AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Retrouvailles avec une vieille amie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 1 Avr - 12:38

Une semaine s'était achevée, une de plus pendant laquelle Tsuyo avait appris de nouvelles choses concernant les dragons, mais aussi les autres nations. Il était maintenant content de pouvoir retrouver ses outils et les armes en cours de fabrication, à la forge de Milos. L'homme avait accepté de l'employer depuis son entrée à l'académie l'année passée, contre un coin d'atelier où Tsuyo pourrait travailler pour lui, après avoir terminé les commandes du forgeron. Milos s'était montré honoré d'avoir un Yeongwong chez lui et de pouvoir échanger leur savoir respectif, même si Tsuyo n'avait pas le droit d'en livrer trop sur les techniques ancestrales de sa famille.

Faisant teinter la cloche de la porte de la boutique, le jeune homme était entré pour saluer le forgeron et se mettre au travail. Les deux hommes avaient échangé des banalités pendant quelques minutes, échange poli et respectueux et Tsuyo s'était attelé à son oeuvre avec impatience. Dans la semaine, il avait reçu une lettre d'un client habituel, l'héritier des familles Quinto et Hijan, en possession d'une naginata forgée par le grand-père de Tsuyo. Depuis que Caesar était en possession de cette arme, importante pour les Yeongwong, comme toutes celles qu'ils forgeaient, le soldat avait fait appel à eux pour entretenir sa lame et Tsuyo ne pouvait qu'approuver. Cela avait été difficile au début, car il ne se sentait pas d'avoir une telle responsabilité sur ses épaules, et il ignorait si son père serait d'accord. Mais c'est lui qui avait poussé son fils à le faire et Tsuyo n'avait plus qu'à s'atteler à la tâche. Avec les années, Caesar était devenu un client important et Tsuyo l'espérait, un ami en cas de besoin. Caesar ne ressemblait à personne que le wusehi connaissait, mais cela lui importait peu. Il était respectueux de la coutume et de son arme et c'était tout ce qui comptait.

Tsuyo était en train de préparer son matériel, attisant le feu de la forge, quand la cloche de l'atelier retentit et le forgeron apparut bientôt dans l'embrasure de la porte.

-Quelqu'un pour toi, Tsuyo. Tu as des clients étranges. Ajouta-t-il quand le jeune homme passa devant lui pour aller voir ce qu'on lui voulait. Il s'essuya les mains sur son tablier et s'avança. Son visage s'illumina en voyant Caesar au comptoir, la naginata posée sur le bois.

-Ohayo, Caesar-san. Dit-il en s'inclinant légèrement. Alors, de passage à Laragon pour le travail ? Je suis heureux de vous revoir après tout ce temps.

Le forgeron s'était éloigné pour s'occuper de son propre travail, laissant la boutique aux bons soins de Tsuyo.
Revenir en haut Aller en bas
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 29/03/2015
+ Messages : 213
+ Orbes + Orbes : 256
+ Âge du Personnage : 30 ans.
+ Poste occupé : Capitaine des Mirages Aquatiques.
+ Nom du dragon : Énkata.
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Lame d'Eau [WaterCut]
+ Inventaire : Du Matériel de Pêche ! Et probablement un oreille de poche pour des siestes parfaites.
avatar
Caesar F. Quinto
Message Mer 15 Avr - 22:10

Je baillais un bon coup, en posant pieds à quai. Jetant un regard un peu morne au navire de guerre de Waterfield que le gouverneur m’avait confié. Est-il fou de m’avoir filé un tel outil, sérieusement ? Enfin, j’usais du lien pour demander à trucmuche s’il était arrivé. Et lorsqu’il me confirma que oui, je m’étirais en traversant les rues familières de Laragon. J’y ai fais mes années d’études, et rien n’a vraiment changé. Bon, je notais un peu de-ci, delà, les restes des dégâts de l’attaque de Février. Mais la défense était resserré, et surtout, y’avais ce stupide couvre-feu. Enfin, au vu de l’inclinaison de ce fichu soleil, je savais où me rendre et que j’avais du temps avant d’aller voir Ivar.

Arrivé à la forge de Milos, je saluais d’un air un peu indolent le forgeron, lui baillant au nez entre deux, demandant à voir Tsuyo YeongWong. Je tenais dans la main ma naginata, dans son étui de tissu. L’entretien biannuel était cette année. Et même si, avec mon don, sa lame ne s’émousse que peu car elle est préservée…il serait idiot qu’elle perde son tranchant. Et si je me retrouvais privé d’eau, j’aurais l’air fin avec une lame qui ne tranche rien. Moi, qui possède la lame d’eau, ne peut être désarmé car j’ai pas de flaque à proximité.

Je déposais Yoru no Hana sur le comptoir, avec un regard tendre. Laissant mon doigt glisser le long de son manche, d’un bois sombre. Incrusté de motif de lotus. La Fleur des Ténèbres a toujours bien porté son nom. A la vue de Tsuyo, j’eu un sourire simple avant de m’incliner légèrement. Je suis un métis Higan, je connais mes bases wushei par les trucs nommés « dieu » !


« Yorokonde, Tsuyo-san. »

Ouais, tout le plaisir de le revoir est pour moi, enfin, pour Yoru no Hana surtout. En tout cas, j’allais pas rester à rien faire devant le comptoir alors je repris.

« Je dois aller voir mon ancien capitaine dans la soirée…Suite à l’attaque. Je me suis dit qu’il était bon de confier la damoiselle à tes bons soins pour la peine. »

M’accoudant au comptoir, j’ai toujours un peu marché sur les protocoles avec Tsuyo. Il en a l’habitude. Il sait que je respecte son travail…Et que si je devais faire des ronds de jambe pour Yoru no Hana, ça m’énerverait. Car elle mérite qu’on se plie pour elle, et pas l’inverse. C’est une fille farouche cette naginata. Digne de ma mère tiens !

« Alors ? Ryujin et toi, ça vous plait Lindorm ? Pas trop désespéré à l’idée de finir dans quelques années dans mon escadron ? »

J’avais un petit sourire en coin, moqueur, en ajoutant la fin. Je sais que Robin, l’un de mes frères étudiant en troisième année Ventus à Lindorm plaint déjà la benjamine de la famille, Ofelie, de finir dans mon escadron ! Alors, je me plais à blaguer sur le sujet…j’oublie que j’aimerai aller pêcher un bout. Et puis, j’apprécie aussi de le voir travailler sur ma Princesse. Même s’il est du sang des créateurs de la demoiselle, j’ai toujours du mal à la confier sans être présent pour la fixer. Tout comme trucmuche, elle est ma partenaire. A la vie, à la mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1864-la-puerta-gira-sobre-sus-goznes-y-el-perezoso-en-su-cama http://lindorm.forum2ouf.com/t1863-yo-no-tengo-la-fuerza
avatarInvité
Message Mar 5 Mai - 10:55

Tsuyo était resté à bonne distance de l'arme et du comptoir, saluant Caesar et échangeant les banalités d'usages. Mais au fond, il était impatient de tenir la naginata entre ses mains, sentir le froid de sa lame, partir à la recherche des cicatrices laissés par les combats, entendre son âme vibrer sur la meule. Evidemment, le jeune homme ne montra rien du tumulte qui faisait rage en son coeur et s'évertua à respirer lentement et profondément pour garder son calme. Il sourit légèrement en entendant Caesar le tutoyer comme à son habitude. Il ne s'en offusqua nullement, habitué à ce genre de démonstration de la part du jeune homme. Ce n'était pas un manque de respect de sa part, même si d'autres wushei auraient pu le penser.

Lui-même n'avait jamais pu se résoudre à franchir la barrière avec aucun de ses clients. Il était professionnel avant tout et l'amitié était quelque chose de précieux, qui se méritait et se gagnait par l'effort. Une connaissance de longue date ne faisait pas d'une personne un ou une amie. Pourtant, Caesar était quelqu'un d'important pour Tsuyo et ne doutait pas de cela.

- Je prendrais soin d'elle, comme d'habitude.

Le jeune homme fit un pas vers le comptoir et s'inclina devant l'arme comme s'il se fut agi d'une personne d'un rang supérieur. Ses lèvres remuèrent imperceptiblement en ce qui ressemblait à une prière peut-être ou bien des paroles respecuteuses à l'arme elle-même. Puis il se redressa et avec la douceur qu'on lui connaissait, Tsuyo le tissu enveloppant Yoru no Hana et, après un regard à Caesar, et l'invitant d'un signe de tête, il disparu dans le coin d'atelier que le forgeron de l'île lui prêtait. Alors qu'il se mettait à l'ouvrage après avoir mouillé la lame de l'arme avant de la passer sur la meule pour l'affûter, Tsuyo reprit la conversation avec son client.

-Lindorm est un endroit très intéressant, je dois dire. Ryujin n'aime pas trop les eaux du port et de l'océan qui entoure l'île mais il a la liberté d'aller plus loin s'il le souhaite. Il y trouve son compte. De toute façon, depuis l'attaque sur l'académie, il ne s'éloigne plus trop de moi. Il préfèrerait que je vienne me terrait dans les profondeurs de l'océan avec lui.

Il se concentra sur son travail, évitant de laisser l'angoisse de l'attaque refaire surface, pour ne pas laisser apparaître son trouble et ses mains qui tremblaient. Il s'obligea à respirer de nouveau calmement. Comme il aurait aimé pouvoir méditer en cet instant ! Il eut un rire rapide avant de se reprendre et de recommencer son oeuvre, en entendant la dernière question du soldat.

-Du moment que je peux encore m'occuper de Yoru no Hana, travailler sous vos ordres n'est pas quelque chose qui m'effraie. Et puis ce ne sera que pour une année. Après je retournerai chez moi. Ce sera pour moi un honneur d'apprendre à vos côtés, sur le terrain. Cela ne peut qu'être formateur pour un forgeron, à mon sens.

Il se concentra sur l'arme et son travail et resta silencieux par la suite. Une fois la lame aiguisée, le jeune homme se releva de devant la meule et alla chercher de quoi nettoyer et arranger les petits défauts du manche. Il vérifia d'abord l'équilibre, le centre de gravité du manche, puis partit à la recherche des petites aspérités à ôter. Il lui fallut près d'une heure en tout pour rendre au manche et à la lame leur éclat des premiers jours. Finalement, il revint au comptoir et reposa l'arme sur le tissu.

-Le manche n'est pas encore sec, j'ai remis un peu de peinture et de nacre où il y avait des éclats. Il vaut mieux attendre un peu avant de l'envelopper de nouveau. Avez-vous besoin d'autre chose, Caesar-san ?

D'un oeil rapide, il regarda l'heure à la pendule du magasin et fut heureux de constater que l'heure de la fin approchait. Il allait pouvoir souffler un peu, et aller se reposer. Peut-être pourrait-il sortir un peu avec quelque camarade avant le couvre-feu. Il aurait voulu demander à Caesar d'aller boire un verre, mais il préféra se taire, surpris de ses propres pensées. La proximité des non-wushei et de leur étranges coutumes commençaient à déteindre sur lui !
Revenir en haut Aller en bas
Escadron d'Elite
+ Date d'inscription : 29/03/2015
+ Messages : 213
+ Orbes + Orbes : 256
+ Âge du Personnage : 30 ans.
+ Poste occupé : Capitaine des Mirages Aquatiques.
+ Nom du dragon : Énkata.
+ Type de Dragon : Eau
+ Le Don légué : Lame d'Eau [WaterCut]
+ Inventaire : Du Matériel de Pêche ! Et probablement un oreille de poche pour des siestes parfaites.
avatar
Caesar F. Quinto
Message Mar 30 Juin - 18:47

Ouais, je sais qu’il en prendra soin. Il n’y a pas mieux qu’un YeongWong pour s’occuper d’une œuvre d’art pareil. Même si entre les mains de ses guerriers, c’est une œuvre de mort abouti. Avec de l’eau, je préserve même son tranchant usant de mon don et non de son tranchant propre. Une combinaison fatale. Je l’écoutais d’une oreille faussement « je m’en fout » en fait. J’étais plus attentif que mon attitude le laisser croire. Son dragon et le mien sont des semblables, alors je peux un peu comprendre.

« Énkata aussi, il préférait rester dans les profondeurs. Enfin, au moins, il avait l’excuse de sa taille pour ne pas venir dans le Lac de Lindorm. Il y manquait de place : trop petit. »

Il aurait dû y virer tous les autres dragons d’eau : c’est moyen comme cas quand même.
Je le laissais travailler, et n’avait pas relevé pour l’attaque. L’endroit en porte encore les marques, et les plaies. Je préférais détourner sur le sujet, sur quelque chose de plus léger. S’occuper de la belle, hein ? Avec un sourire en coin, j’ajoutais alors :


« Les instances ne permettraient pas de mettre en péril le talent d’un YeongWong, encore moins l’héritier. Clair qu’on te confinera dans les forges de la caserne…Mais j’ai toujours du mal à les écouter, alors, prépare-toi à tout. »

C’était moqueur, mais je ne laisserai pas ce type dans un coin. Et puis, je suis sûr qu’il serait génial en partenaire de pêche. Il a été choisi par un confrère de pupuce : c’est obligé !
Je le laissais se concentrer, m’installant le dos au comptoir et somnolant. Calme. Tranquilité. Siesssste. Le son du marteau sur l’enclume plus loin. La chaleur de l’endroit. La gestuelle de Tsuyo sur ma naginata. Cela me berçait : simplement.


Lorsqu’il eut fini, j’observais ma belle avec un air tendre, un air amoureux. Passant la main au-dessus, sans toucher le manche mais comme pour en toucher l’essence, je murmurais :

« C’est parfait Tsuyo-san. Subarashi desu… »

Oui, elle est sublime. Sublime, sombre et mortelle. Ce que j’ai toujours aimé. L’attrapant sur la zone sèche, je la fis tourner entre mes doigts. La lame devant mon visage, mon reflet m’était rendu. Il y a tant à découvrir ensemble ma belle lame. Reportant mon attention sur Tsuyo, je lui faisais glisser une enveloppe sur le comptoir.

« La somme convenue par ton père, comme d’habitude. »

Une somme dérisoire, mais qui était représentative du fait que l’entretien d’une de leur merveille : il le ferait même pour rien si le propriétaire est vraiment dévoué à l’arme, et fait pour elle. Attendant un peu que tout soit sec, je recouvrais la lame et la gardais en main. Saluant les deux hommes avant de partir. Ivar maintenant…pendant que nos dragons se retrouvent, nous, on a rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folio-adark.voila.net/ http://lindorm.forum2ouf.com/t1864-la-puerta-gira-sobre-sus-goznes-y-el-perezoso-en-su-cama http://lindorm.forum2ouf.com/t1863-yo-no-tengo-la-fuerza
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles avec une vieille amie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-