AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Les larmes taries par un coeur de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatarInvité
Message Mer 22 Avr - 22:39

Premiers pas d'une nouvelle vie

Elle avait cru devoir mourir pour ne pas être ce qu'elle avait cru devenir.

Elle avait sentit son coeur se briser quand on lui avait annoncer la mort de son amour, de l'homme qu'elle avait sauvé un an plus tôt.

Elle avait sentit son âme se morceler quand elle avait vu le corps sans vie de celui qui lui était destiné pour régner sur le Sanctuaire.

Elle avait perdu tout contrôle et ne s'était pas reconnue. Elle entendait encore les cris d'hystérie, et ses ongles qui tentaient de griffer tout ce qui se trouvait à leur portée. Ces cris et ces ongles n'étaient pas les siens. Impossible. Ce n'était pas elle dans ce corps faible, amaigri, pâle, que la vie avait quittée avec le dernier soupir qu'ils avaient rendu à quelques jours d'intervalle, l'humain et le dragon, les âmes-soeurs échouées en un monde en perdition. Elle les avait perdu tous les deux et la petite Orléane se retrouvait à nouveau seule au monde, seule avec son histoire, ses peurs, ses doutes.

Elle avait senti une claque, ou un coup de poing, allez savoir, puis le silence. Elle n'avait croisé aucun regard, puis on lui avait bandé les yeux. Aucun mot n'avait été prononcé. On lui avait attaché les mains dans le dos pendant tout le trajet, puis on avait tranché ses liens et elle s'était retrouvée à genoux dans le sable brûlant. Elle avait attendu longtemps avant d'oser ôter son bandeau de dessus ses yeux. Le soleil l'aveuglait alors qu'elle tentait de voir où elle se trouvait.

Du sable. Du sable à perte du vue et la chaleur qui la rendait moite sous ses vêtements trop lourds. Elle pouvait à peine respirer. Désoeuvrée, perdue, elle sentie les larmes lui monter de nouveau aux yeux et se laissa submergée par les sanglots, les pleurs et sa terreur. Pathétique. Ses doigts engourdis se crispèrent sur les tissus de sa robe dans le sable blond et l'eau salée de ses larmes s'écrasèrent pour sécher aussitôt sur sa peau devenue trop pâle. Elle revit le sourire de son père et son regard empli de l'amour paternel qu'elle avait toujours connu. Elle revit le visage sans émotion de Candel, puis ses pleurs, puis son expression figée dans son sommeil éternel. Elle revit le visage et le sourire dégoutant de celui à qui on l'avait vendue pour servir d'esclave dans la demeure des Gorgo à Carabas, et son corps lourd qui pesait sur elle. Elle revit la fosse, son père se balancer au bout d'une corde et sentit l'odeur des corps en décomposition. La bile lui vint en bouche mais elle ne vomit pas... A quand remontait son dernier repas ? Elle se sentait vidée, sans vie, sans énergie, depuis qu'on lui avait annoncé la mort de Candel, et il lui semblait que les larmes ne s'arrêteraient jamais de pleurer. Elle n'avait jamais pleuré autant, si longtemps, même pas à la mort de son père. Elle s'était jurée de ne plus se laisser aller à de telle faiblesse... Mais elle ne pouvait pas. Alors les sanglots redoublèrent...

*Cesse de pleurer, petite idiote !*

La voix dans sa tête fut comme un coup de fouet et Orléane obéit sur le champ, séchant ses larmes qui maculaient son visage blanchâtre.

*Les humains sont si pitoyables. Si enclins à se laisser aller à leurs humeurs, à leurs émotions. Tu n'es pas différente.*

-Qui est là ? Qui êtes-vous ?

Un rire narquois envahit ses pensées, prenant possession de son esprit, y laissant un air de mesquinerie, effaçant pour un court instant, chagrin et tristesse. Orléane se sentit, pour le temps de ce court échange, comme avant, un an plus tôt, forte. Brisée, mais forte.

-Voilà, c'est ça. C'est toi que je veux retrouver. Orléane Gallagher.

Un gigantesque dragon était sorti de nulle part et s'était posé devant la jeune femme qui avait fait un bond, se relevant sur ses pieds aussitôt, prête à fuir... ce qu'elle ne fit pas. Elle était subjuguée autant que terrifiée par la créature immaculée plus haute qu'une montagne et exaltant une brise glacée tout autour d'elle.

-Comment... comment connais-tu mon nom ? Qui es-tu ?

-Je te pensais plus intelligente. Passons. Je me nomme Máthair Oighear et je serai ton alliée, mais tu devras le mériter.


-Tu es une dragonne... murmura la jeune femme.

-Incroyable ! Elle comprend vite la petite idiote. Bien, ça pourra servir. Pour le moment, sors de ce désert en vie, retrouve la civilisation, rejoins-moi en Nordheim et nous verrons ce qu'on pourra faire de toi.

Après avoir donné ses instructions, la mystérieuse dragonne s'envola et disparu dans le ciel azur de Narthan, laissant Orléane perplexe et pas plus avancée qu'avant. Elle resta immobile dans sa robe durant plusieurs minutes, le cerveau en pause, sans savoir quoi faire, ni quoi penser. Mais force était de constater que toute envie de pleurer en s’apitoyant sur son sort, avait disparu.

Elle mit un pied devant l'autre et avança, sans trop savoir où elle allait, ni même où elle était, mais elle se sentait poussée dans la bonne direction, alors, elle se laissa guider.
Revenir en haut Aller en bas

Les larmes taries par un coeur de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lindorm :: La Taverne du Flood :: Le Grenier de Lindorm :: Les Archives RP :: Rp V2 saison 1-