. Cette création destinée à finir à l’état de poussière, son travail et ordre achevé.
Je me trouvais donc proche de la directrice, soit, proche aussi d’une inconnue et de Sloan-sempai. Ne sachant que faire réellement, ou plutôt, une main sur le corps je cherchais à me calmer et analyser la scène. L’action qui me sauva d’un soldat, mon regard fut emprunt de reconnaissance alors que j’inclinais la tête face à l’inconnue.

Soudain, les ronces jaillirent. Stupéfiant fut ma pensée première. Et lorsque Sloan mis son propre don en action, j’aurais put rester bouche-bée d’admiration. Mais outre l’ennemi que venait de défaire l’allié de mon ainé, un autre arrivait sur son flanc. Me concentrant, je fis poindre un shiki derrière l’homme qui s’empara de la jambe pour le faire chuter. Ceci alors que d’un grognement, le pouvoir d’Akairo se déclenchait et que l’herbe poussait prés de l’attaquant, avant de former une liane qui étouffa la victime.

J’ai rarement vu mon allié combattre en usant des dons des Dragons de Terre. Leur contrôle des végétaux, et leur aptitude à faire trembler la terre. Mais c’est ce moment que le professeur MacElurst choisit pour arriver. Me mettant en retrait, j’avisais des ennemis qui avaient passé le barrage avant qu’il ne soit là. Quittant le dos d’Akairo, me concentrant sur le fait de les faire chuter. Afin que mon allié, use ensuite de ses griffes et crocs pour les achever.
J’étais incertain, tant sur le développement de tout cela que sur ma présence, mais je suivrais les ordres. Ne voyant à notre barrière qu’une épreuve désuète et temporaire face à une créature aux pouvoirs semblables à une majorité de notre groupe.


« Si seulement on pouvait déstabiliser les appuis de ce monstre de terre…s’il chute, il serait bien plus vulnérable. Mais il ne doit pas chuter sur l’académie… » Murmurais-je. Me creusant la tête. Ignorant tout de l’ampleur des dons de chacun pour trouver une idée viable !

Me contentant de survivre, et d’essayer d’aider mon sempai, sans être un poids pour lui. Me sentant plus de trop, et comme un point faible, pour mes professeurs et l’inconnue. Ne voulant gêner leurs actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1014-l-equilibre-du-temps-se-fait-de-rencontres http://lindorm.forum2ouf.com/t1576-seule-la-vie-apporte-son-lot-d-experiences
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Mar 3 Fév - 17:46

♫ Thème

Bryne, toute son attention fixée sur les ennemis qui les chargeaient, sentit bientôt Morwen à proximité d'elle, lui jetant un regard. Elle était surprise, au fond, qu'elle soit venue, elle l'aurait presque imaginé tourner les talons comme si de rien n'était, ou même retourner sa veste et changer brutalement d'allégeance.
Cependant les sarcasmes de la jeune femme, au milieu du fracas de la bataille lui firent serrer les dents. Bon sang, allait-elle donc rester plantée là ?
Concentrée quelques secondes, laissant à son roncier prendre de la hauteur à une vitesse accélérée, secondée par son cousin, elle lui fit un regard entendu, soulagée de voir que ce dernier se sortait enfin les doigts du derrière pour l'aider. Le dragon de Sloann tentait de distraire l'énorme monstre, mais ce dernier l'ignorait un peu, avançant droit sur eux...
Il aurait pu les balayer d'un revers de la patte, mais, alors qu'il n'était plus qu'à une dizaine de mètres, le rugissement d'Hagen fit écho à ceux des dragons ennemis, l'énorme Titan insectoïde chargeant tout droit la créature de roche. Leur taille équivalente et démesurée fit trembler le sol, et le dragon de Bryne écrasa sans vergogne des soldats adverses, balayés comme des fétus de paille par ses pattes étranges aux racines enchevêtrées. La Bête, que peu de gens à l'académie avaient vu, d'une taille aussi colossale que leur assaillant, dévia la marche de l'autre dragon, et ils mugirent à l'unisson, en fondant l'un sur l'autre.

Ragaillardie par la vision de son alliée, Bryne transperça de sa rapière un soldat qui s'approchait et franchissait le mur en formation, le piquant droit à la base de la jointure de son casque et de l'armure, puis un second, qu'elle piqua par le heaume stupidement ouvert, lui transperçant le crâne, sa fine lame lui donnant une force de piquée considérable. Les armures avaient toutes une faiblesse et une jointure... Une main prise par la prolifération de son don, elle tourna la tête vers Morwen, alors qu'elle rayait ses prières, prête à riposter vertement, malgré le danger. Mais elle fut prise de court par le soldat qui manqua d'embrocher l'un de ses élèves, regardant son ennemie se débarrasser de lui... Et devant les moqueries, comprit...

Bryne, un instant déstabilisée, fixa Morwen malgré l'attaque, comprenant ce qu'elle voulait dire. L'infâme chantage la hérissa de chair de poule, ayant un instant de répit grâce au mur de ronces et de terre. Sa bouche contractée en une moue de dégoût, elle lança d'abord un "Jamais !" Pur réflexe. Elle aurait voulu lui cracher au visage... L'enserrer de ses ronces jusqu'à la faire éclater... Le regard de haine pure était terrible et aurait fait reculer n'importe qui... Mais pas Morwen... Le directrice le savait pourtant : ils avaient besoin de toute l'aide possible. Et, aussi dur fut-ce de s'avouer cela, Morwen était une combattante à sa mesure. Une alliée d'un poids considérable et elle ne pourrait contenir autant de dragons avec seulement Hagen et une poignée de dragonniers et de gardes. Car au dessus d'eux, les rugissements et les battements sourds des ailes étaient assourdissants. Ils étaient trop nombreux.

C'était sa fierté, son honneur, contre la vie de jeunes gens qu'elle avait juré de protéger. Alors, sans plus réfléchir, tout son corps tendu vers l'avant, elle se porta face à Morwen, frémissante sous son armure. Elle murmura simplement, si bas que seule sa Némésis aurait pu l'entendre : "Semper Fidelis." La devise écrasée par le Titan adverse acculé par Hagen. Leur devise à tous. Prenant une grande inspiration, plantant un instant sa lame dans le sol couvert de neige, elle posa les doigts de son gantelet de cuir brut sur l'épaule de Morwen et rapprocha leurs visages, leurs lèvres se rencontrant alors qu'elle fermait les yeux pour un baiser désespéré. Elle l'embrassa, elle qui lui avait tout pris : sa pureté, sa sanité, sa tranquillité. Un long baiser au milieu du chaos et de la fureur. Elle l'embrassa devant tout le monde, le cœur serré dé dégoût, de désespoir. Mais au diable sa fierté, au diable sa réputation. Elle avait besoin d'elle, ce soir. Plus que jamais.

Se reculant finalement, récupérant sa lame souillée de sang au bout de son bras, elle se tourna vers le mur, et de nouvelles ronces jaillirent de sa main libre, la portant en croissant à une vitesse folle par dessus sa propre protection, qui s'étendait à présent en arc de cercle entre la porte et leur groupe, culminant de trois bons mètres, les protégeant pour un temps.
Son regard tomba sur Cordelia qui venait d'arriver. Bien, elle serait une aide de choix.
"MacElurst, Sloann, faites une percée par la gauche et la droite, j'attaque sur l'avant. Rejoignons-nous sur ma position. Massacrez autant de ces hommes que vous le pourrez, Hagen va retenir le dragon !" Cria-t-elle à l'adresse des deux intéressés. "Morwen. Avec moi. Jung, tuez tous ceux qui tentent de passer par la porte avec nos hommes, surveillez nos arrières avec votre allié."

Les gardes hochèrent la tête, se mettant en position alors que la dragonnière de terre disparaissait derrière le mur, chargeant, rapière en avant, sur les malheureux, un sourire de démon aux lèvres...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 3 Fév - 18:07


carte:
 

Alors que Hagen affrontait le dragon de roche en un terrible combat de deux titans, du ciel tomba brutalement une vaste boule de feu, explosant sur le mur d'enceinte créé par Sloann et Bryne, mettant le feu aux ronces noires de la directrice et l'écroulant sur un pan, faisant foudre la neige. Puis une seconde boule de feu tomba des nuées, et une troisième, fracassant l'édifice alors que les ronces se tortillaient et brûlaient comme une entité vivante.

Un vaste dragon rouge tout auréolé de flammes piqua du ciel en un cri puissant, ses larges ailes dégageant tant de chaleur que les flocons alentour fondaient aussitôt. La créature tournoya à faible altitude, lâchant un nouveau jet de flammes, achevant de brûler le mur, manquant de justesse les humains alentour, un garde de Lindorm brûlant vif du rebond enflammé d'une explosion d'une boule de feu.

De derrière les soldats ennemis, une lueur enflammée se mouvant lentement animait le lointain, encore invisible pour le moment mais avançant inexorablement...


Composition du Groupe 1

(professeurs) Bryne O'Cuinn, Cordelia S. MacElurst.
(X) Morwen O'Shanahan.
(élèves) Sloan O'Leary, Mi-Cha Jung.



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assassins
+ Date d'inscription : 04/09/2014
+ Messages : 1368
+ Orbes + Orbes : 569
+ Âge du Personnage : 27 ans.
+ Poste occupé : Assassin de la Main, criminelle de guerre recherchée.
+ Nom du dragon : Nerviskah.
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Armure d'écorce.
avatar
Morwen O'Shanahan
Message Mar 3 Fév - 20:00

    Les choses se déroulaient vite, mais Morwen s'en moquait profondément car d'une nature égoïste et bizarre, rien n'importait que sa survie et ses envies et glissant les mains dans les poches de son pantalon avec un air indolent, elle préféra regarder plutôt qu'agir après avoir tué un peu par réflexe le soldat qui avait fondu sur le gamin; juste un mouvement irréfléchi du corps, une poussée d'instinct. Son nodachi en travers de l'épaule, elle n'avait pas l'air de vouloir s'en servir mais ce n'était qu'une illusion. La rousse regarda la défense de ronces et de terre mêlés en se demandant sarcastiquement combien de temps elle pourrait tenir face à cette force de la nature, sans sembler s'inquiéter outre mesure. Le remerciement du garçon visiblement Wushei la laissa de marbre, le fixant sans lui répondre, se contentant d'un sourire un peu amusé. On ne l'avait jamais remercié après tout, mais c'était de sa vie entière la première vie qu'elle sauvait. En oubliant celle de Bryne, un jour où elle avait retenu un coup mortel mais ça, c'était autre chose.

    La terre gronda à l'arrivée d'un dragon qu'elle reconnu, titan à la fois insecte et plante. Hagen; une sale bête qui était au moins assez grand que le bélier minéral, entrant avec lui dans un duel de monstres géants. Elle espéra secrètement que ce fut le dragon de Bryne qui gagne, pour que cette dernière ne perde pas ce don que la rousse appréciait tant. Un nouveau dragon arriva à leur côté, portant sa dragonnière sur le champ de bataille en écrasant au passage un soldat adverse. Elle détailla un instant le joli petit bout de femme avec un œil avide avant de reporter son attention sur le don du garçon qu'elle avait sauvé. Pourtant elle n'en pensa rien: Morwen n'avait pas de tactique. Elle se battait seule, en prenant seulement en compte son instinct. Et les efforts de ces pauvres bougres ne m'émeuvent pas, reculant d'un pas avec un air désinvolte quand Bryne refuse tout en bloc. Jamais, n'est-ce pas? La neige lui donne froid aux jambes, à la plante du pied sous le bois dur de ses getas; Morwen s'agite un instant pourtant, appelée par le sang et le carnage. Jamais? Elle se dandine comme une enfant qui a envie de pisser ou de faire une bêtise et en voyant la rapière se planter dans la neige et cette main gantée se oser sur son épaule, un sourire moqueur se dessine sur ses lèvres finalement embrassées sans qu'elle ne retire les mains de ses poches, sans qu’elle ne semble vouloir donner l'idée qu'elle n'attendait que ça, les yeux fermés. Semper fidelis? Cela ne signifie rien pour Morwen. Tu m’appartiens, si. Et Bryne repart comme elle était venue, beuglant quelques ordres qu'elle n'écouta pas.

    Mais soudain, entre le combats des deux titans, la mêlée confuse, ceux qui se battaient pour leurs vies et celles des autres, la rousse s'anima, comme si elle avait réellement eut besoin d'humilier Bryne, de la voir se sacrifier un peu plus pour lui prouver que la vie de ses élèves comptaient plus que sa fierté pour tirer au clair son immense épée et sabrer le premier soldat qui croisa son chemin, répandant ses entrailles sur le sol en sifflant, le regard fou. Elle s'anima, loin du faux-semblant fait pour ennuyer son ennemie.

    "Mort sur vous!", cria-t-elle comme possédée, "mort sur ceux qui me gênent!"

    Et Morwen se jeta dans la mêlée, abandonnant le champ de la raison au profit de celui du sensible. Ceux qui lui barrèrent la route moururent irrémédiablement, inlassablement: une tête éclatée par un poing-enclume, un thorax enfoncé, un torse sabré de long en large sans que sa lame ne tremble, sans hésitation. L'appel du sang, du carnage. Elle souriait du même sourire de démon que son ennemi, plantant la pointe de sa lame dans le torse d'un homme sans armure à proximité du garçon aux cheveux blonds et verts, le maniant avec cruauté pour le maintenir de la pointe de son nodachi, à peine frôlant le poumon dans une douleur terrible. Elle s'essuya le visage couvert de sang de la manche de son vêtement, sans élégance.

    "Oh chéri, t'as du mal à respirer?", elle ricana, le dirigeant vers Sloan, lui envoyant tandis que l'homme était en train de mourir, "hey gamin, prend ça."

    Et lorsque le dragon de Feu cracha son huile sur le rempart végétal pour tenter de le faire céder, les yeux de la rousse s'agrandir non pas de surprise, mais d'excitation, d'émerveillement. Son corps se recouvra d'instinct intégralement de multiples couches d'écorces et de racines solides, dévorant jusqu'à son visage pour lui crée un étrange heaume ne laissant que quelques mèches de cheveux. Elle gravit le rempart sans peur, son armure lui faisant ignorer les épines des ronces et les flammes superficielles, prenant de la hauteur sans écouter les ordres insipides de Bryne. Elle avait rangé son nodachi et attendit que la créature vole non loin d'elle pour sauter sur elle en plein vol, s'accrochant de justesse aux écailles épaisses de son cou en hurlant d'excitation. C'était tellement... c'était merveilleux. Du sang, des flammes, des morts! Le chaos! Elle était téméraire jusqu'à la folie. A la force de ses poings d'écorce, la jeune femme gagna la tête de l'animal qui ruait en l'air pour la désarçonner, saisissant brutalement une paupière du dragon pour armer son autre poing et frapper de toutes ses forces contre l'énorme œil. Une fois, deux fois. La troisième fois, son bras entière s'enfonça dans la cavité, perçant la cornée. Le dragon vagit de douleur, perdant le contrôle de son vol et chutant à terre, jetant Morwen à bat; elle ne dut la vie qu'à son don, encore une fois, car là où elle était tombé s'était formé un petit cratère.

    Le dragon borgne ayant passé le mur flambant ne dit pourtant pas son denier mot et se redressant raidement, il abattit sa patte avant sur Morwen qui n'eut pas le temps de se relever, les mains tendues en une défense dérisoire. Elle blinda encore un peu plus ses articulations, collant mains et pieds contre la plante de la patte pour essayer de ne pas finir en crêpe. Ainsi compressée au sol, elle ne pouvait relâcher la tension pour saisir son arme, où elle serait écrasée. Ses forces étaient dérisoires face au grand dragon et malgré sa détermination, dents serrés à s'en faire saigner les gencives, ses bras commençaient à céder....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t905-morwen-ses-blaireaux#14835 http://lindorm.forum2ouf.com/t906-les-blairotteries-de-morwen#14839
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Mar 3 Fév - 20:50

Le professeur MacElurst apparu soudain devant eux perchée sur son dragon, écrasant un soldat qui succomba dans un souffle. Sloan vit ses yeux révulsés, son air hagard, et la mort l'emporter. Ce n'était pas le premier qu'il voyait mais il y avait longtemps qu'il n'était plus en contact avec ce milieu, et malgré l'habitude, la mort l'écoeurait toujours autant. Pourtant la mort serait leur tragique fin s'il ne se reprenait pas. C'est au moment où il leva les yeux qu'il vit Bryne embrasser la femme rousse sur la bouche et eut un rictus de surprise, les yeux écarquillés ! Depuis quand sa cousine était attirée par les femmes ? Et depuis quand préférait-elle faire la démonstration de sentiments plutôt que se battre ?

Pourtant le jeune homme n'eut pas le temps de réfléchir car le mur de terre et de ronces fut bientôt attaqué par des gerbes de flammes lancées depuis le ciel à plusieurs reprises. Sloan leva la main par réflexe pour se protéger et se baissa comme pour se mettre à couvert alors que Vhaxas avait levé ses ailes pour protéger son allié. Il entendit à peine les ordres donnés par Bryne tant le bruit et la cohue étaient intenses et il allait se mettre à courir l'épée en avant quand il vit la rousse se retourner vers lui avec un "cadeau" qui semblait l'amuser. L'homme tomber aux pieds de SLoan, mort. Le jeune homme resta là sans bouger. C'était un acte récurrent en cette nuit plus qu'agitée, et se demanda s'il fallait y voir un signe. Il voulu relever la tete sur la jeune femme et lui demandait ce qui clochait chez elle, mais il la vit s'élancer vers un pan de mur encore debout et sauter sur le dragon de feu pour le combattre. Sloan pensa aussitôt qu'elle devait être soit très forte, soit complètement cinglée, mais apparemment la technique fonctionnait. Il courut loin des pattes des deux géants qui se battaient, en évitant de se laisser distraire par le charisme de Hagen qu'il avait déjà eu le malheur de voir de près, et se jeta dans la mêlée, taillant de droite et de gauche dans les armures, mais lui-même en simple vêtements de tissus, avait conscience que c'était complètement idiot. Il aurait dû prendre le temps de se protéger, d'aller chercher l'armure qu'on leur prêtait à Lindorm pour les cours et les entrainements...

-Vhaxas... VHAXAS !
-Je l'ai déjà, viens-là, magne !

Le jeune dragon et son allié profitèrent d'une accalmie dans l'avancée des soldats pour passer un plastron autour de son torse et l'attacher solidement avec les lanières de cuir prévues à cet effet. Au moment où il fixait la dernière lanière, Vhaxas bouscula Sloan pour le faire passer derrière lui et se jeter sur un ennemi. Sloan laissa tomber la lanière et se jeta de nouveau dans le combat, levant son arme au-dessus de sa tête pour arrêter un coup. L'épée de l'autre dévia et il fut déstabilisé sur le côté. Sloan en profita pour lui donner un coup d'estoc directement entre les côtes juste sous le bras, là où l'armure ne protégeait rien. Il haletait de l'agitation, et chercha du regard Bryne, McElurst et Mi-Cha. Au lieu de ça, son regard tomba sur la jeune femme recouverte d'une sorte d’armure d'écorce, au prise sous la patte du dragon qu'elle avait tentée de terrassée. Ses bras tremblaient et bientôt elle ne pourrait plus tenir. Sans réfléchir, Sloan s'élança en courant dans sa direction en poussant le cri du désespoir, comme pour se donner la force d'arriver à temps et de pouvoir faire ce qu'il faut. Dans le même temps il tenta de se concentrer du plus fort qu'il pouvait et, tout en courant, tendit sa main en direction du dragon. Il s'arrêta à quelques mètres seulement, mais suffisamment loin pour être en sécurité, et suffisamment proche pour que son don ait de l'effet. Soudain, il relâcha de nouveau un cri plus puissant encore tout en désignant de ses deux mains les autres pattes du dragon. Il avait déjà fait ça, mais pas à une aussi grande échelle, et pas dans le feu de l'action d'un combat où leur vie à tous était en jeu...

Pourtant, sous les pattes du dragon, la terre se mit à trembler et une fissure commençait déjà à se voir. L'action était à double tranchant et Sloan le savait... soit le dragon prenait appui sur la patte au-dessus de la jeune femme, soit il perdait pied et s'enfonçait dans la terre... Il ne pouvait rien faire d'autre. C'est alors que Vhaxas apparu derrière Sloan et poussa un puissant cri qui sembla donner plus de force au don du jeune homme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
Professeur
+ Date d'inscription : 01/12/2014
+ Messages : 421
+ Orbes + Orbes : 472
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Poste occupé : Professeur de Technique vétérinaire, PP des Lucem.
+ Nom du dragon : Ahu'ra Tanotiuh
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Explosion Solaire
avatar
Cordelia S. MacElurst
Message Mar 3 Fév - 21:18

Le petit lançait finalement une idée. une bonne idée en soit, il est gigantesque il devait être facile à faire tomber une fois déséquilibré. Elle comprenait un peu mieux la situation actuelle et tout s’éclaircissait à vue d’oeil.
Cordelia retrouver sa flamme. Ce sang qui bouillonne des que l’on retrouve son milieux naturel. L’adrénaline. L’envie d’aventure et de combat. Elle ne le ressentait que sur le Zenith et nul part ailleurs. A part le front… Qu’elle avait quitté trop tôt…

Ecoutant finalement la voix de la directrice, ancienne Capitaine elle souriait. Droite. Gauche. Peu importe, elle devait faire une percée. Elle devait arriver au point de rendez vous en faisant le plus de mort ou blessé possible. Le plus de mort… l’humain est un monstre non ? On avait fait de ses personnes, de chaque professeur une machine à tué. On ne comptait dans le regarde de la Corsaire aucun remord, aucune résignation. Non, elle ferait couler le sang si il le fallait.

En garde, elle dégainait finalement son sabre et partait de son coté, dieux seul sait si ils s’en sortiraient vivant, mais elle n’avait pas a y penser, non, elle n’avait pas remord à mourrir si il le fallait. Elle s’élançait simplement. Coupant, tranchant, transperçant de façon net se qui lui passer sous la main. Ses mouvements étaient chirurgicaux et la lame goutait petit à petit. Jusqu’a cette boule de feu.
Celle qui fit tout exploser. Puis les autre… Un dragon affilié au feu ? Une source de chaleur, une source de lumière viable et naturel, un soleil factice mais qui lui permettrait finalement d’avoir une source de recharge presque inépuisable.

La Rousse se jetais finalement a corps perdu dans un duel avec le dragon, laissant le professeur de soin un peu prise au dépourvu. Il fallait voir ça pour le croire. Elle avait une telle férocité que ses coups atteignaient finalement sa cible. Un oeil elle lui avait un percé un oeil. Parfait.
Mais elle se trouvait vite en mauvaise posture, presque écrasé par la patte du dragon.

Cordelia allait bouger, dévier de son point d’attaque pour l’aider mais Il fut plus rapide qu’elle, au prise avec un soldat. Il fit trembler la terre… Un Seisme ?
Soit. Ahu’ra sera plus a l’aise

Sa voix tonitruante, elle hurlait finalement.

- Ahu’ra va t’occuper du dragon lié au feu !

Sans demander son reste. Il s’élançait sur la bête. Profitant du sol déstabilisé pour attaqué par le ciel dans un jet de lumière pure.
S’approchant finalement du mieux qu’elle pouvait avec équilibre, pendant aux vagues et aux navires. Au tanguement. Elle attrapait finalement le bras de Morwen pour la tirer de la dans un moment ou la patte du dragon était moins lourde. L’envoyant un peu plus loin avant de se sortir d’entre les pattes du dragon.

Là elle se rapprochait du point ou se trouvait finalement Bryne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Neite.Cosplay?ref=hl http://lindorm.forum2ouf.com/t1446-le-carnet-de-cordelia
Terra
+ Date d'inscription : 14/09/2014
+ Messages : 497
+ Orbes + Orbes : 497
+ Âge du Personnage : 18 ans
+ Année : 2ème
+ Poste occupé : Etudiant Terra
+ Nom du dragon : Akairo
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Shikigami
+ Inventaire : ▬ 1*Mémoire Parasitée
▬ 1*Larve de Cauchemars
▬ Gantelet Hyakki Yakō
avatar
Mi-Cha Jung
Message Jeu 5 Fév - 10:14

Je fus surpris, un fugace instant. La directrice s’emparant des lèvres de l’inconnues. Me faisant quelque peu rougir face à une telle démonstration. J’imagine que c’est une façon de ne pas avoir de regret, avant de partir combattre et de probablement ne pas en revenir. Et puis, les mots de Jillah faisaient que, désormais, je savais cela possible dans les cultures des autres Nations que Wuweishu.
Alors, je détournais juste le regard, sous le rire mental d’Akairo qui savait que j’avais du mal avec tant d’effusion.

Mais, les ordres de la directrice furent limpides. Hochant de la tête, Akairo à mes côtés avec nos divers alliés, nous comptions bien tenir. Inspirant profondément pour me calmer, sachant que je ne pouvais que compter sur mon don. Mes compétences martiales personnelles étant plus que limité.
Pourtant, le bruit d’explosion associé à la boule de feu contre le mur me surpris. Celles qui suivirent révélèrent une autre force de la nature. Ces avatars déchainés de la nature ne sont pas craint et vénéré pour rien. Je sentais mon allié peu serein…

Il est jeune, très jeune, surtout par rapport à la majorité des autres dragons. Trois années, dans la vie d’un dragon, ce n’est qu’un soupir fugace. Sa vraie force, je ne la connaîtrais probablement jamais. Ma longévité étant de loin plus courte que la sienne.
Aussi, je pense que nous étions tout les deux admiratif face à la force brute de la rousse. De la femme de la directrice. Mais rester à rêver peut être dangereux, aussi, me concentrant je repris le chemin de cette bataille.

La force de la nature Végétal qui affrontait celle de Terre. Le feu dompté par la folie et la force brute…avant d’être confronté à un ancien dragon : celui du professeur MacElurst.
Je vis clairement la fissure de terre provoquais par mon sempai, et mon admiration pour ses compétences vint à croitre. Moi, je modelais des shiki. Les petits se faufilant pour faire chuter les adversaires, et faciliter le travail de nos alliés. Akairo me protégeant. Deux s’occupaient de tracter les blessés vers l’arrière du front. Mais je ne pouvais me déconcentrer. Bientôt, je ne manipulais plus que trois shiki, Akairo combattant vaillamment. Toujours proche d'allié, afin de ne pas craindre une attaque à revers. Pourtant, inexorablement, la directrice, l'inconnue, notre professeur et mon sempai s'éloignaient...

Aussi, grimpant sur le dos de Akairo, tout en annulant mes créations, je pris une sacoche de baumes de soins utilisé par un membre de l'infirmerie. Quoique l'on dise, ils peuvent avoir besoin de ça eux aussi ! Traversant le combat, mes marionnettes ne sortaient que le temps de faire trébucher un adversaire pour laisser à mon dragon le temps d'un coup de crocs ou de griffes. Le sang, la boue, recouvrant déjà une grande partie de son poil blanc d'habitude si lustré.

J'arrivais prés de mon sempaï, précisant d'une voix forte.


« Si vous avez besoin de soins, j’ai du matériel de premier secours. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1014-l-equilibre-du-temps-se-fait-de-rencontres http://lindorm.forum2ouf.com/t1576-seule-la-vie-apporte-son-lot-d-experiences
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Jeu 5 Fév - 21:05

♫ Thème


Lancée dans la bataille, toute entière tournée vers ses ennemis, piquant d'estoc comme une furie, gardant un équilibre irréprochable, l'escrimeuse sentit plus qu'elle ne vit l'entrée en scène d'un dragon de feu, alors que ses ronces étaient touchées sur la mur, l'éclat de la boule de feu réduisant ses appendices, lui coupant presque le souffle.
Un instant, elle se tourna vers la source de feu, regardant le mur être bombardé, alors qu'un vaste dragon de feu fendait les nuages. Fournaise et flammes, elle vit, comme en spectateur de son propre corps, Morwen franchir le mur en flammes et bondir sur la créature. Mais Bryne... Ne réagit pas. Tétanisée par une phobie terrible, genoux tremblants, elle reçu un coup violent de masse sur le flanc, lui coupant le souffle et l'envoyant à terre, le choc heureusement mal porté fut amoindrit par son armure de cuir épais, et elle vit bientôt Morwen tomber, écrasée par la patte du dragon, la faisant crier malgré elle le prénom de son ennemie intime.
Le feu... Le feu n'était pas loin d'elle. Le feu, cette source d'une peur antique, terrible et omniprésente...
Tombée dans la neige, elle sentit ses ronces se déployer à toute allure, alors qu'elle était physiquement incapable de bouger, incapable de seulement détourner son regard du monstre de fournaise. Sa rapière avait glissé un peu plus loin mais elle ne semblait pas s'en rendre compte. Mais ses ronces avaient formé un bouclier enchevêtré, lui protégeant la tête du coup de masse qui allait l'emporter. S'enroulant autours du soldat ennemi, à une vitesse effrayante, elles le pressèrent tout vif dans son armure de plate, appliquant une pression colossale qui en déforma le métal et fit gicler le sang par les interstices de l'armure, avant de le balancer au milieu de la charge adverse, faisant trébucher d'autres soldats.

Elle vit, comme dans un cauchemar, son cousin ouvrir la terre et sa collègue venir en aide à Morwen, la tirant de sa mauvaise posture alors que l'être de flammes tombait, déséquilibré, dans un rugissement terrible, crachant de nouveau un long geyser de flammes. Elle devait bouger, réagir... Ses ronces agrippèrent les pieds d'un autre ennemi, le jetant au loin, lui évitant un coup d'épée, semblant protéger la dragonnière de terre sans qu'elle n'en ai conscience alors que son allié luttait en un combat titanesque où les deux créatures colossales peinaient à prendre l'avantage l'une sur l'autre, leurs mouvements faisant trembler la terre.
Tremblante, la directrice tendit la main, récupérant son épée, se remettant debout alors que le dragon de feu s'écroulait, deux de ses pattes littéralement avalées par la terre. Elle tremblait comme une feuille et avait un goût de bile en bouche, totalement tétanisée par les flammes qui achevaient de consumer leur mur de défense.
S'appuyant sur sa rapière plantée dans le sol neigeux devenant de plus en plus boueux, elle vit avec soulagement - soulagement ? - que Morwen semblait tenir debout. Le feu, la première de ses faiblesse, naissait d'une peur plus vieille qu'elle, celle des ronces noires à l'égard de cet élément meurtrier pour elles.

Elle se mit faiblement en garde, voyant les ennemis profiter de sa faiblesse pour l'entourer de toute part, aussitôt qu'ils eurent compris qu'elle était éloignée du groupe principal. Mais les ronces noires, toutes poisseuses de sang, serpentèrent et claquèrent comme un fouet à neuf queues de sa main libre, comme pour les retenir le temps que la jeune femme reprenne ses esprits. Gorge nouée, encerclée, elle secoua la tête, ne pouvant à cet instant compter que sur elle-même, le premier à rompre le cercle lui fondant dessus, arme en avant et elle para de sa rapière. Mais cinq autres filaient déjà sur elle et les ronces risquaient fort de ne pas suffire, à cet instant alors qu'elle était isolée des autres...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines
Assassins
+ Date d'inscription : 04/09/2014
+ Messages : 1368
+ Orbes + Orbes : 569
+ Âge du Personnage : 27 ans.
+ Poste occupé : Assassin de la Main, criminelle de guerre recherchée.
+ Nom du dragon : Nerviskah.
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Armure d'écorce.
avatar
Morwen O'Shanahan
Message Sam 7 Fév - 18:25

    La pression qu’exerçait la patte du dragon sur elle était terrible; Morwen avait l'impression que ses bras et ses jambes, luttant vainement contre la forme de la créature, allaient se disloquer ou que ses muscles allaient se rompre. Une douleur la prit rapidement, tirant sur ses biceps, affaiblissant sa force inexorablement tandis qu'elle résistait du plus vaillamment qu'elle le puisse, hurlant comme une forcenée comme pour se donner de l'ardeur. Jamais, jamais elle ne mourrait ainsi ! Pourtant la plante de la patte se rapprochait, de plus en plus. Le sol trembla soudain sous elle, creusant une sorte de crevasse qui fit perdre l'équilibre du dragon blessé qui tangua comme un bateau ivre avant de reprendre son équilibre sur l'autre patte. Un jet de lumière pure l'atteint de plein fouet et la jeune femme encore un peu sonnée prit rapidement la main tendue, le corps endolori par son effort musculaire brusque et intense. Pourtant, elle s'en sortait bien. Morwen avait toujours eu une chance absolument insolente, aujourd'hui ne semblait pas déroger à la règle.

    Elle ne songea pas à remercier ni la brune ni le jeune homme aux cheveux longs car à nouveau jetée dans la bataille, la rousse ne songea plus qu'à se battre à nouveau. A l'arrière du front, le jeune homme qu’avait sauvé d'un coup de lance semblait utiliser un don de terre pour créer de drôle de petits bonshommes, protégé par un dragon aux allures de gros chat. Morwen le vit grimper sur le dos de son dragon et se lancer dans la masse pour la traverser. Ingénieux petit Wushei, avait-elle pensé en souriant, du sang coulant dans un de ses yeux, depuis son arcade gonflée. Le dragon de Feu ne bougeait plus; la vie ayant quitté son corps, il ressemblait à un très gros objet inanimé. Il lui sembla entendre son nom, soudain? Bryne?

    "Bryne?!"

    Sa "meilleure ennemie" était visiblement encerclée; comment avait-elle put se mettre ainsi en position de faiblesse? Ça n'avait pas d'importance car le corps de Morwen agit à nouveau seul, courant en hurlant vers la directrice et ses assaillants qu'elle tentait de tenir à distance avec ses ronces. L'assassin eut un bond prodigieux, prenant appui sur la tête du type en face de Bryne pour rentrer dans le cercle, roulant au sol pour rejoindre sa Némésis avant de se rétablir, tirant son nodachi.

    "Vous ne la toucherez pas!", hurla Morwen, l'air complètement possédée par la haine. Elle se posta devant Bryne, lui tournant le dos avant de la regarder fugacement, "ils ne te toucheront pas! Pas tant que je vivrai!"

    C'était son adversaire; personne ne la blesserait ou ne la tuerait car sa vie lui appartenait! Morwen se mit dos à Bryne sans chercher plus loin. Pouvaient-elle combattre ensembles, elles qui étaient les pires ennemies du monde? L'idée l'excita très surement et un large sourire naquit sur ses lèvres pleine quand elle sabra son premier adversaire en plein torse, le saisissant par le bras pour le jeter contre l'adversaire qui chargeait Bryne et le bloquer dans son élan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t905-morwen-ses-blaireaux#14835 http://lindorm.forum2ouf.com/t906-les-blairotteries-de-morwen#14839
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Mar 10 Fév - 20:56

A travers le brouillard, la neige et la cohue, Sloan vit une main tendue, la femme rousse l'attraper et disparaître alors que le dragon perdait pied à cause de la faille et du séisme. Le jeune homme tomba à genoux, vidé de ses forces. Un rictus déforma sa bouche. Il n'était pas encore assez fort. Il ne servait à rien. A chaque fois qu'il demandait trop à son don, il finissait ainsi, à genoux, sans plus pouvoir bouger, dépendant du seul secours que pouvait lui apporter son tout jeune dragon. Six ans dans une école militaire et pas foutu de pouvoir défendre ses camarades ni même sa propre vie.

-Hey !

Le cri de Vhaxas eut l'effet d'un coup de fouet sur Sloan qui se remit d'un bond sur ses pieds. Il croisa le regard du dragon qui lui désignait un autre front. Peut-être son aide serait utile encore une fois. Sloan s'avança et aperçut Bryne et l'autre femme au milieu d'un groupe d'ennemis. Les ronces de sa cousine semblait se mouvoir seules pour protéger la jeune femme, tétanisée. De quoi avait-elle peur ? Avait-elle reçu un coup sur la tête ? Que s'était-il passé ?

-Bryne !!!

Le cri était sortit tout seul. Sloan empoigna de nouveau solidement son arme et courut en direction du groupe, son dragon à ses côtés qui taillait dans le vif, croquait, mordait, déchiquetait tout ce qui se mettait en travers de leur chemin. Sloan parait et taillait également à la force de son bras droit, un second souffle retrouvé. Il fut bientôt à portée du groupe et il ne comptait pas s'arrêter là.

-Laissez-la tranquille, espèce de...

Il ne put finir sa phrase qu'un des hommes se retourna pour parer son attaque. L'échange dura un bon moment et personne ne semblait avoir le dessus. Savoir sa cousine en danger semblait donner des ailes au jeune homme et la fatigue ne semblait plus être au rendez-vous. Vhaxas mordait et grognait en réponse à l'énergie de son alliée, ou bien en était-il la source... ?

Emporté par son élan, Sloan sauta comme pour donner plus de force à son dernier coup et acheva son adversaire, dont le sang lui gicla à la figure. Par réflexe, il se passa la langue sur les lèvres et sentit le goût ferrugineux sur la langue. Il haletait, il soufflait, il dégoulinait de sueur, mais en cet instant tout ce qui lui importait c'était de défendre ses alliés et mettre à terre ses ennemis. Un sourire carnassier déformait ses traits alors qu'il avait rejoint la rousse et Bryne dans un cercle toujours plus éclaté de soldats en armure déchainés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
Professeur
+ Date d'inscription : 01/12/2014
+ Messages : 421
+ Orbes + Orbes : 472
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Poste occupé : Professeur de Technique vétérinaire, PP des Lucem.
+ Nom du dragon : Ahu'ra Tanotiuh
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Explosion Solaire
avatar
Cordelia S. MacElurst
Message Mar 10 Fév - 23:22

Peut être attendait elle un simple merci ? Ou pas. Elle ne savait pas vraiment. Mais pour la première fois depuis le début de tout ça elle trouvait le moyen de se poser une question. Pour peux de temps car a peine la rousse sur pied, sauvé de l’écrasement qui l’attendait. Non pas un merci, rien. Et pourtant Cordelia était soulagé. La dragon de feu était mort, Personne n’était vraiment blessé.

Pour le moment ils s’en sortaient bien. La question était surtout de savoir si ses dragons avaient des dragonniers… Si oui, si ils étaient Wyrms, ils seraient en difficulté. Secouant la tête elle la tournait finalement vers Bryne, la voyant entouré de soldat et pourtant aidé par Morwen. La directrice était tremblante comme une feuille. Figé par la peur… La peur ? Peut être, mais alors ? Elle avait peur du feu ? Comme Cordelia avait maintenant peur de la pluie…
Non, ce n’était pas vraiment le moment de se poser la question.
Un dragon en moins certe, mais il y en avait encore un en vie et encore beaucoup de soldat.

Regardant autour d’elle elle voyait finalement Sloan, le laissant se remettre de l’utilisation de son pouvoir, elle lui faisait signe de bouger avant de se dirigeait finalement vers le second année et son équipement de soin. Parfait, c’était un bon petit gars. On ne voyait pas de peur véritable dans son regard. Il n’était pas tétanisé comme certain. Non. Il était calme et efficace.
Au loin on voyait encore beaucoup de personne. Beaucoup de soldat et sensation bizarre qui lui traversait l’estomac.
Finalement, relavant la tête pour regarder son dragon se débarrasser des soldat, elle se tournait vers le jeune Terra de Seconde année. Il fallait dégrossir les troupes et pour ça, rien de mieux qu’une attaque de bourin. Reprenant les choses en main alors que SLoan et la Rouquine aidait la directrice. Son pas. Ses mouvement avançaient vers le Jung.

- Jung. Tes Golems peuvent lancer quelqu’un assez haut ? Si oui, je vais avoir besoin d’un Shiki. Tout de suite !

Attendant l’approbation, elle débarrassait son chemin, évitant les plus hargneux pour les laisser a son dragon avant de s’élancer vers le Shiki. De prendre appuie sur son bras et d’être projeté dans les airs. Là, sa lame s’éclairant d’une vive lumière blanche elle fit plusieurs coup précis, les filé de lumière explosant sur les soldats alors qu’elle chuté, rattrapé de justesse. Lançant de sa gueule grande ouverte, des jet de lumière. Pour dégrossir les troupes ennemies en approche, mais aussi pour éblouir le dragon restant.

Il volait a basse altitude, assez pour quelle puisse avoir un topo de leur position et de celle des soldat ennemie… la nuit serait longue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Neite.Cosplay?ref=hl http://lindorm.forum2ouf.com/t1446-le-carnet-de-cordelia
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Dim 15 Fév - 21:46



Elle était en mauvaise posture, le coup de masse lui avait coupé le souffle, la laissant, blême et solitaire, face au cercle de ses ennemis. Elle fit claquer ses ronces comme un chat à neuf queues, prête à les laisser déferler sur ceux qui s'opposaient à elle mais son instant de faiblesse la rendait vulnérable. Un instant fugace, elle songea que ce serait une bonne mort, que de périr en défendant l'académie. Une mort digne, afin de laver dans son sang, l'honneur volé par Morwen... Ses pensées morbides se nourrissant de sa peur du feu, elle ne réagit qu'en voyant une ombre passer dans son champ de vision. De longs cheveux rouges, et des yeux de braise.
Et ces mots... Ces mots terrifiants... Elle la protégeait ? Elle ?

Un instant, ses lèvres s'entrouvrirent, ses jambes vacillèrent et elle leva sur Morwen un regard intense, ne sachant comment expliquer ce battement de cœur qui la laissa un instant pantelante. On la protégeait ? On la défendait ? Elle sentit le dos de son ennemie la plus intime heurter le sien et elle sentit un étrange regain d'ardeur, une lucidité retrouvée comme si la scène, très floue jusqu'alors devenait plus nette.
Elle hocha la tête, sa rapière tenue de nouveau avec fermeté alors qu'elle sentait le dos de Morwen frôler le sien. Ensemble. Toujours. Elle avait juré. Elle avait promis de toujours rester auprès d'elle. Elles se haïssaient pourtant, comme deux folles, se repoussant comme les pôles de deux aimants, et pourtant à cet instant, elles étaient une seule, tournée vers le même but : le sang et la guerre.
"Ensemble..." Avait-elle murmuré dans le fracas du combat et son cœur avait battu, un instant, la rendant si délicieusement vivante qu'elle défia les hommes en arme d'approcher, alors qu'Hagen, un instant déstabilisé par l'intensité du sentiment venant de Bryne, s'écroulait dans un grondement sourd, repoussé par l'autre Titan, pris par surprise de ce qu'il surpris dans l'âme de son alliée. Il peina à se relever, l'autre monstre gigantesque le chargeant pour le clouer un peu plus au sol, les pattes d'écorce du monstrueux dragon insecte battant un instant, griffant inutilement le blindage de roche de l'autre dragon...

Soudain, un autre se fraya un chemin dans leur cercle, surprenant Bryne qui reprenait du poil de la bête, qui leva la tête, soufflant doucement : "Sloann..." Son cousin venait les rejoindre et elle se sentit étrangement effrayée pour lui, pour ce gamin insupportable. Il n'aurait jamais dû faire ça... Sans trop savoir pourquoi est-ce que c'était si mal qu'il l'ai fait. "SLOANN !" Cria-t-elle en voyant un soldat manquer de le transpercer de son épée, et elle para le coup de sa rapière, sa lame protestant, pas faite pour ce genre de mouvement. Mais elle crocheta l'épée adverse de sa garde en arc de cercle, l'envoyant valser dans un bruit de ferraille, avant de purement et simplement lui coller un coup de poing dans le nez, le lui brisant grâce à son gantelet de cuir brut. Essoufflée, elle n'eut pas le temps de regarder son cousin, aboyant aussitôt : "Ta garde, espèce d'idiot." Déjà, d'autres soldats tentaient de lui fondre dessus et elle lâcha ses ronces, qui les éparpillèrent en un instant comme des fétus de paille.
"Ne rompez pas la formation, en triangle, chacun une percée." Avait-elle crié, tout en sachant très bien que c'était peine perdue pour Morwen, qui se battait comme une démone, mais qui manquait tant de discipline qu'elle la hérissait.
Elle vit venir deux soldats dans le dos de Morwen, un instant à l'écart à cause de son mouvement pour défendre Sloann et elle les agrippa dans ses ronces, qui s'enroulèrent en de terribles lianes empoisonnées autours de leurs bras, les leurs arrachant d'un mouvement de doigt de Bryne, dont l'armure se couvrait de sang.
"Fais un peu attention !" Aboyait-elle à l'adresse de son ennemie. "A cause de ton insubordination tu as bien failli te faire tuer par ce dragon, non mais c'est n'importe quoi !" Criait-elle pour couvrir le bruit de la mêlée, piquant dans les corps qui leur fondaient dessus par vagues. Elle était en colère : parce qu'elle avait un instant été faible face à ce dragon, parce que Morwen lui avait inspiré un instant un sentiment proche d'une admiration naïve et sincère lorsqu'elle l'avait vu se jeter droit sur le monstre enflammé. Parce qu'elle avait eu besoin qu'on vienne la défendre et que les propos de la rousse avaient fait se serrer son cœur hermétique. Alors, pour toutes ces raisons, elle fit payer ses sentiments confus à leurs opposants, laissant Mi-Cha et Cordélia gérer leur propre nombre, une explosion solaire ratissant une zone du champ de bataille, un peu plus loin sur la gauche.

Soudain, Hagen, jusque là incapable de se relever, vit dans l'explosion la seconde nécessaire à l'attaque... Un instant l'autre titan fut ébloui - Hagen ne possédait pas d'yeux ni d'oreilles, aveugle et sourd, se déplaçant grâce à un sonar et ses feuilles sur la tête agissant comme des vibrisses géantes. Le monstre énorme chancela un instant, ouvrant la gueule pour lancer un rugissement sourd, ses yeux minuscules aveugles un instant de trop de lumière. Alors, le dragon insecte lança sa langue terminée par un puissant harpon, l'étirant, transperçant droit le palais de l'autre monstre titanesque, qui poussa un hurlement assourdissant alors que la langue terminée par l'aiguillon diffusait son venin terriblement puissant et atteignait le centre nerveux, la boîte crânienne : par l'intérieur.
L'autre dragon vacilla au bout de longues minutes, ses petits yeux révulsés, s'écroulant sur le flanc en écrasant toute une vague de soldats adverses.... Et Hagen, dans un long cri étrange, put se relever, dominant le monde de toute sa majesté, dans un cri terrible, piétinant leurs ennemis. La bataille commençait à tourner peu à peu à leur avantage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines
Assassins
+ Date d'inscription : 04/09/2014
+ Messages : 1368
+ Orbes + Orbes : 569
+ Âge du Personnage : 27 ans.
+ Poste occupé : Assassin de la Main, criminelle de guerre recherchée.
+ Nom du dragon : Nerviskah.
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Armure d'écorce.
avatar
Morwen O'Shanahan
Message Dim 15 Fév - 22:32

    Le regard de Bryne sur elle fut en cet instant si intense que Morwen en eut envie de vomir d'excitation, quelque chose refluant puissamment depuis les profondeurs de son être pour jaillir. Qu'était-ce, cette impression encore inconnue qui la remplissait toute entière? Il n'y avait jamais eu que la haine dans les yeux de sa Némésis et voilà qu'au plus fort du combat, la rousse se sentit soudain faible comme un enfançon face à ces yeux d'eau vertes qui exprimaient quelque chose qu'elle était incapable de comprendre. Elle préféra se concentrer sur le vital, le combat, dos contre dos avec la jeune directrice, sabre en avant comme une promesse de chair et de sang. Ensemble... quel mot étrange. Aujourd'hui ce n'est pas moi contre toi, mais moi avec toi. Tellement étrange. Son sourire se tordit de manière carnassière, comme une cicatrice imparfaite laissé sur son visage. Ensemble, deux bêtes. Elles ne laisseraient personne vivants, Morwen en était persuadée. Et pourtant...

    Un trouble-fête entra maladroitement dans le cercle, brisant l'étrange harmonie des deux ennemies intimes en parant maladroitement un de ses opposants. Sloan.... Sloan... pourquoi tu cries son nom? Un instant, Morwen baissa sa garde, l'instant de trop peut-être: la masse d'un soldat heurta sa tête de plein fouet, couvrant sa vue d'un voile blanc et rouge. Elle tomba au sol en faisant glisser son nodachi au loin, s'étalant de tout son long. Fort heureusement l'écorce naturelle qui protégeait son corps avait poussé derrière son crâne, la protégeant de la mort mais ne lui épargnant pas la commotion. La rousse se releva pourtant telle un mort-vivant après quelque instant passé au sol, le regard creux, luttant contre l'inconscience. Elle avait promis à Bryne.... ensemble... ensemble. Morwen entra dans un état second, perdant petit à petit mesure de ce qui se passait autour d'elle, agissant sans comprendre en sabrant toute personne sur son chemin, avec une étrange lenteur; le combat des autres personnes lui échappa, celui des deux titans aussi. La douleur qui lui vrillait le crâne était insupportable et son visage suintait de sang, le crâne rudement touché et l'équilibre atrocement précaire. Pourtant même ainsi, la tête qu'était Morwen continuait de se battre, ses poings-enclumes écrasaient des têtes au sol, contre un mur, son nodachi découpa un homme tout entier en deux dans le sens de la longueur. Elle avala tout rond une dent qui avait cédé sous le choc de la masse, sentant sa tête tourner et son esprit déserter de plus en plus.

    Morwen chancela, non loin de Sloan et Bryne, s'appuyant à son nodachi planté au sol. Juste un instant, rien qu'un instant pour reprendre son souffle, ses esprits. Bryne n'était pas loin... son regard, tout à l'heure... elle la fixa de ses yeux rouges quand soudain ces deniers s'étrécirent pour être réduits à des têtes d'épingles: baissant la tête, Morwen devina la sensation poisseuse du sang brulant dans l'intérieur de ses vêtements. Elle releva le regard vers Bryne, l'homme derrière elle venant de planter sa lance dans le dos de la rousse qui cracha un épais filet de sang, ne l'ayant pas vu venir et n'ayant pu se protéger de son attaque. Elle fixa Bryne de cet être interdit, ne comprenant pas ce qu'il lui arrivait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t905-morwen-ses-blaireaux#14835 http://lindorm.forum2ouf.com/t906-les-blairotteries-de-morwen#14839
Professeur
+ Date d'inscription : 20/08/2014
+ Messages : 689
+ Orbes + Orbes : 1379
+ Âge du Personnage : 26 ans
+ Poste occupé : Professeur de Maîtrise du Don, Directrice de Lindorm
+ Nom du dragon : Hagen
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Roncecoeur
+ Inventaire : Son pendentif de jade, quelques menues affaires et des pétales fanés.
avatar
Bryne O'Cuinn
Message Dim 15 Fév - 23:03

[HRP : désolée je répond un court post mais comme Momo est juste à côté de Bryne ça me semble le plus logique XD]



Elle vit, comme au ralentit, Hagen terrasser le géant et son cœur se gonfla du sentiment de soulagement de voir son dragon se relever finalement, malgré ses blessures. Un instant, elle se tourna vers l'âme de son allié, de son ami, de son adoré, et se ferma au monde qui l'entourait, simplement heureuse de le voir piétiner les ennemis pour se rapprocher un peu d'elle. Lui son amour, lui son précieux ami venait à elle, répandant ses phéromones empoisonnées dans son sillage. Cher amour... Cher ami...
Un instant, seulement, elle s'était déconcentrée. Lorsqu'elle tourna la tête, souriant terriblement dans la bataille, d'un sourire lumineux d'espoir revenu, elle vit...
"MORWEN !" Elle hurla d'horreur, son sang se figeant dans ses veines de la voir empalée par un autre, les yeux dilatés en deux têtes d'épingles, agrandis par l'atrocité de cette seconde.
"MORWEN !" hurla-t-elle encore en se ruant vers elle, alors qu'elle embrochait à son tour celui qui venait de planter sa lance dans le corps de la rousse, le passant par le fil de l'épée, l'arrachant de la lance à la seule force de ses bras, retirant cette dernière du corps de sa si chère ennemie. Le sang avait quitté son visage, la laissant si pâle qu'elle semblait un fantôme toute éclaboussée de carmin, les yeux fous. Elle se précipita, réceptionnant le corps de la jeune femme dans ses bras, tombant à genoux, l'allongeant sur la terre devenue boueuse et spongieuse. "Ca va aller... Ca va aller..." Qui essayait-elle de convaincre ? Morwen ou elle-même ? Ses genoux gainés par les protections de son armure se trempaient de sang. le sang de Morwen, qu'elle seule avait le droit de faire couler...
Alors, elle hurla, elle hurla en un cri bestial, alors que ses ronces jaillissaient brutalement, sans plus faire de distinction entre amis et ennemis, proliférant à une vitesse terrifiante, ensevelissant vivants les soldats ennemis, les pressant vifs, s'étendant de plus en plus depuis l'épicentre de son corps, en un véritable champ barbelé devenant progressivement un mur, puis un dôme végétal, les dérobant au monde. Elle hurlait, la femme-ronce, en un cri déchirant, berçant contre elle le corps de son ennemie la plus chère, le dôme de ronce les plongeant dans l'obscurité, alors qu'il fleurissait brutalement, comme une plante en croissance accélérée. Les spores se libéraient soudain, hautement toxiques, faisant suffoquer les soldats alentours.
Bryne pleurait, dans l'obscurité, serrant fort Morwen contre elle, et son murmure heurta jusqu'à l'âme de son dragon d'une détresse sincère et naïve, si pure, qu'il se mit en marche vers le dôme... "Ne m'abandonne pas..."
Hagen défonça de son énorme patte le dôme, s'approchant sans risque des ronces et baissa délicatement son énorme tête vers Bryne et la femme qu'elle serrait si désespérément. Le dragon sortit sa langue meurtrière et Bryne, sans se rendre compte de ses gestes, fit rouler sa compagne sur le flanc, et la langue gluante de salive, à l'aiguillon mortel, se posa sur la plaie, régénérant les tissus, lentement mais sûrement. La plaie se refermait lentement, laissant Bryne, les yeux écarquillés, posés sur son allié. Hagen pouvait..? Jamais son allié n'était intervenu pour quiconque, jamais il n'aurait utilisé un don pareil sur quiconque d'autre qu'elle, il ne l'avait même pas fait pour elle...
Elle sentit déferler en elle une vague si chaude de soulagement qu'elle en pleura de plus belle, au milieu des épines, laissant aux autres le soin de se battre pour le moment...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t792-bryne-une-fleur-de-sang http://lindorm.forum2ouf.com/t790-histoire-de-fleurs-et-d-epines
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Mar 17 Fév - 19:29

Spoiler:
 

La rapière qu'il connaissait bien propulsa l'épée d'un ennemi qui fonçait droit sur Sloan et Bryne lui criait déjà dessus, comme le capitaine qu'elle était. Elle avait reprit du poil de la bête et se tenait prête face à ses ennemis. La voir s'acharner à lui crier dessus le rassurer et il tenta de se concentrer sur le combat qui faisait rage. En cet instant, il commençait à comprendre Bryne et sa soif de la guerre, ou du moins, soupçonnait-il à peine ce qu'il pensait savoir de sa cousine, la jeune femme se dévoilant peu à peu inconsciemment sous ses yeux. Il éprouvait pour elle une grande admiration, un si petit bout de femme, si frèle et si fragile en apparence, pouvait-elle montrer tant de hargne et de force au combat ? Il y avait longtemps que le jeune homme avait appris à ne plus se fier aux apparences, depuis son entrée à l'académie, mais là il s'agissait de sa cousine. Il s'agissait de Bryne et c'était déstabilisant. Il tentait de repousser ses réflexions, en même temps qu'il repoussait ses assaillants quand il entendit un cri déchirant et couvrant le champ de bataille. Il esquiva de justesse les énorme appendices qui servaient de pattes à Hagen et le vit se déplacer vers un amas de ronces.

Où était Bryne ? Où était la femme rousse ? Où était Vhaxas ?

-Je suis là mon frère.

Le jeune draogn attrapa un ennemi dans sa gueule pour le balancer au loin, en frappa un autre de sa longue queue reptilienne à la peau lisse verte et d'or et se postionna aux côtés de son allié. Hagen avait fait le ménage sur leur champ de bataille et de nombreux corps jonchaient le sol, le carmin de leur sang maculant la neige devant l'académie. Sloan assista avec émotions, sans comprendre, à la scène qui se déroulait entre sa cousine, la femme sur ses genoux, inconsciente et le dragon-insecte.

Son regard fut attiré par un mouvement à l'arrière de la scène. Sans réfléchir, il se mit à courir, fonçant droit sur Bryne et la femme blessée. Il prit soudain appuie sur un tas de pierre près d'elles et leva son épée dans un cri qui lui donna de la puissance. La lame s'enfonça dans la gorge du soldat en armure qui menaçait sa cousine. Ils tombèrent tous les deux à terre, Sloan à califourchon sur le corps inerte. Le casque du soldat roula, libérant une longue chevelure châtain. Le regard de la femme semblait immortalisé sur celui de Sloan et le jeune homme eut un mouvement de recul. Un instant, il avait cru voir dans ce regard celui de la femme dont on l'accusait de l'avoir tué, pour laquelle il avait été condamné à mort avant tout ça, avant l'académie.

Lâchant prise sur son pommeau, le Terra paniqua et se releva en titubant, manquant de tomber plusieurs fois. En plusieurs pas, il recula dans la neige, mais son dos buta contre quelque chose ou quelqu'un et il se retourna vivement.

-Vhax !
-Je suis là... tout va bien... ce sont des morts nécessaires. Elle n'a rien à voir avec cette femme à laquelle tu penses... ressaisi-toi maintenant. Bryne à besoin de toi...

Sloan respirait fort, à bout de force, sa chevelure en désordre, du sang maculant le blond et le vert, ses joues, ses paupières et ses lèvres. Fixant un instant le corps de sa cousine bien aimée secoué de sanglot, il se reprit, s'avança et reprit l'épée dans le corps de la femme qu'il venait de tuer. Puis, dos aux deux femmes, il se posta en position de défense et attendit. Il les protègerait le temps qu'il faudrait... jusqu'à la mort s'il le fallait...

Son dragon vint se poster de l'autre côté, dans la même position et poussa un nouveau cri, défiant ses ennemis d'approcher.

Il en faudrait beaucoup pour atteindre la directrice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
Terra
+ Date d'inscription : 14/09/2014
+ Messages : 497
+ Orbes + Orbes : 497
+ Âge du Personnage : 18 ans
+ Année : 2ème
+ Poste occupé : Etudiant Terra
+ Nom du dragon : Akairo
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Shikigami
+ Inventaire : ▬ 1*Mémoire Parasitée
▬ 1*Larve de Cauchemars
▬ Gantelet Hyakki Yakō
avatar
Mi-Cha Jung
Message Ven 20 Fév - 23:25

La directrice semblait éprouver des difficultés. J’avais admiré le don de Sloan-san dans son action. Mais je n’aurais jamais crut voir la directrice tomber, et craindre le feu. Pourtant, quelque chose me murmura que c’était naturel. Les plantes, les ronces, craignent le feu. La faiblesse du don se transmettrait au dragonnier ? Mais je n’avais le temps de réfléchir sur le sujet, pourtant…Je vis clairement mes camarades cherchaient à lui porter secours. Mais la voix forte du professeur MacElurst me fit tourner mon visage vers elle. Son ordre claqua, et je quittais le dos d’Akairo.

« Wakarimashita! » Vins-je à dire, le Wushei me venant alors naturellement.

Mon allié se mit alors en position pour me défendre. Ceci pendant que je fermais les yeux, baissant certes ma garde mais peu de choix en ces circonstances. Ce que me demandait mon professeur me demandait une concentration et un pouvoir relativement épuisant. Pourtant, je réussis à faire un golem de carrure, m’inspirant du corps musclé et puissant d’oncle Yu-Jin. Gardant ma concentration, il vint à servir de tremplin par impulsion pour projeter mon professeur. Ceci, juste avant qu’il ne se désagrège, mon souffle se faisant court l’espace d’un instant.

La puissance des coups lumineux de mon professeur me surprit, mais je n’avais pas le temps pour ça. Car le cri de la directrice raisonna. Je vis alors très clairement sa femme mourante, tout comme la mort du colosse par Hagen. Mais cela vint à nous surprendre, Akairo et moi. Et avant que je ne comprenne, le cri de mon dragon se répercuta dans mon esprit. Tournant la tête, je pus esquiver partiellement une lame…partiellement, car un cri quitta ma gorge.

Car de mes pas en arrières, je pus éviter le pire. Mais la douleur était là, et je portais ma main à mon visage. A mon œil…Je ne pouvais dire ce qu’il se passait, si ce n’est que mon dragon me défendit. Ma main sur visage, je sentais un liquide de mon œil…Et je savais, au-delà de mon souffle court et de la migraine…je savais qu’il était perforé. Alors, je serrais les dents…Genou à terre, je sentais mon allié peiner…Ma vue de mon œil indemne essayant de s’habituer. Ma tête me tournant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1014-l-equilibre-du-temps-se-fait-de-rencontres http://lindorm.forum2ouf.com/t1576-seule-la-vie-apporte-son-lot-d-experiences
Professeur
+ Date d'inscription : 01/12/2014
+ Messages : 421
+ Orbes + Orbes : 472
+ Âge du Personnage : 22 ans
+ Poste occupé : Professeur de Technique vétérinaire, PP des Lucem.
+ Nom du dragon : Ahu'ra Tanotiuh
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Explosion Solaire
avatar
Cordelia S. MacElurst
Message Ven 20 Fév - 23:51

Le cours des choses n’était peut être pas celui qu’ils auraient voulu. ils étaient pourtant à leur avantage non ? Imposant ainsi leur rythme soutenu. Galvanisé par leurs réussite et pourtant… Ils n’étaient qu’un surnombre face aux autres. ils n’étaient qu’un groupe de dragonnier dont les ressources n’était pas inépuisable. Dont les corps douloureux et fatigué commençaient à se montrer.
Chacun souffrait en silence. Hagen débarrassait le terrain alors qu’Ahur’ra faisait le menage par la voie des aires. Ainsi tout était plus visible.

Pourtant, les crit sonnaire, la rousse était apparement mortellement bléssé et Cordelia n’était pas au bout de ses peines. Elle n’avait jamais vu Bryne ainsi, en proie à ses émotions. Pourtant, ce n’était pas le moment. Non. Elle ne devait pas se relâcher.
Mais un second cri lui fit tourner la tête. Non. Pas lui. Pas son élève, ils n’avaient pas le droit. Répondant à sa demande sourde, Ahu’ra amorçait la descente pour finalement se poser sur le sol, laissant son dragonnier descendre avant se mettre en posture de défense. Personne ne les toucherait. Ni l’un, ni l’autre.

Là, dans un élan instinctif elle venait prendre le jeune homme dans ses bras. Pour lui montrer qu’elle était là, qu’elle était désolée, qu’elle le protégerait, car aucun ne devait plus être blessé. Relâchant son étreinte et se souvenant du quitte de premier soin, elle s’en emparait. Faisant attention aux alentours, mais ils étaient bien protégé, les jet de Lumière du dragon solaire aidant beaucoup.

Silencieusement elle lui prenait la main, découvrant son oeil désormais invalide. Elle nettoyait la plaie Posant un bandage de fortune avec des compresses bien serré. Là, tout de suite, elle ne pouvait pas lui faire de point. Combien même était elle professeur de technique vétérinaire, elle n’était pas médecin, elle ne pouvait pas lui charcuter le visage, l’essentiel étant de laisser le bandage bien serré.
Doucement elle fit signe a Ahu’ra d’approcher, celui-ci saisissant le Terra pour le poser sur le dos de son dragon.

- Reste sur ton dragon le temps que ta vue s’abitue. Je serait dans ton angle mort… Je suis désolée Jung.

Elle sans voulait, sans sa demande il n’aurait pas été blessé… Alors se qu’elle pouvait faire c’était s’assurer qu’il survive.
Son Katana à la main elle se replaçait correctement, défaisant les ennemies trop pressé. Attaquant même parfois.

Son corps était couvert de coupure, de griffure et la neige tâchait de sang lui rappelait qu’on était en Hiver. Lui laissant ainsi un gout amer dans la bouche.
Petit a petit elle tentait tant bien que mal de se rapprocher de l’autre groupe. Il fallait rester uni.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Neite.Cosplay?ref=hl http://lindorm.forum2ouf.com/t1446-le-carnet-de-cordelia
MJ/PNJ
+ Date d'inscription : 02/07/2012
+ Messages : 472
+ Orbes + Orbes : 308
avatar
Limlug
Message Mar 24 Fév - 18:36



Limlug est un compte MJ. Merci de MP un autre membre du Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue : Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-