AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Quand deux asociaux se rencontrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Sam 7 Fév - 9:25

Le temps était clair malgré quelques nuages paresseux d'hiver qui traversaient le ciel. Quelques étudiants profitaient encore de la relative chaleur de la journée pour se détendre entre eux cours. Sloan était de ceux-là. Même s'il s'était "réveillé" depuis le début de l'année pour la première fois de sa scolarité, grâce à la seule capable de cette prouesse, Bryne O'Cuinn, il lui arrivait encore de venir se reposer sous un arbre, loin des autres, souvent en compagnie de Vhaxas, mais le plus souvent seul. Depuis six ans qu'il était à Lindorm maintenant, les élèves avaient appris - à leur dépend- à ne pas déranger Sloan quand il était là, les bras derrière la tête, le dos contre l'écorce, les yeux mi-clos, voire hermétiquement fermés le temps d'une sieste qu'il estimait bien méritée. En cette dernière année, il profitait d'autant plus des rares moments de quiétude qu'il avait dans son emploi du temps, car les cours étaient plus intenses et plus nombreux. La nuit ne lui suffisait plus pour se reposer, d'autant que la plupart de ses rêves étaient encore et toujours hantés par le visage de cette fille, il y a près de dix ans maintenant, et pour la mort de laquelle il était accusé de meurtre par son père.

Un bruissement le fit sursauter. Vhaxas leva la tête et la reposa aussitôt sur ses pattes de devant, envoyant une vague d'apaisement mental à son allié. Mais Sloan ne se sentait pas apaisé pour autant. Se redressant un peu, il ouvrit les yeux et posa ses mains sur ses cuisses. Tournant la tête, il sembla s'adresser au vide.

-Inutile de te cacher, je t'ai entendu, sors de là. Dit-il d'une voix calme, sans colère, seulement agacé d'avoir été réveillé.

Il détestait avoir la sensation d'être épié et préférait savoir à qui il avait à faire.

*Elle ne t’espionnait pas, idiot ! Elle marchait simplement en direction de l'école. Rendors-toi, on va bientôt devoir retourner en cours et tu vas encore te plaindre que tu es trop fatigué*

Pour seule réponse, le Terra se leva et entreprit de faire le tour de l'arbre pour trouver l'importune qui avait osé le déranger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
avatarInvité
Message Sam 7 Fév - 13:29

    Columbia n'était à l'académie que depuis quelques jours et elle avait passé son temps à s'adapter au rythme certes, mais n'avait pas perdu son temps. Elle avait passé son temps libre à se balader ça et là, en toute innocence afin de noter mentalement les lieux et faire un plan sommaire: ça n'avait pas besoin d'être parfait, juste fonctionnel. C'était ce que le Grand Drake lui avait demandé. Elle avait prit la place d'une autre Tenebrae en l'assassinant et en falsifiant son dossier mais tout n'était pas parfait; il le serait sous peu, quand elle aurait le temps de profiter d'une réelle diversion pour entrer dans les archives et le bureau de la directrice. mais le mensonge tenait, pour l'instant. Il ne fallait pas trop en faire non plus, sinon elle serait trop rapidement suspecte. Mais dans sa mission, la jeune fille n'avait pas de pause. Hantant les couloirs de l'académie quand elle n'avait pas cours, visitant avec son professeur principal les serres - elle lui avait dit qu'elle avait été abandonnée longtemps dans la nature sauvage pour justifier ses connaissances, ce qui était parfaitement vrai- la Wyrm avait décidé de prendre quelques instants de repos dans le froid du dehors, qui lui remettait les idées en places; car si Columbia ne parlait pas, elle pensait. Tout le temps. C'était parfois source de confusion.

    Il faisait froid en ce début d'après midi, tandis qu’elle passa deux autres élèves visiblement seamen comme elle qui l’appelèrent "Ghost Girl"; la jeune fille n'y prêta aucune attention, jouant avec son écharpe, une main dans la poche de son manteau en s'approchant d'un arbre, un peu pensive. Elle se haussa pour jouer avec le bout d'une branche, faisant tomber un peu de neige tenace. C’était joli, la neige: elle n'en avait pas souvent vu. C'est à ce moment-là que quelqu'un l'interpela et elle tourna par réflexe la tête vers la source de la voix, découvrant un jeune homme accompagné de son dragon. Il avait contourné l'arbre visiblement et la blonde ne lui répondit rien, le saluant seulement d'une main avec un air calme et neutre. Derrière elle planait très légèrement quelque chose dans l'air, déformant l'espace subtilement. Comme de la fumée noire et bleue, à peine perceptible qui disparut finalement sans laisser de trace. Columbia était constamment entoure de Rakshasa, immatérielle créature qui n'était autour d'elle que quelques particules, un peu de fumée, un peu de vent.

    Elle s'inclina pour s'excuser, sans rien faire de plus, la main sur le tronc d'arbre froid. Columbia n'avait encore discuté avec aucun élève de l’académie et certains professeurs ressentaient de l'angoisse face à une personne muette; elle le savait. La blonde sortit un petit carnet de sa poche et tira son crayon pour écrire quelque chose, le tendant au jeune homme: Je ne voulais pas te déranger, bonjour. avait-elle écrit. Son écriture était claire et déliée, visiblement habituée. Lisible et sans nervosité, sans faute.

    Son visage quant à lui était stoïque, inexpressif. La blonde ignorait s'il voudrait faire connaissance ou pas mais pour ne pas sembler impolie, elle avait rajouter dans la marge de son carnet quelques informations : Columbia Swansonn. Première année. Tenebrae; rien de plus. L'essentiel suffisait amplement. Elle préféré attendre de voir s'il lui parlerait ou pas et elle reprendrait son carnet, tendant déjà la main, pour retourner à ses affaires. C'était une fille calme et visiblement peu encline à déranger les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Ignis
+ Date d'inscription : 05/02/2015
+ Messages : 67
+ Orbes + Orbes : 255
+ Âge du Personnage : 23
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Eesmal
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Impact Solaire
+ Inventaire : Ses deux cimeterres, des baies sucrées.
avatar
Tarik Arvand
Message Mer 11 Fév - 1:17

Froid. Vraiment froid. C’étaient les mots qui résonnaient dans le crâne de Tarik qui se retenait de claquer des dents. Il marchait aux côtés d’Eesmal, lui-même n’appréciant pas trop ces températures. Heureusement pour ces deux compères, le Soleil était pleinement visible et chauffait leur peau de ses rayons.

Généralement, en hiver, le jeune homme restait à l’intérieur devant un bon feu, à maugréer sur cette île et son manque de degrés. Mais cette fois, il fit l’effort de prendre l’air, n’en pouvant plus de rester enfermer depuis l’hiver et ses chutes de neige. Narthan lui manquait terriblement. Il n’avait pas reçu de lettres depuis un mois et se retenait de lui écrire pour savoir si tout allait bien. Ou carrément voler jusqu’à elle. Mais il le savait ; s’il n’y avait rien de grave, elle lui ferait un tel cinéma devant ses employés qu’il perdrait encore un peu plus en fierté et passerait pour l’enfant de 12 ans. Alors il mordait sur sa chique et grommelait à chaque fois que l’oiseau n’apportait rien pour lui.

Le regard perdu dans le paysage de Lindorm, il finit par apercevoir non loin de lui deux élèves. Le premier était un 5e comme lui, avec une coupe de cheveux des plus originales et le deuxième était une grande blonde du type brindille qui casse au vent.

« L’apparence ne fait pas tout Tarik ! »

Souffla Eesmal dans l’esprit du garçon. Celui-ci rétorqua par un sourire en coin. En effet, il avait appris assez souvent que ce que l’on voyait des gens étaient ce qu’ils voulaient bien te montrer. Et ce n’était pas toujours la vérité. Ainsi, une gamine d’1m50 à l’allure timide lui avait déjà mis un pied dans les bourses pour ses propos un peu trop francs.

« Déplacés. A ce tarif-là ce n’était plus franc, mais déplacé. »

- Oui bon ça va, on ne va pas revenir là-dessus. Je me suis excusé. Et j’ai eu mal. Ça suffit largement.

Il fallait toujours que le dragon intervienne dans ses divagations. Il aurait très bien pu en avoir marre depuis longtemps mais c'était un peu sa bonne conscience qui venait frapper sur le crâne de la tête de mule qu'il était. Et puis ces échanges sonnaient souvent comme une taquinerie entre eux-deux.
Alors qu’il allait reprendre son chemin, il remarqua quelque chose derrière la jeune femme. Il regarda Eesmal qui acquiesça à ses pensées. Ni une ni deux, il s’avança vers les deux jeunes gens qui semblaient faire connaissance. Dans sa précipitation, il ne fit pas attention au carnet sorti et salua d’un grand sourire et d’une main levée.

- Hey ! Bonjour vous deux ! Excusez-moi de vous interrompre en plein rendez-vous sous un arbre mais j’ai remarqué un truc qui te suivait. Dit-il en s’adressant à la grande blonde. Ton dragon, il est de quel type ? C’est bien lui qui... qui... « Flottait » derrière toi ? Non parce que c’est génial comme concept ça...

Derrière lui, Eesmal soupira doucement. Au fond de lui, Tarik restait un enfant fasciné par les dragons quel qu'ils soient. Mais son entrée en scène et sa manière de résumé la situation...le dragon restait aux aguets. A coup sûr, il allait faire une gaffe. 
Tarik attendit quelques secondes une réponse qui ne venait pas assez rapidement à son gout. Il se pencha un peu sur le côté et dit en rigolant :

- Ben alors, elle a perdu sa langue ?

Le dragon ferma les yeux quelques secondes. Ca y est, il l'avait déjà faite. Même le reptile avait remarqué le carnet avec le nom et prénom de la jeune fille. Et il n'avait pas loupé les bruits de couloirs sur une nouvelle élève muette. Les humains étaient parfois plus rapides que le vent pour répandre des choses. Mais évidemment, monsieur Arvand n'écoutait pas les rumeurs. Non, monsieur Arvand vivait dans son monde sans s'intéresser de savoir ce qu'il se passait autour de lui, histoire d'avoir un tour d'avance. Pour une fois, il attendit que ses congénères lui remettent les pendules à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Massya/454744607918932 http://lindorm.forum2ouf.com/t1673-tarik-arvand-et-ses-potos
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Mer 11 Fév - 10:30

Sloan tomba nez à nez avec la jeune fille qui l'avait dérangé. Elle le salua d'une main sans parler, restant à distance raisonnable, une main appuyée sur le tronc de l'arbre. Elle ne semblait pas effrayée. Elle ne semblait pas non plus vouloir chercher des noises. Sloan se redressa un peu, observant la jeune fille. Elle ne semblait pas beaucoup plus jeune que lui en vérité, mais il ne l'avait jamais remarqué à Lindorm pourtant. Une première année sans doute, et il était trop occupé pour s'inquiéter de savoir qui est qui dans cette école. Il n'avait plus vraiment de temps à perdre. Il s'en fichait de toute façon.

Soudain, elle sortit un carnet de sa poche et y griffonna quelques mots, puis lui tendit le carnet. Sloan le prit dans ses mains et lu... avant de relever on visage vers Columbia, un sourire d'excuses sur les lèvres.

-Oh... eh bah ça alors, si je m'attendais. Euh... désolé. Je...

Mais avant qu'il n'ai pu lui-même s'excuser pour son comportement et se présenter, la moindre des choses, Tarik fit une entrée fracassante dans des affaires qui ne le regardait pas. Sloan fronça les sourcils quand son camarade Ignis aborda les questions d'un dragon éventuel, car lui-même n'avait rien remarqué. Il fallait dire qu'il n'était pas très observateur, mais le comportement de Tarik l'exaspérait déjà. Il n'avait jamais pu le sentir en fait dans les cours, et il préférait à la limite avoir des échanges, même courts, avec son dragon Eesmal.

Sloan avait rendu son carnet à Columbia et s'apprêtait à s'en aller quand Tarik mit les pieds dans le plat en bousculant la première année avec autant de tact qu'un dragon dans un magasin de porcelaine ! Jouant des mâchoires, Sloan serra le poing et avant que Vhaxas n'ai pu le retenir, il frappait Tarik au visage et l'envoyait au tapis. Il était rouge de colère et son regard étrécit par la colère.

-Imbécile ! Tu remarques qu'elle a un dragon spectral qui la suit partout, mais tu es incapable de comprendre qu'elle est muette ? Imbécile ! crut-il bon d'ajouter encore une fois, desserrant le poing et se tournant vers la jeune fille, plus brusquement qu'il n'aurait voulu. Puis il tourna le dos dans le but de reprendre son sac dans la neige et de repartir en cours. Mais il connaissait déjà la suite...

Il ne regrettait pas son geste. Il était comme ça, à vif. Par contre, il était rare de lui voir un tel comportement. Et c'était encore plus rare de le voir défendre une autre personne, ne connaissant rien d'elle.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
avatarInvité
Message Mer 11 Fév - 13:36

    Columbia haussa simplement un peu vaguement des épaules comme si ce n'était pas important; c'était le cas. Son mutisme ne lui avait jamais semblé un handicap social, aussi étrange que cela puisse paraitre à ceux qui avaient la parole et elle ne s'était jamais formalisée des gaffes que les gens pouvaient faire face à elle. Tout le monde peut se tromper et le fait qu'elle était muette n'était pas écrit sur son front. Elle répondit au sourire d'excuse du jeune homme d'un simple hochement de tête, incapable de sourire mais semblant une fille plutôt du genre compréhensive malgré son visage neutre. La blonde remit son écharpe en place et allait tourner les talons lorsqu'un autre jeune homme fit son arrivée, tout sourire, avec son dragon. Elle le salua d'un bref mouvement de main et l'écouta parler; il parlait plutôt vite, semblait énergique. Cependant avant qu'elle ait put communiquer quoique ce soit, la situation s'envenima, la laissant gros jean comme devant avec son carnet et son crayon.

    Derrière elle, la forme inconsistante de Rakshasa s'agitait doucement, troublant à peine l'air comme une présence invisible mais lourde, poisseuse. Le garçon aux cheveux colorés frappa l'autre en plein visage et la jeune file resta plantée là sans rien dire, sans rien exprimer. L'air trembla, son dragon dansant dans le froid autour d'elle, excité par l'agressivité latente. Elle alla vers le nouveau venu et le saisit par le creux du coude, l'aidant à se relever sans rien faire d'autre, haussant des épaules avant de se tourner vers l'autre jeune homme, écrivant sur son carnet et déchirant le bout de papier pour le lui lancer. Ce n'est pas grave. Il ne pouvait pas savoir, y avait-il marqué, très simplement. Se grattant l'arrière du crâne sans prendre pour autant aucune expression, Columbia écrit quelque chose à l'adresse du brun et lui tendit son carnet. Spectral, avait-elle noté. Rien de plus. Elle n'avait pas relevé le "rendez-vous sous un arbre", trop imperméable à ce genre de chose pour y penser; elle laissait les affres de la jeunesse aux enfants qui à son contraire n'avaient jamais été soldats. Elle mit les mains dans ses poches et préféra attendre de voir ce qu'allaient faire les deux jeunes hommes avec le problème dont elle était involontairement le centre, ne se sentant pourtant pas concernée.

    La seule chose qu'elle écrit sur une nouvelle page de son carnet à l'adresse des deux hommes fut qu'il faisait froid, non?

    Par instinct, elle se mit en retrait de chacun de quelques pas, troublant la forme de son dragon derrière elle en le traversant involontairement, frissonnant de surprise; c'était comme traverser un fantôme, comme quand quelqu'un la traversait sous sa forme spectrale. Terriblement désagréable. Elle se pencha finalement sur la neige après avoir détaché une petite branche d'un arbre, écrivant quelque chose sur le sol; Columbia, son prénom. Puis revenant à la ligne, un simple point d'interrogation. Elle aurait bien voulus avoir avec qui elle communiquait, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Ignis
+ Date d'inscription : 05/02/2015
+ Messages : 67
+ Orbes + Orbes : 255
+ Âge du Personnage : 23
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Eesmal
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Impact Solaire
+ Inventaire : Ses deux cimeterres, des baies sucrées.
avatar
Tarik Arvand
Message Jeu 12 Fév - 2:08

Il ne vit pas le coup venir. Eesmal oui. Mais il n’intervint pas, estimant qu’il fallait qu’il reçoive un peu quelques coups durs pour apprendre la vie. Bien entendu, il veillait à ce que cela n’aille pas plus loin. Surtout dans l’enceinte de l’école.

Mais Tarik, qui accepta l’aide de la jeune femme pour se relever, massa sa mâchoire avec une envie ferme de lui renvoyer la pareille. Ses yeux dorés le foudroyaient, ne cachant pas son énervement. Le dragon lui envoya alors une onde de calme. Il était hors de question de commencer une bagarre au risque d’une exclusion, alors qu’il était si proche de fini enfin ses études !
Heureusement le jeune homme mordit sur sa chique. Il ne retint tout de même pas une pique, largement méritée pour Sloan.

- Je parle avant de réfléchir mais toi tu frappes avant de parler. Tu es autant un imbécile que moi au final.

L’entente entre les deux garçons n’était pas vraiment au beau fixe. Si on pouvait considérer qu’ils étaient en froid, c’était surtout dû au fait qu’aucun des deux ne connaissaient réellement l’autre. Et leurs tempéraments respectifs semblaient prompts à les mener irrémédiablement  à une prise de bec. Le reptile se dit que parfois pour crever l’abcès, il fallait laisser parler les poings dans un premier temps. Mais hélas ils n’étaient pas vraiment en droit d’essayer ce genre d’explications à Lindorm.

- Pardon pour mon aveuglement. J’aurais dû te laisser parler... Enfin, écrire.

N’étant pas un garçon à la vengeance facile pour ce genre de choses, il retrouva un visage plus souriant et essaya de passer l’éponge pour redémarrer sur de meilleures bases. Si possible. Il prêta donc attention à ce que la jeune femme écrivait dans son carnet et eut finalement la réponse à sa question qui lui avait couté un poing. Sa remarque sur le froid, le fit rigoler doucement. Il se retenait de claquer des dents. Alors oui, il faisait froid. Encore plus depuis qu’il avait rendu visite au sol recouvert d’une fine couche de neige. Il sentit alors Eesmal lui souffler un peu d’air chaud dans le dos. Il frissonna mais le remercia d’une gratouille au museau comme il les aimait.
La grande blonde recula alors de quelques pas et écrivit quelque chose dans la neige. Columbia.

« Son prénom. »

« Oui ça va je sais ! N’exagère pas quand même... »

Voyant le point d’interrogation, il sourit et pointa du pouce son dragon derrière lui.

- Lui c’est Eesmal, dragon solaire. Moi c’est Tarik, 5e année et Ignis.

Il ouvrit la bouche pour poser une question mais la referma. Son regard glissa vers la tête brulée de Sloan, attendant qu’il se présente lui aussi. Il savait qu’il était du genre solitaire. Alors s’il pouvait l’emmerder un peu en le forçant à côtoyer des gens et à décrocher sa mâchoire pour articuler son petit nom... c’était déjà ca de bien sur la journée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Massya/454744607918932 http://lindorm.forum2ouf.com/t1673-tarik-arvand-et-ses-potos
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Dim 15 Fév - 10:44

Son sac sur une épaule, Sloan avait déjà fait un pas en direction du bâtiment de l'académie quand une page du carnet de Columbia tomba à ses pieds dans la neige. Sloan tourna le regard vers elle et vit qu'elle aidait Tarik à se relever, et que celui-ci lui jetait un regard noir. Il eut un rictus à son intention, comme pour l'inciter à aller au bout de sa pensée, à venir le frapper à son tour. Mais comme rien ne venait, Sloan se pencha pour prendre le papier et lu les quelques mots griffonnés. Il ne pouvait pas savoir. C'était vrai, et lui-même avait été un peu brusque avec la jeune fille avant de savoir ce qu'elle faisait là, pensant qu'elle faisait exprès de le déranger. Il s'était calmé en comprenant qu'elle était muette et qu'elle avait le droit d'être là, comme n'importe quel élève. Mais il ne pouvait pas encadrer Tarik et il ignorait pourquoi. Que savait-il de lui en fait ? Rien, sinon qu'il était en 5ème année chez les Ignis et voilà. L'imbécile, devait-il reconnaître, c'était lui, de toujours s'emporter pour un rien, se sentant menacer, avec ses réflexes de gamins embrigadé depuis l'enfance par une bande de voyous...

*Tu t'apprêtes à devenir soldat mon frère. Il serait temps de laisser ton passé... là où il est.*
*Il y a certaines choses que je ne pourrais jamais oublier, ni me pardonner.*
*Je sais...*

L'échange silencieux avec entre Sloan et VHaxas était sans doute passé inaperçu aux yeux de ses camarades, mais cela avait eu pour effet de calmer les nerfs du Terra qui soupira en observant le carnet tendu de Columbia, avec une notion sur le temps. Oui il faisait froid sans aucun doute, mais lui avait chaud, à cause de son énervement quelques minutes plus tôt. Il vit Eesmal souffler dans le dos de son allié et admira la complicité des deux. Sa relation n'était pas comme ça avec Vhaxas, mais il ne pouvait pas se passer de lui non plus. C'était littéralement son frère. Il donnerait sa vie pour lui et ne laisserait personne lui faire de mal.

Les gestes de la Tenebrae retient son attention et écouta la réponse de Tarik qui se présentait. Est-ce qu'il devait se présenter lui aussi, dire qui il était, ainsi que son dragon ? Après tout, Columbia s'était présentée elle. Mais il n'avait toujours pas pardonné son comportement à l'Ignis et il commençait à en avoir marre de toute cette agitation. Il voulait retrouver le calme des cours qu'il devait encore suivre pour l'après-midi. Cependant, il n'allait pas laisser un Ignis se faire mieux voir qu'un Terra !

-Sloan O'Leary, Terra de 5ème année.

Il n'ajouta pas qu'il avait un lien familial avec la directrice de l'école, n'étant pas du genre à faire étalage de sa vie privée, passant souvent pour un réel mystère aux yeux de ses camarades. En fait, personne ne savait d'où il venait, qui était sa famille et sa vie avant l'académie.

-Et voici Vhaxas. ajouta-t-il.

En entendant son nom, le jeune dragon s'avança et s'inclina devant la jeune femme, impatient de montrer sa belle allure à quelqu'un qui ne le connaissait pas encore.

-Est-ce qu'on peut voir ton dragon, Columbia ? Ou est-ce qu'il est invisible, comme maintenant ?

Oui Sloan avait maintenant bien vu, ou du moins aperçu le dragon spectral et il était curieux de voir à quoi il ressemblait. Il était intrigué plus qu'inquiet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
avatarInvité
Message Dim 15 Fév - 16:56

    Finalement, ils étaient tous un peu des imbéciles ici et c'était bien que tous les parties le reconnaissent, même elle. Le jeune homme aux cheveux multicolores partait déjà, son sac sur le dos. Un individu pas commode. Columbia tourna la tête vers l'autre homme, le brun, qui s'excusa de son empressement alors qu'elle venait de l'aider à se relever. La blonde haussa les épaules, signe que ce n'était vraiment pas grave et un léger sourire timide perça le masque de son visage froid. Rien de spécial; elle était juste d'une nature pudique mais amicale. Il rit à sa remarque sur le froid, claquant des dents pendant que son dragon chercha à le réchauffer et par réflexe la blonde dénoua son écharpe épaisse et la lui enroula autour du cou, dans un geste qui ne semblait s’embarrasser de rien. Elle lui montra juste la paume de sa main d'un air de dire qu'il pouvait la garder et qu'elle ne voulait pas la récupérer, remontant le haut col de son pull puis de son manteau; elle-même dormait souvent dans la nature, avec la voûte céleste pour seule toit. Le froid ne l'intimidait pas le moins du monde.

    Entre temps, l'autre jeune homme avait décidé de revenir, après avoir lu le mot que la Tenebrae présumée lui avait jeté dans la neige, non loin de lui. Elle sourit au garçon - Tarik - et le salua d'un simple geste de la main qui enveloppa une salutation supplémentaire à son dragon Eesmal, polie et plus sociable qu'elle n'en donnait l'impression en première vision. La jeune fille aimait avoir des noms à mettre sur les visages qu'elle rencontrait; c'était plus facile pour elle pour replacer les gens plus tard. Le blond revint finalement, se présentant par la même occasion et elle le salua d'un bref mouvement de tête. Un Terra et un Ignis, dragonniers de Terre et de Feu; elle retint avant de se pencher vers Vhaxas, s'accroupissant dans la neige pour le saluer d'une main sur le cœur en souriant faiblement avant de se relever à la question poser. Ils voulaient voir son dragon? La jeune fille eut un air un peu étonné, la bouche un peu ouverte sans qu'un mot ne sorte.

    Regardant l'air périodiquement troublé autour d'elle, la blonde hocha positivement du chef mais hésita pourtant un instant. Tandis qu'ils avaient parlé, des traces de pattes immenses, multiples, s'étaient creusées autour d'eux comme si un grand dragon avaient rôdé autour de chacun sans se faire voir, en traversant personne et arbre, sans faire le moindre bruit. Elle reprit son carnet pour y griffonner quelque chose qu'elle montra à tout le monde: Manushya-Rakshasi, le nom de son dragon. Cette immatérielle entité de cauchemar qui aimait à sucer l'esprit des humains jusqu'à la lie, cette créature sans tête, sans voix. Rakshasa, avait-elle rajouté, ou corrigé, selon l'appréciation, juste sous le prénom de son allié qui tournait de plus en plus vite dans le coin, sans vraiment parvenir à se faire voir. Seuls les traces de ses pattes difformes se creusaient dans la neige quand la jeune Wyrm tira de l'intérieur de son manteau une petite cloche très usée, la faisant tinté dans une petite mélodie, se poussant pour faire de la place à une créature visiblement d'une certaine taille.

    Trois paires d'ailes se formèrent dans l'air comme une fumée délicate, l'ectoplasme qui composait le corps invisible de Rakshasa se solidifiant petit à petit pour faire apparaitre un dragon difforme, monstrueux. Ses ailes déchirées ressemblaient à des suaires, ses pattes - six - pourvues de griffes tordues, ressemblaient à des mains décharnées, de taille variable. Il n'avait ni tête, ni mufle. Pas d’yeux, pas de gueule si ce n'était deux étranges rangées de dents tordues qui départageaient son dos courbé. Sept mètre d'envergure peut-être, voir plus, voir moins. Aucun son, aucun cri, aucune parole n'émanèrent du dragon spectral matérialisé dont la queue, comme un fouet d'os transparent, fouettait l'air sans rien agiter, sans faire de bruit.

    Pendant que Rakshasa s'tait incarné, sa dragonnière avait continué à écrire de son côté pour prendre un peu d'avance, fixant son allié sans rien exprimer; il était une créature de cauchemar, une entité vicieuse qui ne désirait qu'asservir les Humains. Pourtant il était aussi muet qu'elle, sourd, aveugle, sans sens du toucher. Il n'était qu'un fantôme, comme elle. La blonde tourna le carnet vers ses nouvelles connaissance, le maintenant devant sa poitrine sans rien exprimer de particulier. L'immense dragon vicié disparu d'un coup, comme emporté par le vent. Aussi vite et discrètement qu'il était venue comme s'il n'avait été qu'une fugace vision de cauchemar.

    Nous nous connaissons d'avant ma naissance. Il m'attendait. Les dragons spectraux ne se lient généralement pas aux humains, avait-elle simplement écrit à l'adresse de ceux qui deviendraient pour quelques mois ses nouveaux compagnons, il est muet, comme moi. Mais nous parlons beaucoup avec nos esprits, alors je ne suis jamais seule. Ils n'étaient qu’une seule et unique personne. Lui sa voix, elle son ancre dans le monde physique. Columbia ajouta une dernière phrase: logiquement, je devrais pouvoir parler en utilisant sa voix télépathique, mais ça ferait bizarre... je n'ai jamais essayé, mentit-elle.

    Il n'y eut plus trace du dragon spectral, hormis ses traces dans la neige et l'air fébrile, délicat, qui se déformait par accoue autour de la jeune dragonnière muette.
Revenir en haut Aller en bas
Ignis
+ Date d'inscription : 05/02/2015
+ Messages : 67
+ Orbes + Orbes : 255
+ Âge du Personnage : 23
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Eesmal
+ Type de Dragon : Lumière
+ Le Don légué : Impact Solaire
+ Inventaire : Ses deux cimeterres, des baies sucrées.
avatar
Tarik Arvand
Message Mer 18 Fév - 16:21

Finalement le Terra sembla se plier aux présentations non sans mal. Tarik appréciait ses moments de solitude mais il ne comprenait pas bien le besoin de Sloan de fuir à ce point les gens. Même s’il était curieux de nature, il n’aimait pas fouiner dans les histoires des autres. Il était même rare qu’il pose des questions sur le passé des personnes qu’il côtoyait. Il aimait parler du présent. S’il devait connaitre quelqu’un, il voulait se concentrer sur ce que cette personne était actuellement et non dans le passé. Eesmal considérait cela comme un manque de prudence. Tarik pensait que c’était donné une chance à tout le monde d’être quelqu’un de nouveau sans jugement basé sur « l’avant ».

Toujours est-il que le jeune homme resta un peu plus longtemps parmi eux et se fendit même de la question que Tarik avait sur les lèvres. Comme quoi, ils pouvaient avoir des choses en commun !

« Ne t’emballe pas Tarik... Tu t’emballes toujours trop vite... » soupira le dragon.


Mais il ne l’entendait déjà plus. Tout son attention était concentrée sur Columbia et la créature qui laissait des traces autour d’eux. Elle sembla hésiter mais finit par céder à l’attente des deux garçons et recula de quelques pas. Eesmal tira sur la tunique de Tarik pour le faire reculer également d’un pas
ou deux.
Elle sortit alors une petite clochette qu’elle fit tinter. Au fur et à mesure, l’animal apparu. Chaque partie du corps qui prenait consistance devant eux, étonnait grandement Tarik. Même s’il avait déjà vu un autre dragon au physique des plus marquants également, celui-ci n’en restait pas moins très intéressant. Evidemment que le brun ne pensa pas à « Quel beau dragon ». Il eut un mouvement de recul, le temps de s’habituer à la vision de ce spécimen et finit par lâcher un « Wow » admiratif.

Eesmal pencha la tête sur le côté, perplexe. C’était bien connu que ce type de dragon était spécial... et pas vraiment doté d’empathie pour les humains. Le dragon était méfiant pour deux et il avait raison vu que son humain semblait juste subjuguer par ce dragon aux allures cauchemardesque. Allait-il un jour apprendre à se méfier ?

Une fois que Columbia reprit « la parole », le dragon disparu. Ou presque. Tarik lut la note de la jeune femme et sourit.

- Alors il t’attendait... waw, ça doit être spécial... Par contre ça serait surement plus pratique d’utiliser sa voix, surtout pour des choses urgentes non ? Tu devrais essayer. En tout cas, ton dragon, il n’a pas l’air de faire dans la dentelle ! Ça doit bien secouer en combat...

Alors que le jeune homme voyait cela comme quelque chose d’époustouflant, Eesmal, lui, se disait qu’il ne vaudrait surement pas être son ennemi. Ou alors bien préparé à savoir quoi affronter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Massya/454744607918932 http://lindorm.forum2ouf.com/t1673-tarik-arvand-et-ses-potos
Terra
+ Date d'inscription : 19/08/2014
+ Messages : 390
+ Orbes + Orbes : 849
+ Âge du Personnage : 21 ans
+ Année : 5ème
+ Nom du dragon : Vhaxas
+ Type de Dragon : Terre
+ Le Don légué : Séisme
avatar
Sloan O'Leary
Message Ven 27 Fév - 12:28

Columbia ne mit pas longtemps à accéder à la requête de Sloan. Elle avait sortit de sa poche une clochette qu'elle fit tinter, et changea de place comme pour laisser l'endroit dégagé pour une grande créature. Le Terra avait remarqué les traces de pattes dans la neige, nombreuse et se demanda si c'était l'oeuvre du dragon, ou d'autres passés avant eux. La réponse ne se fit pas attendre quand le dragon de la jeune fille apparut petit à petit devant eux. Sloan recula d'un pas, de concert avec Vhaxas, qui levèrent petit à petit la tête vers le ciel, admirant le corps étrange de ce dragon étrange. Le jeune homme était toujours fasciné par les différents dragons qu'il rencontrait, et aimait à admirer leurs ressemblances ou différentes. Deux ailes... six pattes... une gueule indéfinissable... et toujours cette allure intangible, même s'il se montrait devant eux. Un corps intangible mais dangereux malgré tout, Sloan n'en doutait pas. Quelles étaient les raisons qui avaient poussé un dragon spectral à se lier avec une humaine, à passer l'alliance, et à devenir soldat d'élite ? C'était peu commun, d'après ce qu'il avait retenu de ce type de dragons.

La jeune dragonnière leur tendait de nouveau son carnet, parlant de son dragon, et révélant un peu de leur histoire. Sloan écouta Tarik avant de parler lui-même... pour dire quoi en réalité ? Il observa le dragon disparaître de nouveau, laissant un grand vide aux côtés de Columbia, comme s'il n'avait jamais été là. Quelle impression étrange. De quoi était-il capable ? Et Columbia ?

-C'est vrai, ça doit être possible, d'utiliser sa voix télépathique. A toi de voir si c'est ce que tu veux vraiment, ou si parler est pour toi superflu.

Lui-même n'était pas un grand bavard et il n'ouvrait la bouche que lorsque c'était nécessaire, laissant souvent des grand blanc dans les conversations qu'il suivait. Mais la politesse exigeait souvent qu'il réponde, à son grand damne.

-Quelles sont les capacités de Rakshasa, et toi, quel est ton don ? Tu peux nous faire une démonstration ?

Il commençait à se demander quel genre de dragonnier Columbia serait et puisqu'il serait dans l'armée à partir de l'année prochaine, autant commencer à se renseigner sur qui seront ses futurs collègues... si elle allait jusque là. Il y avait quelque chose d'étrange chez la jeune fille qu'il ne pouvait expliquer. Peut-être devenait-il parano, à cause de tout ce qu'ils entendaient dans les cours et les rumeurs sur les wyrms.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t772-sloan-et-les-gens-fais-po-chier http://lindorm.forum2ouf.com/t774-seismes-d-un-terra-qui-ne-controle-rien
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Quand deux asociaux se rencontrent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-