AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Aux grands maux ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 128
+ Orbes + Orbes : 629
+ Âge du Personnage : 27 ans
+ Nom du dragon : Kuro
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Disparition/Réapparition
avatar
Tensui Sawachi
Message Mer 11 Mar - 22:51

Narthan.
Après plusieurs semaines de mission, ils étaient finalement de retour à leur point de départ … ou presque. Ils l’avaient pas jeté l’ancre à Al-Khasir cette fois, mais à quelques dizaines de kilomètres d'Ab-Alsalifh. Il se doutait bien que le sultan avait le bras long sur son ancienne nation et il n’était pas du genre à se jeter dans la gueule du loup.
Même si la présence de Ejaz sur l’Adventure Galley n’était pas déplaisante, surtout qu’à présent tout les hommes se tenaient à carreaux en ce qui le concernait après avoir entendu parlé de ce que Paulo avait fait et en le voyant reléguer au fond d’une des cellules. Il était temps que cette mission prenne fin. Le sultan l’avait assez fait tourner en bourrique. Il était temps qu’il récupère son du et ils reprennent la mer.
Une nouvelle mission de Phantom les entendait lui et son équipage, et Tensui ne comptait pas louper cette occasion d’intensifier ces liens avec les Wyrms. Au fur et à mesure de leurs missions de kidnapping, ils se mettaient de plus en plus de personnes à dos ce qui rendait le commerce sous pavillon blanc plus difficile. Il était donc temps qu’ils s’allient avec des personnes dont les convictions étaient un peu plus proches des leurs … si la suprématie de Limlug venait à prendre fin, il serait plus facile de faire retrouver aux îles de Wuweishu leur indépendance.

Accosté dans une petite crique masquée par quelques hautes falaises, il chargea et aida Kuro à faire voyager trois de ses hommes à Tiamat pour qu’ils y achètent ce dont ils avaient besoin pour se ravitailler, ils y achèteraient quelques ânes pour ramener leurs achats jusqu’au bateau.
Kuro s’était également chargé de larguer Paulo en pleine jungle avec un couteau, le temps qu’il trouve la sortie ils auraient quitté leur crique depuis longtemps. Tensui n’avait pas forcément suivi les conseils d’Ejaz à la lettre … mais il ne fallait pas trop lui en demander. Il ne l’avait ni tué ni mutilé, mais son ancien matelot ne serait pas gentiment laissé sur le bord d’un quai après ce qu’il avait fait.
Et enfin le petit dragon de ténèbres irait déposer une ultime missive à l’entrée du palais puis d’observer et d’écouter discrètement les réactions du sultan pendant quelques jours.

Tensui lui laissait une ultime chance de payer la rançon.
Sinon il irait lui rendre une petite visite.

Ayant bien du mal à rester en place, le capitaine de l’Adventure Galley laissa son navire au bon soin de ses hommes restés à bord et partit à la recherche de la source d’eau la plus proche de paires de bidons vides reliés entre eux par des cordages sur les épaules … et il emmena Ejaz avec lui.
Même si le jeune homme allait les quitter d’ici peu, le capitaine continuait à ressentir le besoin de se distraire avec Ejaz en attendant. Le jeune homme l’avait bien fait rire en rougissait jusqu’aux oreilles enfoncé sous la couverture jusqu’au menton le matin où il s’était réveillé dans son lit quelques heures après le « jugement » du traitre.
Tensui n’avait rien tenté se contentant de rire nullement gêné par la situation et il s’était levé en lui disant que Shefu l’attendait dans les cuisines, il était exempt de nettoyer de pont pour le moment.

Les mains posées sur les cordages sur ses épaules, Tensui jeta un bref coup d’œil en arrière, ils n’apercevaient même plus l’Adventure Galley après cette heure de marche, avant de reporter son attention sur Ejaz lui désignant la jungle que l’on devinait assez loin.

« On est pas si loin de chez toi là, tu es déjà venu par ici ? »




Dernière édition par Tensui Sawachi le Ven 13 Mar - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1459-les-relations-d-un-pirate
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 299
+ Orbes + Orbes : 597
+ Âge du Personnage : 25 ans
+ Poste occupé : Troisième frère du Sultan
+ Nom du dragon : Altaïr
+ Type de Dragon : Feu
avatar
Ejaz F. El Yakine
Message Jeu 12 Mar - 21:08


Rien qu’à l’idée de se souvenir de son réveil dans le lit du Capitaine, Ejaz en avait des palpitations. Il avait ouvert les yeux pour se retrouver à quelques centimètres à peine du visage si sévère de Tensui. Ses yeux étaient clos, ses longs cheveux noirs éparpillé autour de son visage et Eji avait pu observer à loisir le tatouage qui marquait sa tempe et sa pommette. Il avait été prit d’une irrépressible envie de repousser une mèche pour mieux l’observer mais il n’avait pas oser, se contentant de rougir et de reculer contre le mur pour se tenir à distance. Il se souvenait trop bien du baiser et des propositions sous jacente du Capitaine, pour ne pas être sur ses gardes à chaque instant. Alors certes, lui aussi lui avait offert un baiser, mais c’était pour le remercier, puis il n’était pas vraiment dans son état normal.
Quand le pirate avait remué, signe qu’il allait bientôt se réveillé, Eji s’était caché sous les draps, rougissant de honte, cachant ses jambes comme il avait pu. Mais au final Tensui n’avait pas fait grand chose, si ce n’est se moquer de lui ouvertement et lui ordonner de rejoindre Shefu aux cuisines. Chose qu’Eji s’était empressé de faire.

Le soir venu, il avait regagné sa cabine et une jolie surprise l’avait attendu. Des vêtements propres et à peu prés à sa taille. Il devait sans doute appartenir à une conquête du Capitaine qui les avait oublier en partant. Toujours est-il qu’au moment où il traversait la jungle en compagnie du pirate, il était décemment vêtu.
Il portait un court caleçon qui descendait jusqu’au mollet, un haut à la mode de Wuweishu, avec un petit col mao, et une paire de sandale solide.
Ravi de sortir du bateau, il avait marcher avec plaisir sur la plage de sable blanc sur lequel le bateau avait accosté et il avait emboîté le pas au Capitaine. Il ne portait rien, mais suivait d’un bon train les grandes enjambées de l’homme.

Le nez en l’air à admirer la végétation, il répondit doucement, d’une voix claire et chantante : « Non jamais. Mon frère ne me laisserait jamais m’aventurer dans une jungle...sans..sans permission, ni..garde du corps...Et même accompagné..Je crois qu’il n’accepterait jamais... »

Poussant un soupir, il accéléra pour se mettre au niveau du Capitaine et marcher plus facilement dans ses pas. Les feuilles battaient ses jambes, mais ce n’était pas très grave. Son bras n’était plus en écharpe, mais il n’arrivait toujours pas à le bouger correctement. Il arrivait à remuer les doigts, mais faire de grand mouvement était encore un peu douloureux.
Les bleus sur son visage s’étaient un peu estompé, mais certains marquaient encore sa peau.

Un oiseau poussa un joli cri et Ejaz leva la tête pour le chercher à travers les immenses palmiers et arbre de la jungle, et trébucha sur une racine. Il tomba en avant sur Tensui et se cogna contre son dos. S'agrippant à lui dans un réflexe humain, il devint rouge pivoine en se rendant compte qu’il avait tirer sur le kimono, déshabillant en partit le torse du pirate.

« Je..je ..je suis désolé... » Dit-il précipitamment en fixant le sol avec obstination. Se remettant sur ses jambes, il finit par accélérer pour masquer sa gêne et arriva dans une grande clairière où coulait un ruisseau entre des rochers.

S’avançant prudemment pour ne pas retomber, il fixa un point loin pour ne pas voir Tensui et rougir de nouveau. Ses joues étaient brûlantes, son cœur battait la chamade et il ne savait pas pourquoi...


If you wanna take me, take me away tonight
Can't this wait until the morning comes
Shut up and Dance with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1422-liens-d-ejaz-f-iv-el-yakine
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 128
+ Orbes + Orbes : 629
+ Âge du Personnage : 27 ans
+ Nom du dragon : Kuro
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Disparition/Réapparition
avatar
Tensui Sawachi
Message Ven 13 Mar - 12:33

Le nez en l’air, Ejaz observait tout autour de lui comme un gamin qui découvrait un monde merveilleux dont il avait déjà entendu parler mais qu’il n’avait jamais vu de ses propres yeux.
Pourtant la jungle n’était pas si éloignée que ça du palais autant dire que ça ne devait pas être bien compliqué pour des fils de sultan de s’y rendre … même avec une belle escorte.

Il lui posa donc la question et une fois de plus, Ejaz fit référence à ce frère qui visiblement ne tenait pas à ce qu’il quitte les murs du palais. Pas étonnant qu’il soit si timide et réservé si on l’enfermait dans une petite cage dorée incapable de faire ses propres expériences et d’en tirer les leçons.
Au moins avec ce kidnapping, Tensui avait la satisfaction d’avoir fait sortir un peu le petit oiseau de sa cage et de sa coquille par la même occasion.
… Même si Ejaz conservait cette maladresse dont il fit preuve une nouvelle fois alors que Tensui lui répondait.

« C’est dommage, ton frère doit vraiment … »

Mais Tensui s’arrêta de parler lorsqu’Ejaz s’accrocha soudainement à lui, apparemment pour retrouver son équilibre, tout en tirant sur son vêtement. Les pans de son kimono s’écartèrent quittant en partie la ceinture qui les maintenait correctement en place et Tensui se retrouva une épaule dénudée, une partie du torse apparent. Se tournant vers Ejaz, il l’écouta bredouiller une fois de plus quelques excuses puis il le fit filer d’un pas vif vers la clairière la plus proche visiblement impatient de masquer sa gêne.
Un fin sourire étira les lèvres du pirate, Tensui se remit en marche ajustant maigrement son kimono le faisant quitter complètement la ceinture le laissant ainsi ouvert sur son torse avant de réajuster les cordages des bidons vides sur ses épaules.

« N’hésite pas à me le dire si la nuit que l’on a passé ensemble ne t’a pas suffit Ejaz. Tu n’es pas obligé de faire semblant de trébucher pour avoir une excuse pour me déshabiller »

Sans nul doute, Tensui s’amusait de la situation.
Même s’il avait eu le droit à un petit baiser tout chaste et à un câlin le soir du « jugement » de Paulo, il s’était bien rendu compte dès le lendemain matin que rien n’avait changé dans le comportement du prince. Vu la façon dont il avait rougi et dont il s’était efforcé de rester cacher sous les draps, Tensui se doutait bien qu’il aurait encore joué le vierge effarouché s’il avait tenté un rapprochement. Et ce n’était pas forcément son truc, il préférait avoir des partenaires pleinement consentant.
C’était donc une fois de plus pour intensifier le rouge sur les joues du prince et pour l’entendre bredouiller quelques excuses et justifications incertaines, qu’il le taquinait de la sorte.
Pénétrant à sa suite dans la clairière, il regarda autour de lui et tendit l’oreille avant de bifurquer sur sa gauche appelant Ejaz par la même occasion.

« Ne pars pas tout seul devant, tu ne sais pas où tu vas et tu vas te perdre. Viens par ici »

Et son instinct se révéla bon puisqu’ils tombèrent bientôt sur un petit ruisseau en bord de clairière au bord duquel Tensui s’accroupit posant les bidons vides à côté de lui pour commencer à les remplir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1459-les-relations-d-un-pirate
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 222
+ Orbes + Orbes : 260
+ Âge du Personnage : 29 ans.
+ Poste occupé : Médecin des Wyrms Progressistes.
+ Nom du dragon : Apopis
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Contrôle des Toxines
+ Inventaire : Un Apopis jetable. Je vous jure, c'est très aérodynamique et ça fait de super plongeon. On devrait en faire un sport national !
avatar
Kamuzu Sebak
Message Ven 13 Mar - 12:57

« Comment ont-ils osé me prendre de haut ? Je suis le Grand seigneur Apopis ! Maître de toute vie ! Je mérite une pleine considération ! Kamuzu ! Kaïs ! Vous devez me servir. Sanka serait d’accord, évidemment. »

Je vais le passer par-dessus bord…si seulement il n’avait pas d’ailes pour voler ce fichu dragon de merde. Inspirant et expirant pour garder mon calme, son discours depuis qu’un pauvre tavernier avait rit en voyant sa taille, et ses manières, commençait à m’éreinter.
Kaïs avait reçu une missive la veille. Comme quoi, on avait une piste solide en Ancienne Khi’Saab, mais sur la partie Kevii du territoire. A peu de choses prés, le trajet aurait été bien plus long. Nous avions apprit en Aéria, Carabas étant pratique pour cela, que le pirate était un Sawachi. Aussi, nous étions en train de préparer nos effets pour nous rendre à Wei Shi, la ville des pirates de Wuweishu.

En ayant assez des divagations de mon « allié », je vins à finir par l’attraper, le garder contre moi, et surtout : le bâillonner. Le maintenant d’une main ferme. Kais avait déjà à faire avec sa dragonne, et puis, nous utilisions gentiment le transport nommé « Altaïr ».
Pauvre dragon de Chaleur qui doit subir les débilités d’un Poison et d’une Ténèbres. Soupirant, je sentais le mal de crâne. Mais la jungle était là, sous nos pieds.

Profitant d’une clairière, l’ami du petit Ejaz nous laissa descendre. Mais voilà, Apopis en profita pour se glisser de mes bras et filer à l’anglaise. Hurlant à tue tête que, pour la peine, il allait nous montrer comment il était un grand seigneur.


« Kaïs, je vais tuer ce crétin. » Répondis-je alors, en simple constat.

Courant ensuite après ma bestiole, j’étais complètement énervé. Et quelle ne fut pas ma surprise, derrière un buisson, de le voir sur un rocher prés de la rivière. Debout sur ses deux pattes, toisant un étrange duo…


« Vous, simple deux pattes humanoïdes ! Cette partie de la Jungle est mienne, alors, partez ! L’Empereur Apopis vous l’ordonne…Si vous ne voulez tâter d’une mort lente par poison, en vous sustentant de mes biens. »

Serrant le poing, je sorti du buisson et donnait un coup ma bestiole. La faisant tomber dans une flaque solitaire d’eau…Où il hurla comme un forcené. Moi, lui hurlant dessus :

« CRETIN ! Essai de buter Ejaz, et je te jure que je te noie pour de bon non mais ! Mieux, je laisse Kaïs te cuisiner au petit four ! »

Ah…C’est vrai, le duo…De Ejaz avec son kidnappeur. M’en rendant compte, je leur portais un regard avec un soupir. Ma main sur mon sabre à ma ceinture, l’autre à ma nuque. Bordel, je déteste ce type de merdier. Kaïs, dit-moi que tu m’as suivit ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1629-dossiers-medicaux
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 174
+ Orbes + Orbes : 168
+ Âge du Personnage : 29 ans
+ Poste occupé : Capitaine Wyrm - Progressiste
+ Nom du dragon : Sanka ' Tapurna
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Voleur d'ombre
avatar
Kaïs At-Fila
Message Ven 13 Mar - 13:20

- Tu ne le trouveras pas. Tu échouera, comme l’aliance. Puis tu devras partir loin de tout.

Et j’entendais sa voix caverneuse, nasillarde et chantonnante au creux de mon esprit, lisant et relisant la lettre de mon petit frère. Ils ont le chic pour me donner des ordres ceux là. Faudrait que je remette les points sur les i un jour ou l’autre.
Enfin, nous étions partit. La route ayant finalement dévié de notre objectif principal.

Des heures et des heures de vol à entendre le lézard se plaindre un peu plus à chaque moment de la journée. Stupide reptile. J’en viens même à trouver Sanka reposante. Elle est moins exubérante. plus solitaire et Sinueuse. Dragonne pleine d’envie de vengeance. Elle n’en reste pas moins fidèle.
Je sais… Je sais profondément que je joue avec le feu, que je suis comme un funambule sur sa corde tendu. Sans filé. Sans sécurité. Mais jamais je ne vacille. Non. je ne pourrais pas le laisser à moins qu’il me rejète…
Il est mon instrument d’équilibre.

Je levais les yeux aux ciels en entendant une nouvelle fois l’immonde bestiole de compagnie de Kamuzu. Il mériterais finalement un bon bain.
Avisant la Jungle et une clairière je demandais doucement à Altair, le seul dragon saint d’esprit du groupe, de se poser finalement là bas.
Se qu’il fit.

Je n’avais même pas le temps de défaire quoi que ce soit que j’entendais Kamuzu pester contre son Dragon. Il allait le tuer… Encore. Et que devais-je répondre à ce constat hein ? La même chose comme d’habitude : Bah vas y.
Mais ça c’était seulement si il n’était pas partit en courant.

Bah voyons… Comme si on avait que ça à faire. Santa toujours dans mon ombres ricanait en pensée, vantant l’intelligence de ma moitié et de son double décimètre. Me faisant sourire au passage. 
Désencrassant Altair je lui demandais de me suivre par le ciel, nous serions ainsi plus éfficace. Sanka sortant de mon ombre je montais finalement sur son dos en soupirant, une nouvelle fois les yeux aux ciel.
Puis nous partions finalement au pas de course. Je ne suis pas vraiment rassuré. Cette Jungle et dense et même si ja la connait un peu on peut facilement si perdre. Avoir Kamuzu loin n’est pas vraiment une bonne idée.

Ainsi je le cherchais, me laissant guidé par les crits et cette voix que je ne connais que trop bien.
Mais quelle ne fut pas ma surprise en voyant mon amant, son dragon dans la flaque mais aussi Tensui… Et Ejaz. Quelle chance, vraiment. Mon homme me porte chance.

Encore assez loin je descendais finalement, laissant ma compagne disparaitre à nouveau avant de rejoindre mon homme.

Portant finalement mon regard sur Tensui et Ejaz mon sourire ne pu que s’agrandir. Presque cynique, voir acide… Le passé me joue des tours en ce moment.

- Tien tien tien qui voilà donc. Ca faisait longtemps Tensui. Ejaz.

Mes yeux bleus passant de mon premier coup… à mon petit frère… Puis a mon coup actuel.

- Je savais que tu me porterais chance Kamu.

Quand à Apopis ? Qu’il crève, je m’en fout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 299
+ Orbes + Orbes : 597
+ Âge du Personnage : 25 ans
+ Poste occupé : Troisième frère du Sultan
+ Nom du dragon : Altaïr
+ Type de Dragon : Feu
avatar
Ejaz F. El Yakine
Message Ven 13 Mar - 15:11


Non sérieusement, Tensui devait arrêter de faire ce genre de plaisanterie. Ejaz cru qu’il allait avoir un arrêt cardiaque et tout le sang de son corps remonta dans son visage. Il devint d’un beau pivoine soutenu et cacha ses joues dans ses mains, honteux, aussi bien par son geste que par la réplique du pirate.
Lui jetant un coup d’œil, il finit par détourner la tête en se rendant compte que Tensui n’avait pas remit son kimono correctement.

« Non..je..mais non..ce..ce n’est vrai..je… » Baissant la tête, il accéléra le pas pour essayer de se cacher un peu alors que son cœur tambourinait dans sa poitrine. Il..il sentait que le pirate ne le laissait pas indifférent, et ce malgré tout ce qui s’était passé entre eux. Malgré sa cruauté et son caractère abrasif, Ejaz savait que l’homme pouvait se montrer particulièrement attentionné et passionné.
Et plus sérieusement, c’était bien la première fois que la proximité de quelqu’un le mettait aussi mal à l’aise, enfin, plus qu’à l’ordinaire.
Ralentissant quand Tensui lui ordonna de venir prés de lui, il l’attendit, pénétrant dans la grande clairière où coulait un ruisseau.

S’accroupissant auprès de lui, il mit une main dans l’eau pour s’asperger le visage, essayant de calmer cette chaleur sur son visage. Il n’osait plus vraiment regarder le pirate et n’osa pas l’aider. Il allait encore tout renverser et avec son bras douloureux, cela allait devenir difficile. Fixant son reflet dans une flaque, il arrangea un peu ses cheveux, masquant comme il pouvait le bleu qui s’étendait de sa pommette à sa joue.

Finalement, se fut une voix qui le fit sursauter et il tourna la tête en direction des ordres qu’on lui donnait. Reculant un peu pour se mettre derrière Tensui, il aperçu un petit dragon, à peine plus grand qu’un petit singe et tout bariolé de couleur.

« Oh, un dragon ! » Dit Eji d’un ton plutôt joyeux, alors qu’on venait tout de même de les menacer. A vrai dire, les menaces semblaient un peu ridicules sortie de la bouche d’un dragon de cette taille, mais son frère Zaïm lui avait toujours dit qu’il fallait se méfier des dragons, peu importe leur taille.

Tournant la tête vers Tensui, il le dévisagea, sa main s’accrochant à son kimono. Il n’avait pas trop envie qu’il se jette sur lui pour le faire mourir empoissonner.
Puis finalement, il sursauta de nouveau en attendant son nom, et en voyant un homme sortir du couvert des arbres.
Un homme qui lui disait quelque chose. Son visage resta flou dans son esprit, puis le nom de son frère résonna : « Kaïs ? »

Mais Kaïs était mort, Zaïm leur avait annoncé la nouvelle peu de temps après que celui-ci soit venu à son secours. Il..il était mort, depuis de longues années. Sentant les larmes lui monter aux yeux, il se cacha dans le dos du pirate incapable de mettre un nom sur le visage en face de lui. Pourtant il en était sûr, il le connaissait. Puis, il se revit courir dans les jardins du palais, tomber, sentir une main sur sa tête, puis un coton sur ses blessures, un pansement, un sourire. Kamuzu.

« Kamuzu ! » Dit-il en se décalant pour le voir. Il avait disparu, du jour au lendemain. Ses mains se plaquèrent sur sa bouche et il sentit les larmes lui monter aux yeux. Puis ce fut son frère aîné qui apparu, Kaïs, celui qu’il adorait, celui qui avait toujours été là pour lui, qui l’avait bercé, encouragé. Ses larmes redoublèrent et il n’osa pas bouger, il fit un pas, puis deux et tomba à genoux dans l’herbe incapable de supporter autant de choses d’un coup.

« Kaïs..Kaïs… tu es vivant….Zaïm, Zaïm à dit que..que tu étais mort je…j’ai tant pleurer…Par Hal Hamman, comment… »

Puis levant le visage vers le pirate, il fixa Tensui, comprenant à peine que son frère et son ravisseur se connaissait.



If you wanna take me, take me away tonight
Can't this wait until the morning comes
Shut up and Dance with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1422-liens-d-ejaz-f-iv-el-yakine
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 128
+ Orbes + Orbes : 629
+ Âge du Personnage : 27 ans
+ Nom du dragon : Kuro
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Disparition/Réapparition
avatar
Tensui Sawachi
Message Sam 14 Mar - 0:28

Silencieusement, le pirate se marra tout seul en atteignant son but.
A la suite de sa remarque un brin provocatrice, Ejaz rougit de plus belle bégayant à ne plus parvenir de prononcer le moindre mot et Tensui se délecta pleinement de la gêne du garçon.
Il ne se laissa néanmoins pas détourner de son objectif principal : l’approvisionnement du navire en eau potable.

Ils trouvèrent – ou plutôt il trouva et Ejaz suivit – le ruisseau et Tensui se chargea de remplir les bidons. Il s’attaquait au dernier lorsqu’ils furent soudainement interrompu par un … truc.
Une espèce de petit lézard, visiblement un dragon à peine plus gros que Kuro ce qui était relativement rare. Outre cette apparence des plus chétives, ce fut le discours de la petite créature qui fit hausser un sourcil au pirate qui s’était redressé sous ses deux jambes d’humanoïde. Ses doigts le démangèrent alors qu’Ejaz s’exclamait joyeusement à ses côtés.
Dans ce genre de situation, Tensui lui n’avait qu’une envie … envoyer valser ailleurs les petits merdeux qui ouvraient un peu trop leur bec à son goût. Chose qu’il aurait certainement fait manuellement ou en employant si Ejaz ne s’était pas accroché à son kimono et surtout si un autre ne s’en était pas chargé à sa place.

Et alors le danger se fit réel.
Instantanément, il connecta son esprit à celui de son dragon en mission bien trop loin en ce moment.
Même si l’homme envoya valser le microbe, il laissa échapper le prénom de son otage signe qu’il le connaissait très bien. Tensui remarqua instantanément la main refermée sur la poignée d’une arme et en fit de même … sans tirer sa lame de son fourreau.
Une personne et son dragon, aussi petit soit il, ça pouvait passer. Mais l’homme fut soudainement rejoint par l’une de ses connaissances et d’après ses paroles il venait de trouver ce qu’il recherchait. Eux. Le pirate et le prince. Le frère de sultan et son kidnappeur.
Bon sang qu’est-ce que Kaïs foutait avec une telle mission ?!

Il eut clairement la confirmation du fait que l’homme et Ejaz se connaissaient lorsque ce denier le dépassa de quelques pas tremblants en pleurant et en bégayant. Mais ce n’était pas sous l’effet de la gêne cette fois, mais visiblement sous l’effet du soulagement. Il fut question de Zaïm, ce p**** de petit sultan qui ne voulait pas le payer et visiblement de la fausse mort de Kaïs, celui que Tensui avait connu à voguant de port en port sur le navire de son père avant d’intégrer Lindorm.
Une rencontre des plus … enrichissante et distrayante il ne pouvait pas le nier, mais ça n’empêcha pourtant pas le pirate de dégainer soudainement son sabre faisant les quelques pas nécessaires pour repasser devant son otage.

« Kaïs, ça faisait longtemps » Le regard du pirate quitta brièvement le jeune homme pour observer la position du second évaluant la situation alors qu’il remuait machinalement les doigts de sa main de libre près à faire usage de son don « Tu es accompagné aujourd’hui, ce n’était pourtant pas dans nos … habitudes »

Oh pour sûr ces quelques paroles n’allaient pas aidées Ejaz à deviner le lien ou la relation qui avait pu brièvement liée Kaïs à Tensui par le passé. Mais elles n’avaient pas cet objectif, indirectement il faisait l’imbécile en taquinant un peu son ancien partenaire afin de le pousser à éclaircir un peu sa position.
Ce fut d’ailleurs à ce moment que Kuro fit son apparition. Une boule d’obscurité se forma soudainement à proximité d’Ejaz s’ouvrant pour faire apparaître le petit lézard aux yeux globuleux qui servait de dragon au capitaine de l’Adventure Galley.
Le corps du pirate se décontracta à peine à son arrivée même s’il se sentait un peu plus apaisé en le sachant à ses côtés. Les bras le long du corps, l’arme au poing, il demeura entre son otage et les deux hommes.

« Je ne sais pas pourquoi tu viens te mêler de cette histoire … mais sache qu’Ejaz est avec moi » Quelques petits éclairs crépitèrent soudainement entre les doigts de sa main de libre et une petite boule d’obscurité fut progressivement apparition au creux de sa paume « Et qu’il le restera tant que je n’aurais pas eu ce que j’ai demandé »

Le décor était planté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1459-les-relations-d-un-pirate
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 222
+ Orbes + Orbes : 260
+ Âge du Personnage : 29 ans.
+ Poste occupé : Médecin des Wyrms Progressistes.
+ Nom du dragon : Apopis
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Contrôle des Toxines
+ Inventaire : Un Apopis jetable. Je vous jure, c'est très aérodynamique et ça fait de super plongeon. On devrait en faire un sport national !
avatar
Kamuzu Sebak
Message Sam 14 Mar - 10:55

Je pouvais très clairement voir la silhouette du petit Ejaz. Certes, nous n’avons que cinq ans d’écart lui et moi…Mais j’ai toujours eu l’impression qu’il fallait le veiller, le protéger. Occuper à fixer le ravisseur du petit prince, le voyant autant sur la défensive que moi, la question du bleuté me fit hausser un sourcil. Et lui faire un petit sourire en coin en ajoutant :

« Bonne réponse, petit Prince. »

Soudain, la voix de Kaïs vint à retentir. Et je fis un léger pas en arrière, le laissant à l’avant. Je tiquais l’usage d’un prénom inconnu. Non, sérieux ? Le pirate après qui on court, il le connait ? Détaillant l’homme, je notais son physique avantageux…et j’avais un certain inconfort aux rapports entre Kaïs et cet inconnu. J’avais répondu, en automatisme. Marchant légèrement, sans mettre trop de poids juste pour entraver, sur Apopis…de façon qu’il continue son bain forcé, en leçon pour ses actions.

« Ta chance a été d’être mon patient. »

Mais la voix, et les larmes, du petit bleuté me poussait à l’observer. Et les mots qu’il vint à dire…J’eu un petit rire moqueur et cynique en ajoutant alors :

« Décidément, j’adore encore plus ton petit frère Kaïs. On dirait le mien…car ils ont l’air d’adorer nous faire passer pour mort. Tu crois qu’Osiris et Zaim s’entendent ? Entre petits cons imbus d’eux-mêmes… »

Néanmoins, le fait est qu’il dégaina. Fronçant des sourcils, relâchant mon crétin de dragon qui m’envoya une réplique acide par notre lien…me grimpant sur l’épaule. J’étais prés à dégainer. Mais, surtout, Apopis semblait prés à bondir et à laisser sa vague de poison se répandre. Et sur ça, je me devais d’être délicat. Et son dragon, qui à vu de nez devait faire cinq bon centimètres de plus que mon crétin…arriva. Et là, j’avoue que je commençais à m’énerver.
L’homme parla. Ce « Tensui »...Ce « Sawachi ». Et ce qu’il vint à annoncer me fit doublement tiquer. Je fronçais des sourcils, lâchant entre mes dents :


« Kaïs, recevoir des ordres des gens du territoire, sultan ou pirate, commence singulièrement à m’énerver. Et voir un dragonnier, légitime, me menacer est ce qui me pousserait à lâcher Apopis. Alors, soit tu règles le souci avec ton ex, soit Ap’ empoisonne la zone entière. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1629-dossiers-medicaux
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 174
+ Orbes + Orbes : 168
+ Âge du Personnage : 29 ans
+ Poste occupé : Capitaine Wyrm - Progressiste
+ Nom du dragon : Sanka ' Tapurna
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Voleur d'ombre
avatar
Kaïs At-Fila
Message Sam 14 Mar - 14:15

Ses pleures. Ses larmes, sa tristesse, son soulagement. Mes yeux montent aux ciels. Je n’ai pas tendance à être véritablement sentimental. Surtout quand je vais potentiellement bien. Comme en ce moment. Du moins, tant que Kamu’ est là pour me rappeler à l’ordre. Pour que je me souvienne de qui je suis vraiment et qui je serais. loin du Pantin.

- Zaim est un menteur Ejaz. Tu devrais savoir, y’a pas grand chose qui l’intéresse a part son royal coussin et son statu de potiche.

Ouai. J’ai pas vraiment les bons mots, mais je m’en fout. Tenus s’avance. Kamu recule et me voilà en première ligne fasse à ce fichu pirate. Je pensais pas le revoir. Encore moins en aussi bonne forme et mon sourire s’étire quand je le jauge de haut en bas.
C’est du passé tout ça. Mon sourire devint plus ironique. Plus amusé même alors que j’écoute se qu’il à a dire. Avec lui vraiment ? Comme si j’allais me contenter de ça.

Kamu ronchonnait quand le pirate terminé sa dictate. Me faisant toujours la tête alors que la Dragonne, terré dans mon ombre, gardait les deux yeux braqué sur Tensui. On pourra dire se qu’on veut. Elle n’en reste pas moins fidèle et protectrice. Combien même est elle folle.

J’en ai mal à la tête et mon regard blasé se fait finalement lourd de sens. Merci Kamu’ tu viens de lâcher le fait que je suis le batard du sultan. Et ça je suis pas sur qu’il le sache, même si c’est pas un secret. Mais aussi le fait qu’on s’est côtoyé charnellement avec Tensui. Puis finalement que je suis, au même titre que toi, un Wyrm.
Effet de surprise. Zéro. Cependant, mon regard lui demandait silencieusement de rester sur ses garde et de lâché Apopis au besoin.

- Car tu crois que ça me plait à moi ? De jouer les Cerbère de Zaim. Je suis sur qu’il s’envoi en l’air avec Osiris. Puis mon regard se reporter sur Tensui. Je suis pas connu pour obeir. Encore moins à ce qui n’est pas Wyrm. Mais tant qu’on y est, quitte à enlever quelqu’un. Enlève au moins celui qui a le plus de valeur : Le sultan. Car quatre mis à part être aimé de son père, il n’a pas grande valeur ni grand rôle. Et finalement mes yeux passaient sur Ejaz. Je suis là pour récupérer mon petit frère Tensui.

Et je souriais, encore et toujours. Tensui n’est pas bête. Il sait. J’espère pour lui qu’il sait qu’un dragonnier régulier ne gagnera pas seul, encore moins à la régulière. Puis il doit se douter. Qu’un autre dragon se cache quelque part.
Mes yeux sur son arme. Puis sur sa main et la boule noire. Si il est prêt a utiliser son don va falloir se méfier.

Alors. Main sur l’une de mes armes. Je regardais le ciel. C’est assez dégagé. On a de la chance, Altair va pouvoir descendre.
Je souriais plus doucement envers mon petit frère, un regard plus tendre. Loin des moqueries, de mon air encore et toujours ironique. Simplement celui du grand frère.

- Je t’ai ramené ton copain Ejaz. Alors sèche tes larmes, S’il te plait. Je t’expliquerais tout plus tard.

A mes mots, le dit dragon atterrissait dernière le pirate. C’est pas loyal ? Je m’en fou, je suis un Wyrm. Rien n’est régulier chez moi. J’avançais, sans montrer menace ou attaque. Non j’avançait seulement pour arriver à ça hauteur, celle du pirate. Mon regard dans le sien.

- Un dragonnier régulier et son dragon. Contre deux dragonniers irréguliers et leurs dragons. Sans compter l’ami de ton otage qui bloque ton dos et un dragon encore invisible à tes yeux. Tu es sur de toi Tensui ?

Seul ou accompagné, il en fallait beaucoup pour abattre un seul Wyrm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 299
+ Orbes + Orbes : 597
+ Âge du Personnage : 25 ans
+ Poste occupé : Troisième frère du Sultan
+ Nom du dragon : Altaïr
+ Type de Dragon : Feu
avatar
Ejaz F. El Yakine
Message Sam 14 Mar - 16:50


Tous les deux, vivants. Ensemble, là debout, comme si leurs existences n’avaient jamais été bafouées. Et Ejaz pleurait, parce qu’au final il ne savait faire que ça. Pleurer de tout son être. Dire qu’il prenait à peine conscience des possibilités qui s’offrait à lui, de cette confiance qu’il pouvait avoir, de cette droiture qu’il voulait arborer et voilà qu’on balayait de nouveau tout en lui lançant à ses trousses les fantômes de son passé.
Fixant Kaïs, il eut le souvenir de son visage, ce fameux jour, ce jour où il était venu le chercher dans cette cave. Il avait sourit comme il lui souriait à présent, doucement. Son arme c’était abaissé et la main de Zaïm s’était posée sur ses yeux le forçant à dormir alors que tout ceux qui avait posé la main sur lui mourrait sous les coups d’épées de Kaïs. Il y eu du sang, puis le sommeil, lourd. Quand il avait rouvert les yeux, c’était pour croiser le visage de Kamuzu. Il s’en souvenait si bien maintenant. De ses cheveux, de ses yeux, de cette main sur son front. Tout deux savaient, ce qui lui était arrivé, tout deux avait vu son corps encore nubile meurtri par toutes ses salissures, blessé par ces coups qui lui avait volé son enfance et son innocence. Qui avait fait de lui un être peureux et craintif, un être qui préférait rêver que d’affronter la réalité. Car des fois, la réalité n’était pas bonne à supporter.

Alors il fixa tous ces hommes là, tous ceux qui avait eu un rôle à jouer, si important. Peut être que Zaïm était là aussi, sous le couvert des arbres. Il était prêt à y croire.
Kaïs lui promit de tout lui expliquer, qu’il lui avait ramené son ami. Ejaz ne comprit pas tout de suite. Il fixait le petit dragon sur l’épaule de Kamuzu, puis il tourna la tête vers Tensui. Son esprit capta à peine que son frère et le pirate avait été amant, que ces deux fantômes étaient des Wyrms.

Il resta là, immobile, pleurant de plus belle alors qu’il revoyait sans cesse l’épée de Kaïs s'abattre sur ces hommes qui l’avait enlevé. Allait-il tué Tensui aussi, comme il l’avait déjà fait par le passé ?
Zaïm avait mentit, il lui avait mentit, il lui avait caché la survie de son propre frère, de son aîné. Même si Kaïs était un bâtard, pour Ejaz, il était son grand frère.

Il eut envie de se lever, de courir dans ses bras, de le serrer si fort pour le punir de toutes ses années d’absences. Mais il ne pu pas. Il fixa les deux hommes qui se confrontaient du regard, la main de Tensui auréolée d’abysse ténébreuse, Kuro à ses côtés.

Allait-il le tuer ?

Ejaz ne savait pas, il..Il savait que ce que Tensui avait fait était mal, il l’avait kidnappé pour obtenir une rançon. Il l’avait frapper, il l’avait traîné dans un bordel pour l’humilier, il l’avait esclavager. Mais il lui avait sauver la vie, il lui avait apprit à se tenir droit et fier, il avait fait battre son coeur un peu plus fort...

« Kaïs... » Il voulut dire quelque chose mais il n’était pas sûr de savoir quoi. Alors il baissa la tête, penaud. Que pouvait-il faire ?

Puis de grand mouvement d’air secouèrent ses cheveux autour de son visage et Altaïr se posa dans le dos du pirate. Le coeur d’Ejaz se mit à battre et il cria de bonheur : « Altaïr ! » Il réussit à se mettre debout pour avancer vers lui mais le dragon multicolore, de sa haute prestance de plumes et d’écaille, gronda de sa voix claire et limpide : « Restes où tu es Ejaz, l’heure n’est pas aux retrouvailles. Plus tard, nous aurons tous le temps...Quand ce maudit pirate aura payer le prix de ce qu’il à oser faire... »

Le dragon se mit à gronder et ouvrit les hostilités, ouvrant grand ses ailes pour envoyer de l’air contre Tensui.

Le regard d’Eji se posait sur chacun d’entre eux, il ne savait plus qui regarder. Il ne s’attendait pas à ça, non véritablement pas. Ses yeux dorés fixèrent Tensui et son coeur se mit à battre plus fort...


If you wanna take me, take me away tonight
Can't this wait until the morning comes
Shut up and Dance with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1422-liens-d-ejaz-f-iv-el-yakine
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 128
+ Orbes + Orbes : 629
+ Âge du Personnage : 27 ans
+ Nom du dragon : Kuro
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Disparition/Réapparition
avatar
Tensui Sawachi
Message Mar 17 Mar - 13:47

A sa façon, en se montrant menaçant mais pas agressif, il défendit son territoire … ou plutôt son du.
Alors certes il se trouvait face à deux dragonniers, autant dire que la situation n’était pas à son avantage, mais ce n’était franchement pas son genre de baisser les bras aussi facilement. Il opta donc pour l’intimidation.

Et rapidement en écoutant les deux hommes parlés, il comprit pourquoi Kaïs était venu se mêler de cette histoire. Comme si la famille d’Ejaz n’était pas assez importante, il fallait en plus que l’un de ses anciens amants se trouve être le batard de frère de son otage. C’était bien sa veine. Surtout qu’il n’avait trouvé rien de mieux à faire que de promener son actuel compagnon et son dragon de poche avec lui. C’était bien joué.
Il n’écouta que d’une oreille la menace du compagnon, même s’il ne prit pas la peine de faire un commentaire, il retint le don du petit dragon qui pouvait s’avérer des plus dévastateurs.
Il les regarda discuter entre eux de leurs frères aînés respectifs avant que Kaïs croit bon de lui donner un conseil sur la cible à prendre pour un kidnapping.

« Même si le sultan a plus de valeur, le lot d’emmerdes qui va avec est également plus important. Visiblement Ejaz a des grands frères qui tiennent à lui … c’est là-dessus que je joue »

Mais visiblement Tensui avait sous-estimé les emmerdes qui allait avec le jeune prince, que ce soit Kaïs – dont il avait ignoré l’existence – mais également un joli petit dragon qui ne se fit pas prier pour faire son apparition dans son dos.
Si Ejaz semblait visiblement bien content de le retrouver, son compagnon le remit à sa place et Kaïs en profita pour se rapprocher pour lui faire une petite synthèse de sa position. Tensui n’en perdit pas son sourire pour autant, même si le perroquet n’attendit pas plus longtemps pour commencer à attaquer faisant basculer le capitaine en avant.

Pour éviter d’aller trop loin, Tensui se servit de son arme qu’il planta dans le sol et qui lui permit de pivoter autour de manière à avoir le dragon sur sa gauche et Kaïs sur sa droite, son compagnon étant un peu plus loin.
Sans plus attendre, Tensui projeta sa boule d’obscurité en direction d’Ejaz. Cette dernière atterrit aux pieds du jeune prince et s’étendit soudainement dans le dos du garçon, autour de sa tête prête à se refermer entièrement autour de lui.

« Dragonnier régulier vraiment ? »

La main toujours tendue en direction d’Ejaz, Tensui se redressa jetant un regard mauvais en direction du dragon avant de reporter son attention sur Kaïs.

« Parce que tu penses vraiment qu’en tant que déserteur et pirate, Je suis un dragonnier régulier ? Ne me fais pas rire »

Mentalement Tensui s’adressa à son dragon.

* Tiens-toi prêt Kuro, je vais avoir besoin d’aide pour que l’on retourne tous les trois sur le navire *

* Non, il nous encombre plutôt contre chose. Rends-leur *

La réponse claqua dans l’esprit du pirate qui tressauta légèrement, la boule d’obscurité fit de même autour d’Ejaz mais Tensui parvint à la contenir en place. Il fit de son mieux pour ne rien laisser apparaître maudissant mentalement son dragon. Kuro avait beau paraître des plus dociles au premier regard, ce n’était pas la première fois que la créature s’opposait à son dragonnier … surtout concernant Ejaz, il avait manqué de le laisser se noyer quelques jours auparavant.

« Que le perroquet garde ses distances ! Le sultan n’a qu’à payer ce que je lui ai demandé et vous retrouverez votre frère … Si vous attaquez, je le fais disparaître et je serais le seul à savoir où il réapparaîtra … et en combien de morceaux »

Ils étaient prévenus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1459-les-relations-d-un-pirate
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 222
+ Orbes + Orbes : 260
+ Âge du Personnage : 29 ans.
+ Poste occupé : Médecin des Wyrms Progressistes.
+ Nom du dragon : Apopis
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Contrôle des Toxines
+ Inventaire : Un Apopis jetable. Je vous jure, c'est très aérodynamique et ça fait de super plongeon. On devrait en faire un sport national !
avatar
Kamuzu Sebak
Message Mar 17 Mar - 15:36

Je ne pus empêcher un petit sourire en coin de se mettre sur mes lèvres, aux dires de Kaïs. Oh oui...J'imagine bien ces deux-là s’entendre. Aussi chiant et énervant l'un que l'autre. Est-ce la destiné d'un frère cadet ?

Enfin, l'autre parla. Et je fronçais des sourcils. Il pense réellement qu’il n’y a pas d’ennuis à s’en prendre à Ejaz ? J’avoue être furieux…car je connais mieux que personne la fragilité du jeune prince. J’ai vu son corps, je l’ai soigné. Et je ne peux oublier ce genre de blessures, et encore moins la nature de leurs origines. Savoir qu’il a été fait prisonnier par un pirate, et son équipage, n’est pas quelque chose que mes nerfs tolèrent. En réalité, je dirais plutôt que j’éprouve une colère sourde et réelle sur le sujet. Une d’une profondeur certaine…

Altaïr venait de prendre place derrière le criminel. Kaïs se tenait aussi proche de lui. Moi ? J’étais légèrement en retrait…Apopis se glissant lentement vers le sol. Se faufilant, petit à petit, dans la végétation luxuriante. Aussi, lorsqu’il vint à agir pour être prit en tenaille sur les flancs, et non plus avec un dragon dans le dos…je me contentais d’un soupir.

Ses mots, même, me tirèrent un rire. Je vis clairement la sphère derrière Ejaz, mais je riais. Oui, un rire jaune, vert. Posant mon regard sur le pirate, je déclarais alors. Le visage d’un sérieux à couper le souffle :


« Le simple fait d’avoir fait cette épreuve te rend plus légitime que nous, petit con. A moins que toi, tu ais dû tout perdre pour te lier à ton microbe ? »

Ma voix était traînante. Mon ton cassant. Ce sujet n’est pas celui sur lequel je vais faire une blague. Lâchant le pommeau de mon arme, je m’adossais à l’arbre le plus prés de moi. Croisant les bras sur le torse, j’ajoutais donc, alors qu’Ejaz était dans cette situation et cette menace.

« Si je comprend bien…tu dois être payé s’il est vivant, non ? Apopis. »

Mon dragon grimpa alors contre la jambe d’Ejaz, son corps toxique…si sur la peau nue. Mais surtout, sa bave venant s’imprégner sur les vêtements. Son poison pouvant commencer à intoxiquer Ejaz. Oui, je joue avec le feu…mais je sais que je contrôle ce poison. Et je ne suis clairement pas d’humeur à jouer.

Les symptômes commenceraient avec des vertiges…puis, petit à petit, une paralysie nerveuse. Le venin « de base » d’Apopis, et non son acide, ne nécrose pas. Juste…il tue. Lentement : mais sûrement. A l’image de son sadisme…Comme ses yeux étincelants de plaisir le dévoilait. Alors qu’il allait s’accrocher dans le dos du petit prince.


« Dois-je préciser qu’il est désormais condamné…Et que donc, en cet instant, votre demande de rançon au sultan est caduque ? »

Je ne regardais ni Altaïr, ni Kaïs, sachant très bien que les deux devraient vouloir ma mort en cet instant. Car oui, il est fort probable qu’il termine d’activer son don et qu’il ne transporte Ejaz ailleurs. Mais Apopis étant accrocher à ce-dernier, je saurais où. Je pourrais alors foncer le soigner.
Il est aussi possible qu’il tue Ejaz mais alors, sa tête ira en potence. Et je laisserais Altaïr et Kaïs me juger comme ils le voudront.

Du bluff ? Non : j’ai agit et appliqué mes mots. Je ne suis pas homme à parler sans agir. J’ai dit, je fais. Car je suis ce genre d’homme !


*Kamuzu sait ce qu'il fait...* Murmura Apopis au creux de l'oreille de Ejaz...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1629-dossiers-medicaux
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 174
+ Orbes + Orbes : 168
+ Âge du Personnage : 29 ans
+ Poste occupé : Capitaine Wyrm - Progressiste
+ Nom du dragon : Sanka ' Tapurna
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Voleur d'ombre
avatar
Kaïs At-Fila
Message Mer 18 Mar - 19:59

Je me demande si il est con. non vraiment, je vous assure, je me demande si il est devenu con. Il m’avait l’air un peu plus intelligent avant. Maintenant j’ai l’impression que le pirate à la cervelle qui patauge dans l’eau tiède. Si elle n’es pas froide. Vraiment.
Il ricane, il sourit et je lâche un pf sans vraiment de conviction. Que répondre à ça ? Si ce n’est qu’il a tord. Qu’il est bien plus légitime que Kamuzu ou moi… Il est ce genre de dragonnier qui n’a pas eu à tout abandonner pour être avec sa moitié.

J’allais répliqué, mais Kamuzu fut finalement plus rapide que moi. Plus sérieux. Plus acide. Je sais… Je sais au fond de moi qu’il souffre finalement de ce souvenir. Qu’il… Que nous… avons du tout abandonné pour vivre librement. Pour ne pas avoir a souffrir du regard des autres et de l’étiquette qui nous est finalement collé sur le front.
Cependant, la suite me fit hausser un sourcil. Quoi ? Nan nan…nan nan nan Ah bah si…
Je le hais, je vais le tuer, l’étriper vraiment, véritablement.

*Calme toi trésor. Ce sale roux sait se qu’il fait, c’est une chance pour nous. Je suis sur que le pirate bluff. Comment peut on transporter un humain entier ?*

La voix ricanante de de ma dragonne me soupirer. J’inspirais et expirais finalement en le laissant continuer. Pour une fois que Sanka est de son coté… C’est à moi de lui faire confiance. Je dois lui faire confiance.
Mon regard rieur vers le pirate, mon sourire en coin. Mon ombre dans la sienne depuis son déplacement je créais finalement un double de lui même grâce à mon don. Un double qui pointait son arme vers la gorge du pirate. Prêt à attaquer si il faisait le moindre mouvement.

- Le sultan ne m’a pas demandé de le ramené vivant. Simplement de le ramener. Et tu crois toujours qu’il va payer pour son petit frère ? Laisse moi rire.

Je jubile oui. J’espère simplement qu’Ejaz ne me prendra pas au mot, qu’il ne m’en voudra pas trop. j’ai dit que je lui expliquerais tout. Je n’ai pas dis que là, maintenant. Je serais honnête. J’aurais mieux fait de ne pas accepter tien. Si ça n’avait pas été Ejaz, je pense que j’aurais plus facilement refuser. Voir son corps meurtrie une seconde fois ? Jamais.

Attendant le moindre mouvement de son ravisseur je voyais finalement Sanka sortir de mon ombre pour se lancer sur le Dragon microbien. La gueule grand ouverte. Les dents toute sortit dans le sourire d’une hyène presque cauchemardesque. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Il commence à m’énerver le pirate et ceux quelque soit nos passé commun.

- Il est peut être temps de rendre les armes Tensui ? Ou tu continu à faire ta tête de Keranium ? Hein ?

Et j’étais ainsi. Le sourire encore et toujours aux lèvres. Je ne sais pas si je sortirais entier de tout ceci. Aussi bien physiquement que mentalement. Ca me soule.
Et pourtant, je lui voue une confiance aveugle. J’espère que son coup marchera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 299
+ Orbes + Orbes : 597
+ Âge du Personnage : 25 ans
+ Poste occupé : Troisième frère du Sultan
+ Nom du dragon : Altaïr
+ Type de Dragon : Feu
avatar
Ejaz F. El Yakine
Message Mer 18 Mar - 22:32

Qui devait-il croire ? Ejaz ne savait plus ou donner de la tête, il jonglait entre les propos des trois hommes, ayant l’impression d’être là, sans tout à fait l’être. Son sort étaient entre leurs mains, et il n’avait rien à en dire. Il n’avait rien à dire. Son frère avait dépêché deux fantômes pour le sauver des griffes qu’un pirate. Car il n’était pas capable de se sauver tout seul.
Baissant les yeux, il essuya rageusement les larmes aux coins de ses yeux. Il était triste, il était heureux, il sentait son coeur tambouriner dans sa poitrine et pourtant, il ne bougeait pas d’un centimètre. Son regard fixait Altaïr, cherchant un quelconque réconfort dans son regard. Mais le dragon le houspilla, relayant leur retrouvailles à plus tard.

Et lui, avait-il son mot à dire dans tout ça ?

Et finalement une bulle de ténèbres d’ouvrit dans son dos, elle vibra, aspirant ce qui passait à sa portée. Ejaz se retourna, incapable de dire quoi que se soit. Il n’osa plus faire un geste de peur de trébucher et de tomber dedans. Ses yeux dévisagèrent le Capitaine, lui qui avait cru qu’il tenait un peu à lui était au final capable de l’envoyer ailleurs sur le monde, et sa survie n’était même pas garantie. Serrant les poings, il voulut se dégager, il sentait la colère monter en lui.

Il était là, ils parlaient, ils parlaient mais tout le monde se fichait de son sort, il n’était qu’une récompense pour l’un et un moyen de pression sur Zaïm pour les deux autres.

« Je... »

Il voulut dire quelque chose, mais Apopis fondit dans l’herbe pour grimper sur sa jambe, la peau était visqueuse, fraîche et il ne s’en méfia pas, pas pour le moment. Il le sentit glisser sur son dos, frôlant sa peau avec rapidité, sa salive humidifiant ses vêtements par endroit. Tout d’un coup sa tête se mit à tourner. Sa vision se brouilla et il hoqueta prit par de léger soubresaut. Sa peau pâle devint livide, sa main monta à sa gorge et il eut un peu de mal à respirer.

"Stop...Arrêtez...Arrêtez de vous battre...Il..il y ..a forcément une solution...je..je vous.. »

Il eut du mal à finir sa phrase. Sa respiration était courte, son sang bouillonait dans ses veines, tout tournait autour de lui et il fit un pas en avant se sentant tomber. Il sentit le petit lézard tout contre son oreille lui murmurer que Kamuzu savait ce qu’il faisait et malgrés la confiance qu’il accordait au médecin, pendant un instant il se demanda si il allait en ressortir vivant.
La tempête l’avait affaiblit, son épaule était toujours douloureuse et les nuits sur le navire était courte. Une envie de vomir lui remonta le long de la gorge, il voulut continuer à dissuader les autres de se battre, il y avait forcément une solution. Le problème c’était lui. Tout était de sa faute, il n’était qu’un stupide prince incapable de se débrouiller tout seul. Le poison se répandait dans ses veines et il ferma les yeux pour inspirer alors qu’il tombait à genoux dans l’herbe, la couleur de ses veines virant aux noir encre, marquant sa peau de stries profondes.

Fixant le sol, cherchant sa respiration, il n’entendit plus trop les conversation alentours. Il remarqua à peine le dragon de Kaïs. Il sentait sa conscience faiblir et il se retourna pour fixer les ténèbres derrière lui.
Il était la source du problème, il n’y avait que lui, lui et seulement lui. SI il disparaissait, alors plus personnes n’auraient de raison de se battre.

Son coeur se mit à battre alors que des larmes couraient sur son visage. Il se releva au prix d’un effort inconsidérable, sa main se referma sur le petit dragon de poison et il le jeta dans l’herbe, le décollant de son corps avec force.

Puis, il fixa les trois hommes, Altaïr et il tomba en arrière. Son corps bascula et sombra dans les ténèbres...


If you wanna take me, take me away tonight
Can't this wait until the morning comes
Shut up and Dance with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1422-liens-d-ejaz-f-iv-el-yakine
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 128
+ Orbes + Orbes : 629
+ Âge du Personnage : 27 ans
+ Nom du dragon : Kuro
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Disparition/Réapparition
avatar
Tensui Sawachi
Message Jeu 19 Mar - 13:23

Deux dragonniers, leurs dragons respectifs et le perroquet d’Ejaz.
Ça commençait sérieusement à faire beaucoup, surtout qu’il n’avait pas forcément à faire à des rigolos. Mais il n’allait pas se laisser démonter pour autant. Même s’il avait une certaine fierté, il était capable de la mettre de côté lorsqu’il se savait en position de faiblesse. Il aurait aimé qu’ils puissent se « téléporter » tous les deux, mais s’il était capable de transporter une personne entière au prix d’un effort non négligeable, Tensui n’était pas capable de se déplacer lui-même à l’aide de son don. Pour cela, il avait besoin de son dragon. Et le dit-dragon n’était pas particulièrement coopératif aujourd’hui, il avait visiblement quelque chose contre Ejaz et il ne voulait plus du jeune prince sur leur navire.

* Kuro ! C’est le moment ou jamais ! *

* Laisse-leur, cette mission est un échec, on a mieux à faire ailleurs *

Tensui grinça des dents se concentrant pour garder le trou obscur ouvert dans le dos d’Ejaz puis il releva les yeux vers le compagnon de Kas qui n’était visiblement pas d’accord avec le concept de « dragonnier régulier » … et visiblement Kaïs était tout à fait d’accord avec lui. Les ignares. L’insulte lui resta d’ailleurs un peu en travers de la gorge noircissant un peu plus son humeur.

« Le petit con a une situation un peu similaire à la vôtre aujourd’hui, abruti. Je n’ai peut-être pas eu à me séparer de mon dragon à la suite de l’épreuve, il n’empêche que je ne suis pas libre comme l’air depuis que j’ai refusé leur service obligatoire … et encore moins depuis que je navigue sous pavillon noir »

Alors oui, il avait choisi cette voie. Il avait fait le choix de ne pas se battre pour eux à la fin de sa formation, il avait choisi de devenir un pirate … tout comme eux avaient choisi de se lier à leurs dragons hors épreuve.
Il aurait certainement continué de cracher un peu de ce venin qu’il sentait couler en lui, si le dragon du compagnon – il n’avait pas retenu son nom – n’avait pas profité de cette occasion pour s’occuper d’Ejaz. Et à son contact, le jeune prince s’affaiblit à vue d’œil.
Les imbéciles !!

Ils lui apprirent qu’Ejaz était à présent condamné mettant ainsi à mal sa demande de rançon et la colère continua à enfler à l’intérieur du pirate alors que son cœur semblait manquer un battement. Il aurait voulu se rapprocher de lui, pour dégager le lézard venimeux de sur sa peau, mais il baisserait alors sa garde. Il prenait alors le risque de se faire attaquer par l’un de ses cinq adversaires ou de laisser Ejaz se faire absorber par le trou obscur qu’il avait généré.
Kaïs remua un peu plus le couteau dans la plaie juste après que sa dragonne apparaisse soudainement en se jetant sur Kuro. Le petit dragon fit brusquement apparaître une boule d’obscurité qui le fit disparaître, la dragonne referma alors sa mâchoire dans le vide alors que le petit dragon réapparaissait à l’aide d’une nouvelle boule un peu plus haut. Il n’était pas doué de la parole, mais il fut pas plus expressif se contentant de reprendre son vol en sur place un peu plus haut, attendant que son dragonnier ne cède.

Mais avant que Tensui n’ait le temps de prendre sa décision, le regard fixé sur Ejaz de plus en plus marqué par le poison, ce fut le petit prince qui ne trouva rien de mieux à faire que se faire disparaître … lui la source de ce conflit.
Le trou obscur se referma instantanément autour de lui et il disparut. En pestant Tensui relâcha son sable qui tomba à ses pieds alors qu’il se concentrait pour ne pas le perdre. Il avait beau dire, il avait beau menacer Kaïs, il ne tenait pas à ce que Ejaz soit perdu à l’autre bout de la nation ou qu’il réapparaisse en plusieurs morceaux. Lindorm l’avait bien aidé pour maîtriser son don, mais c’était toujours compliqué pour lui et faire disparaître et réapparaître là où il le souhaitait un être vivant. Il le sentait au fond de lui et il s’accrocha à son faible battement de cœur pour ne pas le perdre. En fait, tout seul il n'était pas capable de faire réapparaitre un etre vivant aussi appela-t-il mentalement son dragon lançant soudainement une boule d'obscurité aux pieds du compagnon de Kais qui s'immobilisa à un centimètre du sol et bon gré mal gré Kuro cracha soudainement une boule d'obscurité à son tour.
Les deux boules fusionnèrent, Tensui n’avait pas le temps de réfléchir correctement et finalement avant de perdre ce lien fragile, il fit réapparaître Ejaz, en un seul morceau, au pied du compagnon de Kaïs.
L’effort l’avait affaibli rendant sa respiration un peu saccadée et Kuro se rapprocha de son dragonnier faisant disparaitre un morceau de terrain juste devant le lézard venimeux à l’aide d’une boule d’obscurité, le dissuadant ainsi de s’approcher du pirate.

« Répare les conneries de ton dragon au lieu de rester comme ça ! Il était déjà assez affaibli avant que vous n’interveniez, j’espère pour toi qu’il ne va pas y passer !! »

Ils avaient gagné, sans qu’il ne veuille vraiment l’avouer à voix haute, Tensui s’avouait vaincu. Ils l’avaient mis au pied du mur en mettant ainsi en danger la vie d’Ejaz qui était encore bien affaibli à cause des derniers évènements à bord de l’Adventure Galley.
Et Tensui n’était pas con, il savait qu’un dragonnier avait un don toujours lié à celui de son dragon, si le lézard pouvait empoisonné les gens, il espérait que son dragonnier soit capable d’inverser la tendance.
Ejaz était déjà si pâle.

* On a assez traîné, allons-y *

Tensui aurait du profiter de cet instant pour disparaître comme Kuro le lui indiquait, mais il n’arrivait pas à détourner les yeux. Ses mains le démangeaient terriblement, il avait envie de voir se déformer leurs jolis petits minois sur ses poings, mais il était affaibli … et il n’arrivait pas à détourner les yeux.
Qu’il le soigne, putain !




Dernière édition par Tensui Sawachi le Lun 6 Avr - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1459-les-relations-d-un-pirate
Wyrm Progressiste
+ Date d'inscription : 03/02/2015
+ Messages : 222
+ Orbes + Orbes : 260
+ Âge du Personnage : 29 ans.
+ Poste occupé : Médecin des Wyrms Progressistes.
+ Nom du dragon : Apopis
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Contrôle des Toxines
+ Inventaire : Un Apopis jetable. Je vous jure, c'est très aérodynamique et ça fait de super plongeon. On devrait en faire un sport national !
avatar
Kamuzu Sebak
Message Jeu 26 Mar - 18:37

Son argumentaire finissait d’user mes nerfs. Entendre un forban, un pirate, se plaindre d’être recherché : c’était quelque chose d’énervant. Il avait choisit de devenir hors la loi, nous, on nous l’avait imposé. Kais et moi n’avions plus le choix. Suivre cette voie, ou mourir dans ce qui aurait dû être notre « famille ». Nous avons tout perdu lors de ces essais, et entendre celui qui a réussit son alliance se plaindre de sa situation, car il a lui-même refusé de faire une pauvre et unique année de service militaire : ça me débecte.
Au fond, j’avais le choix entre Apopis qui m’avait dupé. Et ma famille qui m’aurait trainé plus bas que terre jusqu’à ce que je mette fin à mes jours, de façon pitoyable, car je n’aurais plus supporté le dégoût, la déception, et leur haine à mon égard. Est-ce un choix ? Non. Et cet homme qui aurait put avoir la vie qu’il veut, n’assume même pas ses choix libres ! En ça, mes poils se hérissent.

J’avais pris la direction des choses. Nonchalant, jouant une comédie mûrement réfléchit. Je retins un tic en voyant qu’Apopis avait mis vraiment trop « d’ardeur » à son rôle. Je lui avais demandé un empoissonnement léger ! Pas un sérieux comme là ! Le con ce reptile de merde !
Ses vengeances sont toujours lorsque cela ne m’arrange pas à cette petite peste de mes deux. Enfin, Kaïs semblait m’avoir compris. Et la voix d’Ejaz me fit un crève-cœur. Mais je ne le regardais pas, mes yeux dardaient en une froide expression sur l’autre.
Laissant Kaïs et sa dragonne attaquait l’humain et le dragon à peine plus grand que le miens. Les plus petits sont vraiment les plus fourbes…

Je ne jetais pas un seul œil à Ejaz. Car je savais alors que mon corps réagirait. Que je foncerais sur lui, pour le soigner, détruisant mon plan, empli d’une cruauté singulière j’en conviens.
Pour sauver quelqu’un, je suis prés à presque le tuer s’il le faut. Ou a prendre une décision irréversible. C’est ainsi que je vis. Que j’avance. Néanmoins, le bruit d’Apopis jetait me fit observer la scène. Je serrais la mâchoire, le voyant basculer. MERDE !
Si mon dragon n’est plus sur lui, je ne saurais où…NON ! Ejaz, bordel, Ap t’a soufflé de me faire confiance ! Blessé, je l’étais. Blessé de voir que la confiance qu’il me porte est si faible…
Mais c’est à mes pieds qu’il réapparu. Détaillant le pirate, ce que je compris n’étais pas pour me plaire.

M’accroupissant, ma main se posa sur la peau laiteuse. Je le guidais contre moi, retirant le vêtement imbibé de poison qui, au contact des plantes, les fit faner et mourir. Je me contentais de murmurer, mes yeux dardant l’autre avec dédain :


« Pensais-tu réellement que je le tuerai ?
- Moi, ça ne m’aurait pas dérangé.
- Apopis…je t’avais dit « un contact de peau » : pas ta bave qui a une toxicité plus élevé ! Il ne se réveillera pas comme ça, espèce d’abruti !
- Bah, tu vas drainer le poison, comme toujours…Même s’il va te falloir quelques heures pour la peine. »


Je criais mentalement, voyant une grimace de douleur sur le faciès de mon « allié »…qui grimpa dans des branches et nous toisa. Fumier…
En tout cas, concentré à ma tâche…Je sentais qu’il me faudrait un bon repas et une bonne nuit de sommeil après tout ça. Mais les veines reprenaient leur teinte, et le teint se faisait moins pâle. Le poison quittait son corps, le faisant suer abondamment. Car c’était par la transpiration, que je faisais transiter les toxines. Réclamant aux deux hommes, et aux dragons accessoirement, d’une voix sèche :


« Passez moi de l’eau, je dois veiller à ce qu’il ne se déshydrate pas pendant que je stimule les toxines pour les faire quitter son organisme. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1629-dossiers-medicaux
Civils
+ Date d'inscription : 25/11/2014
+ Messages : 128
+ Orbes + Orbes : 629
+ Âge du Personnage : 27 ans
+ Nom du dragon : Kuro
+ Type de Dragon : Ténèbres
+ Le Don légué : Disparition/Réapparition
avatar
Tensui Sawachi
Message Ven 17 Avr - 14:34

Il s’inquiétait, c’était plus fort que lui.
Et pourtant il aurait du en profiter pour fuir. Il avait perdu son otage, c’était terminé. Il devait le laisser entre les mains du compagnon de Kaïs pour qu’il soit soigné et Kuro lui avait clairement fait comprendre qu’il ne l’aiderait plus dans cette affaire. En restant il prenait le risque de se faire attaquer par Kaïs, son dragon ou celui d’Ejaz. D’ailleurs Kuro ne se fit pas prier pour le lui signaler.

*C’est terminé Tensui, il est temps d’y aller … il te rend faible*

Une réflexion qui le fit grincer des dents et pourtant il ne détourna pas les yeux suivant l’échange entre dragon et dragonnier alors qu’il le déshabillait en partie avant de se concentrer.
Bon dieu ce qu’il était pâle ! Et ce qu’il pouvait paraître faible, allongé de cette façon torse nu, son corps trop fin marqué strié par ses veines bien trop sombres.

Mais il avait bien supposé, le compagnon avait le pouvoir de le soigner et donc de contrecarrer l’effet du poison de la sournoise créature qui lui servait de dragon.
Il attendit néanmoins d’en avoir la preuve et il se retint de pousser un soupir de soulagement lorsque les veines d’Ejaz reprirent une couleur plus normale devenant à nouveau invisible sous sa peau légèrement bronzée. Sentant son dragonnier s’apaiser, Kuro ne lui laissa pas le temps de réfléchir, il s’abaissa à sa hauteur et généra une boule d’obscurité entre eux.

*Tes hommes t’attendent*

Le regard toujours fixé sur Ejaz légèrement moins pâle, Tensui finit par détourner les yeux la poitrine douloureuse – certainement à cause de son égo blessé – pour fixer Kaïs levant la main pour générer une boule d’obscurité à son tour.

« On se retrouvera »

Et les deux boules fusionnèrent créant un film noir et crépitant qui entoura la grande silhouette du pirate et de son dragon. Quelques instants plus tard, ils avaient disparu.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lindorm.forum2ouf.com/t1459-les-relations-d-un-pirate
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Aux grands maux ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-